Le Ménil

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mesnil.
Le Ménil
L'église Saint-Blaise.
L'église Saint-Blaise.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Vosges
Arrondissement Épinal
Canton Le Thillot
Intercommunalité Communauté de communes des Mynes et Hautes-Vosges du sud
Maire
Mandat
Jean-François Viry
2014-2020
Code postal 88160
Code commune 88302
Démographie
Gentilé Guédons
Population
municipale
1 093 hab. (2014)
Densité 54 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 54′ 29″ nord, 6° 47′ 01″ est
Altitude Min. 509 m – Max. 1 106 m
Superficie 20,38 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Le Ménil

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Le Ménil
Liens
Site web le-menil.fr

Le Ménil est une commune française située dans le département des Vosges, en région Grand Est. Il n'est pas rare qu'on la dénomme Le Ménil-Thillot pour la distinguer notamment de Ménil-de-Senones.

Ses habitants sont appelés les Guédons.

Géographie, géologie et relief[modifier | modifier le code]

La commune se niche entre les vallées de la Moselle et de la Moselotte, là où le col du Ménil - ou col des Fenesses - (621 m) permet un passage aisé entre Le Thillot et Cornimont. Les sommets environnants offrent de superbes points de vue comme la table d’orientation de la Tête des Champs et la Grande Roche. Point culminant : le Haut du Rouge Gazon (1 108 m).

C'est une des 188 communes[1] du parc naturel régional des Ballons des Vosges.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Le Ruisseau du Ménil[2] et son cours supérieur (ruisseau des Granges, et ruisseau de Travexin qui prend sa source au Haut du Rouge Gazon[3]) irrigue le territoire communal[4].

La commune dispose par ailleurs de nombreux points d'eau[5]. Les analyses de l'Agence régionale de santé, ayant fait ressortir que l'eau de la commune, bien que parfaitement potable, était trop agressive selon ses normes, la reconversion et réhabilitation de la station de traitement de l'eau des Fenesses a été engagée au cours du deuxième semestre 2014. Cette nouvelle installation est opérationnelle depuis mars 2015[6].

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat au Ménil[7].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom Du Mennil est attesté dès 1417. L'étymologie du nom actuel du village viendrait de mansionile[8], qui désignait en vieux français une « maison de paysan »[9].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le village fut longtemps un hameau rattaché au ban de Ramonchamp qui appartenait à la grande prévôté du chapitre de Remiremont. Cependant, dès 1733, Le Ménil possède son administration propre. L'église est construite entre 1733 et 1735 et reste annexe de Ramonchamp. Le Ménil prend son indépendance en 1735 en devenant une paroisse puis obtient le statut de commune sous la Révolution.

La mairie et les écoles, réunies dans le même bâtiment, ont été construites en 1864.

La commune a fait l'objet d'une citation, le 11 novembre 1948, en raison de son courage durant la Seconde Guerre mondiale[10].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs[11]
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mai 1900 1903 Joseph Julien Collin   Industriel au Surdelot
septembre 1903 mars 1906     Cultivateur
Démissionnaire lors de la Querelle des inventaires
1919 1923 Charles Auguste Richard   Négociant
Décédé en cours de mandat
1923 1945 Robert Kohler   Industriel
1945 mars 1965 Ernest Choffel   Agriculteur
mars 1965 mars 1977 René Pernel   Cordonnier
mars 1977 1998 Michel Vuillemin   Hôtelier-restaurateur
1998 2005 Aimé Chevrier   Conducteur de travaux retraité
Décédé en cours de mandat
2005 avril 2014 Jean-Claude Côme   Chef d'entreprise
avril 2014 en cours Jean-François Viry   Directeur de banque retraité

Budget et fiscalité 2015[modifier | modifier le code]

La mairie du Ménil.

En 2015, le budget de la commune était constitué ainsi[12] :

  • total des produits de fonctionnement : 1 177 000 , soit 1 018 par habitant ;
  • total des charges de fonctionnement : 905 000 , soit 783 par habitant ;
  • total des ressources d’investissement : 978 000 , soit 846 par habitant ;
  • total des emplois d’investissement : 414 000 , soit 357 par habitant.
  • endettement : 387 000 , soit 334 par habitant.

