Le Prodige (film, 2015)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Le Prodige.
Le Prodige
Description de cette image, également commentée ci-après
Bobby Fischer, ici en 1972

Titre original Pawn Sacrifice
Réalisation Edward Zwick
Scénario Steven Knight
Acteurs principaux
Sociétés de production Gail Katz Productions
MICA Entertainment
Material Pictures
PalmStar Entertainment
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre drame biographique
Durée 114 minutes
Sortie 2015

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Prodige (Pawn Sacrifice) est un film biographique américain d'Edward Zwick et sorti en 2015.

Synopsis[modifier | modifier le code]

En 1972, le champion d'échecs américain Bobby Fischer participe au championnat du monde à Reykjavik. Il accède facilement à la finale contre le Russe Boris Spassky. En pleine Guerre froide, le contexte est tendu entre les États-Unis et l'URSS. De plus, en pleine paranoïa, Bobby Fischer est persuadé d'être la cible d'écoutes et d'espionnage.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Source et légende : Version française (VF) sur AlloDoublage[3]

Production[modifier | modifier le code]

En 2009, le scénario a figuré sur la fameuse Black List qui recense les scénarios en attente de production. David Fincher a été un temps attaché à la réalisation[4],[5]. Les producteurs Tobey Maguire et Gail Katz demandent à Steven Knight pour le scénario. Gail Katz déclare « Il a écrit un script qui décoiffe. Il a réussi une brillante balance entre la politique de la Guerre froide et les drames personnels ». Stephen J. Rivele et Christopher Wilkinson participeront également à l'écriture[5].

Le tournage a eu lieu en Islande (notamment à Reykjavik), au Canada (Montréal) et à Los Angeles[6]. Edward Zwick et son directeur de la photographie Bradford Young ont choisi de tourner en utilisant différents supports :

« Nous avons tourné environ 80 % du film en numérique mais nous avons également utilisé de la pellicule. Nous avons tourné en Super 16, en Bolex, en noir et blanc et en inversible. Nous avons procédé ainsi pour restituer les différentes époques du film qui se déroule sur une longue durée. Nous nous sommes dit que nous serions plus proches de la réalité si nous nous servions des mêmes pellicules qu’à l’époque où le film est censé se dérouler[7]. »

— Bradford Young, directeur de la photographie

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompense[modifier | modifier le code]

Nominations et sélections[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Pawn Sacrifice », sur tiff.net
  2. (en) Release info sur l’Internet Movie Database
  3. « Fiche du doublage français du film » sur AlloDoublage, consulté le 20 septembre 2015.
  4. « David Fincher réalisera Pawn Sacrifice », sur Cinoche.com, (consulté le 1er mai 2018)
  5. a et b (en) Trivia sur l’Internet Movie Database
  6. (en) Filming locations sur l’Internet Movie Database
  7. Secrets de tournage - Allociné
  8. (en) Awards sur l’Internet Movie Database

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]