Le Peuple de la mer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Peuple de la mer
Couverture de l'édition originale
Couverture de l'édition originale

Auteur Marc Elder
Genre Roman
Pays d'origine Drapeau de la France France
Éditeur Oudin
Date de parution 1913
Nombre de pages 298

Le Peuple de la mer est un roman de Marc Elder publié en 1913 aux éditions Oudin. Il reçoit le prix Goncourt la même année.

Historique du roman[modifier | modifier le code]

Le Peuple de la mer obtient le prix Goncourt en 1913, au onzième tour de scrutin, l'année où Marcel Proust publie Du côté de chez Swann — premier tome de À la recherche du temps perdu — sans que le roman soit cependant retenu dans la liste finale, contrairement à Alain-Fournier avec Le Grand Meaulnes et Léon Werth avec La Maison blanche qui sont âprement discutés durant trois heures dans les tours précédents alors que Roger Martin du Gard a fait ouvertement campagne pour son propre roman Jean Barois[1].

Résumé[modifier | modifier le code]

Influence du roman[modifier | modifier le code]

Ce roman, et son contexte littéraire, sont cités — non sans ironie — dans le roman 14 de Jean Echenoz[2] paru en 2012, notamment parce que la famille de l'auteur eut, à l'époque, Marc Elder pour relation proche[3].

Éditions[modifier | modifier le code]

  • Le Peuple de la mer, aux éditions Oudin, Paris, 1913.
  • Le Peuple de la mer en version électronique[4]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Du côté de chez Drouant : Le Goncourt de 1903 à 1921 émission de Pierre Assouline sur France Culture le 27 juillet 2013.
  2. 14 de Jean Echenoz, éditions de Minuit, 2012, (ISBN 978-2707322579), p. 22-23
  3. Émission Des mots de minuit présentée par Philippe Lefait le 4 octobre 2012 sur France 2.
  4. Le Peuple de la mer en version électronique librement téléchargeable sur gutenberg.org

Sur les autres projets Wikimedia :