Avec les taux de fiscalité suivants :

  • taxe d’habitation : 24,93 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés bâties : 13,44 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés non bâties : 19,02 % ;
  • taxe additionnelle à la taxe foncière sur les propriétés non bâties : 38,75 % ;
  • cotisation foncière des entreprises : 19,58 %.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[13]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[14],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 1 093 habitants, en diminution de -6,02 % par rapport à 2009 (Vosges : -1,78 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1856
1 231 1 251 1 447 1 583 1 565 1 569 1 617 1 658 1 487
1861 1866 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
1 508 1 413 1 341 1 369 1 312 1 318 1 329 1 306 1 327
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968
1 326 1 195 1 158 1 114 1 146 1 092 1 115 1 048 870
1975 1982 1990 1999 2005 2010 2014 - -
826 1 067 1 119 1 117 1 181 1 149 1 093 - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[15] puis Insee à partir de 2006[16].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Du fait du déclin de l'industrie textile, présente sur la commune dès 1840[17] par le travail de fibres du chanvre puis du coton, l'activité de la commune s'est orientée vers le tourisme et dispose d'un syndicat d'initiative[18]. Le Ménil a aujourd'hui une capacité d'accueil touristique de plus de 1 000 lits.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Édifices et lieux religieux[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Blaise.
Le Ménil vu de la Tête des Champs.
  • Église Saint-Blaise, construite en 1733 et remaniée au cours du XIXe siècle
l'orgue est de Jean-Nicolas Jeanpierre, transformé en 1871 par Henri Didier[19],[20],[21]
les vitraux de 1947 et le chemin de croix en bois de 1959 ont été réalisés par Les Ateliers Loire[22].
  • Chapelle de Pitié, bombardée par l’artillerie alliée le 20 octobre 1944, reconstruite par l’abbé Cunat en 1948 avec l’argent des dommages de guerre[23],[24].
  • La chapelle de la Tête des Champs, dite Notre-Dame-de-la-Salette[25],[26].
  • Cimetière communal[27],[28].

Autres lieux[modifier | modifier le code]

  • Piste de karting couverte.
  • Site d'escalade aménagé (sous la responsabilité des usagers)[29].
  • Nombreux sentiers de randonnées pédestres entretenues par le Club vosgien, et balades en raquettes[30].
  • Table d'orientation installée à la Tête des Champs[31].
  • Pont Chaly ou pont Chalin sur le ruisseau des Granges.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Depuis 1985, sans échanges ni jumelage, des rencontres avec un groupe de gymnastes allemands sont organisées à la ferme "aux Essieux"[32].

Héraldique, logotype et devise[modifier | modifier le code]

Blason Blasonnement :
Taillé d'azur au sapin arraché d'argent et de sinople à la quenouille d'argent ; à la barre ondée de deux pièces du même brochant sur la partition.
Commentaires : Le sapin évoque les Vosges et la quenouille les filatures. La barre représente les cours d'eau. La commune est titulaire de la Croix de Guerre 1914-1918[33].

Enseignement et sensibilisation des jeunes[modifier | modifier le code]

  • L'école maternelle, rue de l'Église.
  • L'école élémentaire Aimé-Chevrier a le label École en poésie[34].
  • Les chantiers de jeunes, projet pédagogique fédérateur. Les objectifs étaient de sensibiliser les jeunes à l’intérêt de la mise en valeur du site choisi, les rendre acteurs en les impliquant sur le volet aménagement, valoriser ce patrimoine [35],[36]

Personnes liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Luc Laheurte, ecclésiastique[37].
  • Eugène Philippe, industriel du textile[38].
  • C. Tremsal, bibliothécaire archiviste de la Société d'Émulation des Vosges[39].
  • La famille François. Originaire de Vagney, Jean Rémi François s'est installé au Ménil vers 1740. Il a eu de nombreux descendants qui sont devenus autochtones ; mais, l'un d'eux est parti à Port-Saïd, en Égypte, en 1871 : l'arrière grand-père de Claude François[40].

