Le Malzieu-Forain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le Malzieu-Forain
Le Malzieu-Forain
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Lozère
Arrondissement Mende
Intercommunalité Communauté de communes des Terres d'Apcher-Margeride-Aubrac
Maire
Mandat
Colette Rouquet
2020-2026
Code postal 48140
Code commune 48089
Démographie
Gentilé Malziolains
Population
municipale
476 hab. (2017 en augmentation de 3,03 % par rapport à 2012)
Densité 9,8 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 51′ 19″ nord, 3° 19′ 45″ est
Altitude Min. 855 m
Max. 1 486 m
Superficie 48,65 km2
Élections
Départementales Canton de Saint-Alban-sur-Limagnole
Législatives Circonscription de la Lozère
Localisation
Géolocalisation sur la carte : région Occitanie
Voir sur la carte administrative de la région Occitanie
City locator 14.svg
Le Malzieu-Forain
Géolocalisation sur la carte : Lozère
Voir sur la carte topographique de la Lozère
City locator 14.svg
Le Malzieu-Forain
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Le Malzieu-Forain
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Le Malzieu-Forain

Le Malzieu-Forain est une commune française, située dans le département de la Lozère en région Occitanie.

Ses habitants sont appelés les Malziolains.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

La commune est située dans le nord de la Lozère, en limite du département de la Haute-Loire et proche de celui du Cantal.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Hameaux et lieux-dits[modifier | modifier le code]

Le Malzieu-Forain n'étant pas un village existant – bien que voilà quelques années, le Montruffet a bien été rebaptisé ainsi – , il désigne un ensemble de hameaux.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Voir Le Malzieu-Ville quant à « forain » le mot dérive du latin forensis et de l'occitan fourès, signifiant « En dehors ».
Le Malzieu-Forain n'a pas vraiment de centre historique; c'est un ensemble de hameaux formant la campagne de Le Malzieu-Ville, la partie foraine, du Malzieu [2].

Cette même distinction a existé à Saint-Chély-d'Apcher, également en Lozère, commune issue en 1851 de la fusion des communes de Saint-Chély-Ville et Saint-Chély-Forain. Ce même principe persiste encore de nos jours dans la Nièvre.

Histoire[modifier | modifier le code]

Avant le décret du , le Malzieu-Forain n'existait pas : ses communes faisaient partie du Malzieu-Ville. La création du Malzieu-Forain se fit vers 1793, deux sections y furent ainsi créées :

  • la section de Mialanes qui rassemble les villages des Ducs, Mialanes, Fraissinet-Langlade et plus tard la Vialette. Elle possède sa propre église datant de 1903 et son cimetière ;
  • la section du Montruffet qui comprend tous les autres villages : Brassalières, le Montchabrier, les Couffours-Bas, les Couffours Méjols, les Couffours-Hauts, la baraque de Fabre (ou de Prachurat), le Villard, le Nozier, le Montruffet, l'Estivalet, Villechailles, le Vernet, Mialanette, la Gardelle, le Soulier, la Chazette et la Salcette. La section partage avec le Malzieu-Ville, son église et son cimetière.

Au cours du XIXe siècle et à trois reprises en 1844, 1850 et 1851, des tentatives de fusion des deux communes du Malzieu ont été faites par le sous-préfet de Marvejols mais furent rejetées.

Lors de l'affaire de la bête du Gévaudan, deux victimes étaient du Malzieu-Forain de la section du Montruffet, l'une des Couffours-haut (attaque du ) et l'autre de Mialanette (). Concernant la victime de Mialanette, les lieux de l'attaque étant assez précisés dans les archives et autres documents d'époque, il est facile de s'y rendre et de les voir.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires du Malzieu-Forain
Période Identité Étiquette Qualité
1792 1797 Jean-François Roux    
1797 1808 Jean-Hippolyte Roux    
1808 1816 Jean-Pierre Gachon    
1816 1826 Guillaume Laporte    
1826 1830 Pierre Chastang    
1830 1840 Etienne Fraisse    
1840 1850 Hippolyte Quatreuil    
1850 1851 Honoré Portal    
1851 1864 Jean Paul Victor Tuffier    
1864 1876 Guillaume Cour    
1876 1877 Jean-Baptiste Astruc    
1877 1878 Jean-Louis Boulet    
1878 1881 Guillaume Cour    
1881 1882 Jean-Baptiste Buffeire    
1882 1900 Jacques Augustin Tufféry    
1900 1901 Paulin Astruc    
1901 1908 Pierre Valadier    
1908 1915 Paulin Astruc    
1915 1919 Auguste Tufféry    
1919 1947 Jacques Isidore Soulier    
1947 1960 Fernand Marius Rozière    
1960 1989 Albert Marie Bourrier    
1989 2001 Jean-Louis Bourrier    
2001   Jean-Louis Soulier    

Le Malzieu-Forain est une commune qui partage avec Château-Chinon (Campagne) (Nièvre) ; Pourcharesses (Lozère) ; Demi-Quartier (Haute-Savoie) ; Turquestein-Blancrupt (Moselle) ; Taillepied (Manche) ; Rouvres-sous-Meilly (Côte-d'Or) ; Le Plessis-Patte-d'Oie (Oise), la particularité d'avoir sa mairie située sur une autre commune : elle se trouve sur le boulevard Robert de Flers à Malzieu-Ville.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[4].

En 2017, la commune comptait 476 habitants[Note 1], en augmentation de 3,03 % par rapport à 2012 (Lozère : -0,37 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
9828659795221 0061 0278711 004914
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
9379341 0119689521 0451 0751 0221 028
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 0141 128979974947938902763660
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
597533477379354357436447458
2013 2017 - - - - - - -
458476-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • La tour des Ducs, situé dans le village portant le même nom, vestige d'un ancien château des barons de Mercœur.
  • La chapelle de la Gardelle, datant du XVIIIe siècle.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Carte IGN sous Géoportail
  2. Sources : DENLF, TGF, Motte 2003, Chabalier 2009
  3. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :