Le Pouce de l'ingénieur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Pouce de l'ingénieur
Publication
Auteur Arthur Conan Doyle
Titre d'origine The Adventure of the Engineer's Thumb
Langue Anglais
Parution Drapeau : Royaume-Uni Mars 1892,
Strand Magazine (mensuel)
Recueil Les Aventures de Sherlock Holmes
Intrigue
Date fictive 1889[1]
Personnages Sherlock Holmes
Docteur Watson
Victor Hatherley (client)
Lysander Stark
Nouvelle précédente/suivante
Précédent Le Ruban moucheté Un aristocrate célibataire Suivant

Le Pouce de l'ingénieur (The Adventure of the Engineer's Thumb en version originale), est l'une des cinquante-six nouvelles d'Arthur Conan Doyle mettant en scène le détective Sherlock Holmes. Elle est parue pour la première fois dans la revue britannique Strand Magazine en mars 1892, avant d'être regroupée avec d'autres nouvelles dans le recueil Les Aventures de Sherlock Holmes (The Adventures of Sherlock Holmes).

Résumé[modifier | modifier le code]

L'agression dont est victime Hatherley.

En 1889, Victor Hatherley, ingénieur en hydraulique, arrive la main en sang et le pouce sectionné chez le docteur Watson. Celui-ci panse sa plaie et ils se rendent ensemble chez Holmes, qui tente se résoudre une affaire passablement étrange.

Hatherley raconte qu'il a été engagé par un client, le colonel Lysander Stark, pour faire examiner une presse hydraulique défaillante. Curieusement, le rendez-vous a lieu en pleine nuit dans un endroit tenu secret. Le colonel explique que la presse est utilisée pour comprimer de la terre à foulon, et exige une discrétion absolue. Après un examen rapide du matériel, le jeune Hatherley comprend qu'on lui a menti et exige de connaître la véritable nature de l'activité du colonel. Son employeur tente alors de le tuer en le faisant écraser par la presse. Il parvient à s'enfuir mais sa lanterne laissée dans la presse met le feu à la maison. Il s'évanouit après avoir sauté par la fenêtre là où il perd son doigt. Dès qu'il se réveille, il prend le train pour rentrer à Londres et tombe sur Watson.

Holmes dit qu'il s'agissait de faux-monnayeur et qu'il a eu beaucoup de chance car un an auparavant, un ingénieur avait disparu dans des circonstances identiques.

Livre audio en français[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. C'est dès le second paragraphe de la nouvelle que Watson précise que l'aventure s'est déroulée « au cours de l'année 1889, peu après [son] mariage ».