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Liste des 188 communes adhérentes au parc naturel régional des ballons des Vosges, 3e Charte 2012 - 2024
  2. Fiche cours d'eau, Ruisseau du Menil (A4030540)
  3. Le ruisseau de Ventron
  4. Localisation geographique du bassin versant : Le Ménil (88302)
  5. Masses d'eau associées : Entités hygrogéologique : Socle du Massif vosgien sud (601b) ; Bassin versant :  Rhin-Meuse * Sources : Point d'eau  03768X0134/S ; Point d'eau  03768X0035/HY ; Point d'eau  03768X0091/HY ; Point d'eau  03768X0093/HY ; Point d'eau  03768X0092/HY ; Point d'eau  03768X0094/HY ; Point d'eau  03768X0095/HY ; Point d'eau  03768X0034/HY ; Point d'eau  03768X0033/H ; Point d'eau  03775X0007/HY ; Point d'eau  03768X0136/SCE
  6. Travaux d'un montant de 276 000 €uros en bénéficiant d'une subvention de 128 000 €uros de l'Agence de l'eau
  7. Le climat au Ménil
  8. Vocabulaire et toponymie pour la Lorraine
  9. Histoire du Ménil, par Jean-Maimé Morizot, Le Ménil 2015-2016 Hautes-Vosges, Station touristique quatre saisons, au cœur du Parc naturel régional des ballons des Vosges, , p. 23
  10. Citation croix de guerre avec étoile de bronze
  11. Liste des maires
  12. Les comptes de la commune de Le Ménil
  13. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  14. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  15. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  16. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  17. L'industrie textile au Ménil : Les usines de Demrupt – Les établissements Kohler : l’usine du Pré Gérard
  18. Syndicat d'initiative du Ménil
  19. Association d’Étude pour la Coordination des Activités Musicales (ASSECARM), Orgues de Lorraine, Vosges, Orgues Lorraine Vosges, Nancy, Éditions Serpenoise, , 678 p. (ISBN 2-87692-093-X)
    Le Ménil, pp.381 à 383
  20. Le Ménil, église Saint Blaise, Orgue Jean-Nicolas Jeanpierre (1835) et Henri Didier (1891)
  21. Inventaire de l'orgue
  22. Les Ateliers Loire, Références : Inventaire complet des vitraux de Gabriel Loire par pays, France (Vosges) : Le Ménil-Thillot Église paroissiale.
  23. La chapelle de pitié après restauration
  24. La chapelle de Pitié à Ménil (Le)
  25. La chapelle de la Tête des Champs, dite Notre Dame de la Salette
  26. La chapelle de La Salette à Ménil (Le)
  27. Cimetière de Le Ménil
  28. B.M. 2001 - 2002 Le cimetière du Ménil : Histoire
  29. L'escalade à la Roche de Beaudevé
  30. Ménil Circuits balisés sur la carte Top 25 3619 0T
  31. Tête des champs, La région du Thillot -Le Menil
  32. Bulletin municipal 2015 Le Ménil, Presque quarante ans d'amitié franco-allemande !, par Rosine Valdenaire, p. 21
  33. [1]
  34. Présentation du label École en Poésie
  35. Commune de Le Ménil (88) : Coup de jeune au Beaudevé !
  36. Un chantier de jeunes : La réhabilitation d’une ancienne terrasse agricole ; la réfection de murets en pierre jouxtant le site d’escalade et le parcours sportif ; La découverte du nouveau sentier
  37. Luc Laheurte, biographie des vosgiens célèbres, religieux, Semaine religieuse du diocèse de Saint-Dié
  38. « Biographie de Eugène Philippe », sur le site personnel de Bernard Visse (consulté le 3 mars 2016)
  39. Biographie personnalités des Vosges
  40. Généalogie : Cloclo vosgien
  41. Inventaire des chapelles et calvaires