Le Patriote Côte d'Azur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le Patriote Côte d’Azur
Pays Drapeau de la France France
Langue Français
Périodicité Hebdomadaire
Genre Presse régionale
Diffusion dans le kiosque ou dans la rue à des vendeurs indépendants ex. (le vendredi)
Date de fondation Le " Patriote Côte d’Azur " paraît dans les kiosques le 7 octobre 1967 en hebdomadaire
Ville d’édition Nice

Directeur de la rédaction Robert Injey
Site web https://patriotecotedazur.com/

Le Patriote Côte d'Azur est un hebdomadaire de sensibilité communiste à l'origine, mais désormais progressiste au sens large, paraissant dans les Alpes-Maritimes. Le journal paraît le vendredi.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le journal a été créé dans la clandestinité durant la Seconde Guerre mondiale. Il devient officiel après la Libération et est dirigé par le député communiste Virgile Barel. Ce journal se nommait alors Le Patriote niçois[1]. À partir de 1945, il devenait le Patriote de Nice et du Sud-Est et demeurait quotidien jusqu'en 1967. Le quotidien fait partie des journaux fondateurs de l'Union française de l'information, agence de presse qui regroupe près d'une centaine de journaux locaux résistants.

Le journal est abonné aux dépèches de l'Union française de l'information, une agence de presse proche du PCF, dans une période de baisse globale du tirage des quotidiens communistes régionaux[2], au moment après les purges staliniennes de 1949 et ses conséquences sur la couverture de l'UFI, y compris sportive. Le journal perd environ un cinquième de son tirage sur une période d'environ deux ans et demi, à partir de l'été 1951.

Année Août 1951 Août 1952 Juillet 1953 Novembre 1953
Tirage [2] 38.500 34.000 31.900 30.900

Pendant la guerre d'Algérie, les locaux du journal ont été incendiés, certainement à cause du soutien du journal à l'indépendance de l'Algérie.

En proie à des difficultés financières, Le Patriote, disparaît des kiosques. Il réapparait quelques mois plus tard en tant qu'hebdomadaire sous le nom de Patriote Côte d'Azur. Il n'a depuis jamais cessé de paraître jusqu'en , date à laquelle il est placé en liquidation judiciaire; il employait alors 6 salariés[3].

Le journal aujourd'hui[modifier | modifier le code]

Un tout nouveau journal est alors réédité le sous le nom Patriote Côte d'Azur au format de 8 pages à l'origine, 12 actuellement, exceptionnellement 16. Il est de nouveau disponible dans les kiosques du département et en version PDF numérique uniquement par abonnement depuis [4].


Équipe de rédaction[modifier | modifier le code]

  • Directeur de la rédaction: Robert Injey (depuis 2017).

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Il existe également un quotidien nommé le Patriote niçois qui paraît de 1878 à 1882, (v. Inventaire de la presse des Archives municipales de Nice).
  2. a et b "Bulletin de l'Association d'études et d'informations politiques internationales", numéro du 16 au 28 février 1954, par l'Association d'études et d'informations politiques internationales [1]
  3. Nice : l'hebdomadaire communiste "Le Patriote" disparaît après presque 70 ans d'existence, Le Monde.fr avec AFP, 31 mai 2013
  4. « Patriote Côte d'Azur », sur Patriote Côte d'Azur (consulté le 20 juin 2019)