Le Maître de poste (nouvelle)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles homonymes, voir Le Maître de poste.

Le Maître de poste
Image illustrative de l’article Le Maître de poste (nouvelle)
Publication
Auteur Alexandre Pouchkine
Titre d'origine
Станционный смотритель
Langue russe
Parution octobre 1831
Recueil
Intrigue
Genre Nouvelle psychologique

Le Maître de poste (en russe : Станционный смотритель ; en orthographe précédant la réforme de 1917–1918 : Станціонный смотритель) est une nouvelle d'Alexandre Pouchkine écrite en 1830.

Elle fait partie des Récits de feu Ivan Pétrovitch Bielkine, publiés en 1831.

Résumé[modifier | modifier le code]

Des années après les événements, Minsky, le narrateur, se remémore un court, mais capital moment de sa vie.

Dans la solitude de la steppe russe, un maître de poste gère son relais de poste. Il y vit avec sa fille Dounia. Un jour, le beau capitaine de cavalerie Minsky fait halte en ces lieux. Ébloui par la beauté sage et réservée de Dounia, il évoque devant elle les splendeurs de Saint-Pétersbourg et invite la pauvre fille dans la ville du tsar. Il n'en faut pas plus pour qu'elle tombe amoureuse de cet homme qui représente si bien le grand monde. Peu après, elle l'accompagne à Saint-Pétersbourg, convaincue qu'il l'épousera.

Or, une fois dans la belle cité, il n'est plus question de mariage et Dounia perd sa pureté morale dans l'agitation mondaine en devenant courtisane. Seul Mitia, un jeune homme, l'aime d'un amour honnête.

Quand le vieux maître de poste a vent de la vie débauchée que mène sa fille à l'autre bout de la Russie, il se met en route avec l'intention de venger son honneur en tuant sa fille et le capitaine de cavalerie. Devant le danger, Dounia, en dépit de son secret désir de vivre son amour pur avec Mitia, persuade Minsky de faire croire à son père qu'il est son époux. Le stratagème convainc le maître de poste, déjà ébloui par le luxe où vit sa fille adorée. Il repart tranquillement, mais Mitia, qui rompt avec Dounia, l'accompagne pour ne plus revoir celle qui l'a trahi. Abandonnée de tous, déçue de sa vie et de sa lâcheté, la jeune femme se suicide.

Adaptations[modifier | modifier le code]

Au cinéma[modifier | modifier le code]

À la télévision[modifier | modifier le code]