Le Parfum (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour le roman, voir Le Parfum.
Le Parfum, histoire d'un meurtrier
Titre original Perfume: The Story of a Murderer
Réalisation Tom Tykwer
Scénario Tom Tykwer
Andrew Birkin
Bernd Eichinger
Acteurs principaux
Sociétés de production Constantin Film Produktion
VIP 4 Medienfonds
Davis-Films
Rising Star
Nouvelles éditions de films
Castelao Producciones
DreamWorks
Pays d’origine Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Drapeau de l'Espagne Espagne
Drapeau de la France France
Genre Thriller
Durée 147 minutes
Sortie 2006

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Parfum, histoire d'un meurtrier (Perfume: The Story of a Murderer) est un film franco-hispano-allemand réalisé par Tom Tykwer, sorti en 2006[1].

Le film est une adaptation du roman de Patrick Süskind, Le Parfum, publié en 1985[2].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Dans la France du XVIIIe siècle, nait en 1738, Jean Baptiste Grenouille. Élevé dans un orphelinat jusqu'à l'âge de treize ans, peu sociable et fruste, Grenouille n'a pas d'autre passion que celle des odeurs, et chaque seconde de sa vie est guidée par ce sens surdéveloppé. Survivant misérablement, il est d'abord vendu à une tannerie dans laquelle il se met à travailler. Puis il parvient à se faire embaucher comme apprenti chez Giuseppe Baldini, un maître parfumeur de la capitale qui profite ainsi de son don exceptionnel pour créer de nouvelles fragrances. Il découvre alors les techniques et les secrets de la fabrication des parfums. Son don lui permet de composer quelques chefs-d'œuvre olfactifs, mais son unique obsession demeure l'odeur naturelle évanescente des jeunes femmes qui croisent sa route. Il souhaite connaitre la technique qui permet de conserver cette odeur. Il tente la distillation qui fonctionne avec les fleurs, mais elle ne fonctionne pas pour le chat de Baldini. Baldini l'oriente alors vers la ville de Grasse, renommée pour l'expertise locale dans la parfumerie. Il se rend là-bas.

Pour mettre en bouteille ce parfum envoûtant et en faire son ultime chef-d'œuvre, il se met à assassiner des femmes pour prélever leur odeur. Il obtient ainsi un parfum très puissant qui rend les personnes qui le sentent amoureuse de celui qui le porte. Il retourne à Paris, où il se verse tout le parfum sur lui, et disparait sous la masse de gens qui s'agglutinent sur lui pour le dévorer.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Grenouille, préparant un parfum chez Giuseppe Baldini. Décor de cinéma exposé au Musée des miniatures et décors de cinéma de Lyon.

Sauf mention contraire, cette fiche technique est établie à partir d'IMDb[3].

Distribution[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • Bavarian Film Awards, 2007 : Best Production Design pour Uli Hanisch ; meilleur réalisateur pour Tom Tykwer
  • 2007 : prix du cinéma européen, directeur de la photo européen de l'année pour Frank Griebe
  • Prix d'excellence pour Uli Hanisch
  • Bambi Awards, 2006 (Film - National)
  • Undine Awards, Autriche

Nominations[modifier | modifier le code]

Différences avec le livre[modifier | modifier le code]

  • La mère de Grenouille meurt décapitée dans le livre, alors que dans le film, elle est pendue.
  • Dans le film, le personnage de Laure Richis a été rebaptisé Laura Richis.
  • Toute la partie située à Montpellier est absente du film. Ainsi que celle du pic du Canigou.
  • Le fils du baron de Bouyon, que devait épouser Laure Richis, a été rebaptisé marquis de Montesquieu.
  • Grenouille est décrit comme laid dans le livre contrairement à son adaptation cinématographique.
  • Madame Gaillard, qui a une vie très longue dans le livre, meurt égorgée juste après avoir vendu Grenouille dans le film.
  • Grenouille ne rêve pas du tout de la jeune fille aux mirabelles, il n'aime que son parfum.
  • Dans le livre la jeune fille porte des mirabelles, pas des reines-claude.
  • Le film n'évoque pas la première partie de la vie de Grenouille chez le père Terrier, puis en nourrice, il le place directement chez madame Gaillard.
  • Dans le livre Grenouille tue vingt-cinq femmes pour leur odeur, vingt-six avec la première rousse, alors que dans le film il en tue quatorze.
  • Dans le livre il prélève l'odeur de ses victimes sur le lieu du crime et laisse le corps la tête rasée et emporte les vêtements avec lui.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :