Le Plus Beau Métier du monde

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Plus Beau Métier du monde
Réalisation Gérard Lauzier
Scénario Gérard Lauzier
Acteurs principaux
Sociétés de production Film par Film
TF1 Films Productions
Capricorne Production
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Comédie
Durée 105 minutes
Sortie 1996

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Plus Beau Métier du monde est un film français réalisé par Gérard Lauzier sorti en 1996.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Laurent Monier (Gérard Depardieu) est professeur agrégé d'histoire au lycée Fénelon d'Annecy. Le jour de ses 40 ans, il rentre dans son appartement plongé dans le noir ; il ignore que sa femme, ses enfants, sa belle-mère et ses amis sont en réalité dissimulés l'obscurité, n'attendant que le bon moment pour lui faire une surprise. Mais avant que son épouse n'ait pu rallumer la lumière, Monier décroche le téléphone et se croyant seul, bavarde avec l'appelant que l'on devine être sa maîtresse. Hélène, sa femme, rallume alors la lumière et s' enfuit dans sa chambre, alors même que leur jeune fils enclenche innocemment une cassette audio diffusant une chanson de joyeux anniversaire. Monier découvre le désastre sous l'oeil narquois de son inénarrable belle-mère. Le couple divorce. Hélène étant nommée dans un lycée parisien, Laurent demande également sa mutation afin de rester près de ses enfants. Il se retrouve au collège Serge Gainsbourg à Saint-Denis, établissement dit « sensible ». Dans ce collège, on l'affecte à la classe réputée la plus dissipée et indisciplinée de l'établissement, la 4ème Techno. L'appartement de fonction qui lui est alloué, auparavant occupé par un professeur dépressif, se trouve dans la Cité des Mûriers, considérée comme la plus dure et violente des environs. Parmis les élèves se trouve Malou, une jeune fille travailleuse qui doit s' occuper de ses innombrables frères et soeurs (et qui est la voisine de Monier), et Aziz, une sale racaille, sorte de tract vivant pour les partis politiques d'extrême-droite. Lors de son premier jour de cours, Monier est contraint par le chahut d'aller chercher le principal, mais c'est une enseignante du nom de Radia qui sermonne les élèves. Monier s' amourache alors de celle-ci toute en essayant en même temps de reconquérir son ex-femme. Dans le même temps, Monier est régulièrement pris à parti dans le quartier où il réside par plusieurs caïds qui ne cessent de le harceler à grand renfort d'insulte phalliques. Pour couronner le tout, son voisin de palier et une sorte de maniaque raciste à tendance pédophile qui menace de lâcher ses dobermen enragés sur quiconque n'est pas blanc de peau.

Devant la situation de Malou qui enchaîne les bons résultats malgré une situation familiale difficile, Monier lui propose de venir faire ses devoirs chez elle. Serviable, Malou ne peut s'empêcher de ranger l'appartement de Monier.

Un jour, Monier annonce qu'un élève plus jeune lui a dit avoir été racketté par des élèves de 4 ème techno. Aziz se montre alors arrogant et provocant ce qui pousse Monier à convoquer ses parents. Alors qu'il a le dos tourné, il reçoit un petit caillou sur l'arrière de la tête. Comme le coupable ne se dénonce pas, il décide de ne plus faire son cours.

Face à ces situations, le principal, Gauthier est au bord de la dépression nerveuse, se plaint de l'absence systématique des enseignants et après avoir appris que des élèves ont débarqué voilées au lycée, goutte d'eau qui fait déborder le vase, quitte la salle des professeurs en furie.

Du côté de sa vie privée, Monier enchaîne les catastrophes; ses tentatives pour reconquérir Hélène se heurtent sans cesse à la fameuse belle-mère qui prend un malin plaisir à diffuser la chanson de joyeux anniversaire en question à chaque fois que son ex-gendre est sur le point de réussir son coup. Excédé, Monier finit par piétiner la cassette dans un geste de colère...pour découvrir, gêné, que cette fois-ci, il s'agissait d'un véritable anniversaire.

En parallèle, il tente de séduire Radia, mais est confronté alors au fils adolescent de celle-ci.

Un jour, Monier parvient à emmener Hélène à une réunion amicale d'enseignants. Radia, elle est allée voir le match de football de son fils. Dans la voiture, alors qu'Hélène est endormie, Monier s'aperçoit que l'une des chaussures de Radia se trouve dans sa voiture. Il veut alors s' en débarrasser mais il se trompe et jette sur l'autoroute l'une des chaussures d'Hélène. Lorsqu'ils arrivent, Hélène s'en rend compte et en cherchant sa chaussure, tombe sur des collants de femme ; ce sont ceux que Radia, emmenée plus tôt dans la journée à la gare, par Laurent, a perdus dans la voiture au moment où son sac s' est renversé. Naturellement, Hélène s'imagine le pire, et pour ne rien arranger, Radia se trouve être finalement présente à la réunion amicale, le match ayant été annulé à cause de la pluie. Lorsqu'elle se rend compte que la chaussure qu'elle a été contrainte de porter pour sortir de la voiture est celle de Radia, Hélène devine que les collants sont aussi les siens. Elle quitte furieuse la maison, et alors que Monier tente de s' expliquer, elle lui colle une baffe magistrale sous la pluie battante. Monier retourne alors dans la maison ...pour se prendre une seconde gifle de la part de Radia.

Le professeur va découvrir une classe et un voisinage très différents de ceux qu'il connaissait à Annecy, et où coexistent avec quelques enfants travailleurs plusieurs brutes qui terrorisent la cité et entendent imposer leurs lois. Entre les deux, quelques enfants ou élèves qui se cherchent, davantage chahuteurs que vraiment mauvais, mais parfois avec des conséquences désastreuses.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Le film aborde sous un angle tragi-comique deux problèmes d'actualité : le divorce et le "problème des banlieues" et de l'éducation en zone sensible : élèves difficiles, dépression des professeurs, racket et violence au quotidien, pauvreté, manque de repères et d'éducation...
  • Si une partie de l'action se passe à Saint-Denis en Seine-Saint-Denis, le tournage a eu lieu dans la ville voisine d'Épinay sur Seine ainsi qu'à Stains ; on y voit également la gare RER C d'Épinay. La cité "sensible" de la Muette où Laurent va résider (la Cité des Mûriers) est en réalité la cité du clos Saint-Lazare à Stains, également cité sensible.

Liens externes[modifier | modifier le code]