Le Nouvelliste du Morbihan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Nouvelliste du Morbihan
Pays Drapeau de la France France
Langue Français
Format Berlinois
Genre Presse régionale
Date de fondation
Date du dernier numéro
Ville d’édition Lorient
Vannes

Le Nouvelliste du Morbihan est un ancien journal quotidien[1] régional de la presse écrite française vendu dans le département du Morbihan de 1883 à 1944, publié à Lorient de 1883 à 1943 puis à Vannes de 1943 à 1944. À la Libération, Le Nouvelliste est réquisitionné le , suspecté, comme beaucoup d'autres journaux de l'époque, d'acte de collaboration pendant la guerre. Sous le contrôle du Comité départemental de Libération de Vannes, il est remplacé le par Le Morbihan Libéré qui devient rapidement La Liberté du Morbihan.

Le journal n'a pas encore été entièrement numérisé par la BnF, seuls certains numéros sont disponibles en ligne sur son portail numérique Gallica. Le journal n'est plus consultable en version papier aux Archives départementales du Morbihan à Vannes pour cause de mauvais état. Il en est de même que pour les quelques numéros conservés à la médiathèque municipale F. Mitterrand de Lorient. Toutefois, le Nouvelliste du Morbihan a fait l'objet d'une campagne de numérisation permettant à l'ensemble des numéros conservés en version papier d'être consultables exclusivement en ligne sur le site Internet des Archives départementales[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (avril 2016)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Fondé à Lorient, son premier numéro sort le . C'est alors un hebdomadaire publié le samedi doit le prix affiché est de 5 centimes de franc. Fin 1886, il fusionne avec Le Courrier de Bretagne, un bi-hebdomadaire publié à Lorient lui aussi depuis 1859. Le nouveau journal garde le titre Le Nouvelliste du Morbihan et paraît le jeudi et le dimanche. Le journal est alors dirigé par Alexandre Cathrine. Le premier numéro sort le et garde la date d'origine de la filiation (28e année). Le nouveau prix affiché est de 10 centimes. Le Nouvelliste est un "Organe des Intérêts du Département - Feuille d’Annonces Judiciaires et Commerciales".

Il paraît trois fois par semaine à partir de 1904. À partir du 22 septembre 1914, c'est un quotidien du soir. Au début de 1943, suite aux bombardements sur Lorient pendant la Seconde Guerre mondiale, le journal et son imprimerie commerciale se replient sur Vannes. Le commandement allemand, rattaché à la Propagandastaffel d'Angers, oblige la société Boisard et l'imprimerie Lafolye-Lamarzelle à laisser au « Nouvelliste » l'essentiel de leurs locaux et de leurs matériels.

Le dernier numéro paraît en août 1944, il est daté du 5. C'est ce jour-là que l'inspecteur Chauchix, chef du service des Renseignements généraux, notifie au directeur technique la réquisition du journal. Un quotidien créé par des Résistants le remplace, il a pour titre « Le Morbihan Libéré » qui devient rapidement "La Liberté du Morbihan".

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]