Le Mystérieux Docteur Cornélius (mini-série)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Le Mystérieux Docteur Cornélius (homonymie).
Le Mystérieux Docteur Cornélius
Titre original Le Mystérieux Docteur Cornélius
Genre Mini-série fantastique
Création

Jean-Pierre Petrolacci

réalisation Maurice Frydland
Acteurs principaux Gérard Desarthe
Jean Bouise
Pays d'origine Drapeau de la France France
Drapeau du Portugal Portugal
Drapeau de l'Italie Italie
Chaîne d'origine Antenne 2
RTP
RAI2
Nb. de saisons 1
Nb. d'épisodes 6
Durée 55 minutes
Diff. originale

Le Mystérieux Docteur Cornélius est une mini-série franco-Italo-Lusitanienne en six épisodes de 55 minutes, créée par Jean-Pierre Petrolacci, Jean-Daniel Simon et Pierre Nivollet d'après le roman homonyme de Gustave Le Rouge, réalisée par Maurice Frydland et diffusée entre le 16 septembre et le sur Antenne 2.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Une galerie de personnages extravagants évolue au milieu d'intrigues policières, fantastiques, scientifiques, et souvent invraisemblables, sous les cieux du Xampana, une république bananière d'Amérique du Sud.

Cette fiction met en scène les frères Kramm et leur mystérieuse organisation, la Main Rouge . Cornélius Kramm (Gérard Desarthe), brillant scientifique mais totalement dépourvu de moralité, épaulé par son frère Fritz (Jean Bouise), cherchent à prendre le pouvoir dans le monde entier. Ils utilisent pour arriver à leurs fins le jeune Barruch Jorgell (Hugues Quester), joueur pathologique, qui s'est rendu coupable de crimes et a été renié par son père, le richissime self-made-Man Fred Jorgell (Georges Géret). Pour ce faire, ils redonnent au jeune homme une nouvelle identité : celle de Joe Dorgan (Maurice Vaudaux), fils de famille ayant lui brillamment réussi dans la prospection pétrolière, par une délicate intervention de chirurgie esthétique. Pour éviter de tuer le vrai Joe Dorgan, ils donnent à celui-ci les traits de Baruch. Puis, tous ses souvenirs sont effacés, il ne peux plus prononcer qu'une seule phrase : « Je m'appelle Baruch Jorgell. » Arrêté, le faux Baruch est interné dans une institution psychiatrique. Mais Isadora Jorgell (Caroline Sihol) doute de l'identité du détenu…

Distribution[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]