Le Passeur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Le Passeur (homonymie).

Le Passeur
Auteur Lois Lowry
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Roman
Dystopie
Science-fiction
Version originale
Langue Anglais américain
Titre The Giver
Date de parution 1992
Version française
Éditeur L'École des loisirs
Collection Médium
Date de parution 1994
Type de média Livre papier
Couverture Eduardo Arroyo
Nombre de pages 220
ISBN 978-2-211-02166-1

Le Passeur (titre original : The Giver) est un roman de Lois Lowry paru en 1993 en Amérique et en 1994 en France. Ce roman est le premier d'une tétralogie qui comporte également L'élue (2001), Messager (2005) et Le Fils (2014). Le livre a pu être jugé inapproprié pour un jeune public ; en dépit de cela, il a reçu en 1994 la médaille Newbery et a été vendu à plus de 5,3 millions d'exemplaires. En Australie, au Canada, aux États-Unis, en France et même en Belgique, il fait partie de nombreux programmes scolaires.

Résumé[modifier | modifier le code]

Le monde où vit Jonas, la guerre, la pauvreté, le chomage , le divorce n'existent pas. Les inégalités n'existent pas. La désobéissance et la révolte n'existent pas. L'harmonie règne dans les cellules familiales constituée avec soin par le Comité des sages. Les personnes trop agées ainsi que les nouveau-nés inaptes sont (élargis), personne ne sait exactement ce que cela veut dire. Dans la communauté. Une seule personne détient véritablement le savoir: c'est le dépositaire de la mémoire. Lui seul sait comment était le monde, des générations plus tot , quand il y avait encore des animaux , quand l'œil humain pouvait encore voir les couleurs, quand les gens tombaient amoureux. Dans quelques jours. Jonas aura douze ans. Au cours d'une grande cérémonie, il se verra attribuer, comme tous les enfants de son age, sa future fonction dans la communauté. Jonas ignore encore qu'il est unique. Un destin extraordinaire l'attend. Un destin qui peut le détruire.

Signification littéraire et critiques[modifier | modifier le code]

La réception critique de l'œuvre de Lowry a été plutôt polarisée. D'un côté, Le Passeur est devenu une sorte de travail canonique pour les éducateurs, qui pensent que le jeune public répond le mieux à la littérature contemporaine. Ces enseignants postulent que « les adolescents ont besoin d'une littérature écrite pour parler directement à leur expérience […] et qui traite de sujets réalistes et contemporains ». Selon cette vision, un programme qui ne comprend que des œuvres classiques peut rebuter un jeune lecteur ; cependant, certains enseignants avancent le point de vue opposé, et font pression pour conserver des œuvres plus anciennes dans les programmes de lecture.

Natalie Babbitt, du Washington Post, a appelé le travail de Lowry un « avertissement dans la forme narrative » :

« Cette histoire a été racontée auparavant sous des formes diverses - on peut penser à Fahrenheit 451 de Ray Bradbury -, mais pas, à ma connaissance, à destination des enfants. Cela vaut la peine d'être raconté, tout particulièrement par une écrivaine de grand talent comme Lowry. Si le roman est parfois excessivement fragile - si, en d'autres mots, certaines situations ne permettent pas une suspension consentie de l'incrédulité, - et bien, qu'il en soit ainsi. Le Passeur a des choses à dire qui ne peuvent pas être dites si souvent que cela, et j'espère qu'il y aura beaucoup, beaucoup de jeunes gens qui voudront bien les écouter. »

Récompenses[modifier | modifier le code]

Pour son roman Le Passeur, Mme.Lowry a reçu de nombreuses récompenses :

  • La médaille Newbery en 1994.
  • La Regina Medal en 1994.
  • Le William Allen White Award en 1996.
  • Le Passeur apparaît dans les listes suivantes, établies par l'American Library Association : "Best Books for Young Adults", "ALA Notable Children's Book"
  • Allemand : Hüter der Erinnerung
  • Espagnol : El Dador
  • Hongrois : Az emlékek őre
  • Japonais : ザ・ギバー 記憶を伝える者
  • Coréen : 기억전달자
  • Néerlandais : Den utvalgte
  • Polonais : Dawca
  • Suédois : Den utvalde
  • Turc : Seçilmiş kişi
  • Mandarin (chinois) : 授者
  • Russe : Посвящённый
  • Roumain : Călăuza

Adaptation cinématographique[modifier | modifier le code]

Article détaillé : The Giver.

Le film The Giver, réalisé par Phillip Noyce, est sorti en aux États-Unis puis le dans les salles françaises. Brenton Thwaites y incarne une version plus âgée de Jonas qui a douze ans dans le livre et seize ans dans le film, afin de mieux coller à un film pour adolescents. Une histoire d'amour entre Fiona, interprétée par Odeya Rush et Jonas, y est ajoutée alors qu'à l'origine ils ne sont qu'amis. Jeff Bridges incarne le Passeur.