Le Liseur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le Liseur
Auteur Bernhard Schlink
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Genre Roman
Version originale
Langue Allemand
Titre Der Vorleser
Éditeur Diogenes
Lieu de parution Zurich
Date de parution 1995
Version française
Traducteur Bernard Lortholary
Éditeur Gallimard
Collection Du monde entier
Lieu de parution Paris
Date de parution 1996
Nombre de pages 201
ISBN 2-07-040458-7

Le Liseur (titre original : Der Vorleser) est un roman de Bernhard Schlink publié en Suisse chez Diogenes en 1995.

Il a pour thèmes les difficultés à comprendre la Shoah pour les générations postérieures à celle-ci, et si elle peut se comprendre par le seul langage (cette question s'est progressivement imposée dans la littérature de la Shoah écrite vers la fin du XXe siècle et le début du XXIe, comme les témoins et survivants tendent à disparaître).

Résumé[modifier | modifier le code]

Un adolescent, Michael Berg, et une femme plus âgée, Hanna Schmitz, ont une liaison amoureuse, dans laquelle la lecture tient une part importante. Un jour, Hanna disparaît subitement. Après quelques années, Michael, alors étudiant en droit, retrouve Hanna sur les bancs du tribunal, accusée d'un crime lors de l'évacuation du camp d'Auschwitz, où elle était gardienne.

Michael découvre le secret d' Hanna à son insu : elle est analphabète. Puis Michael devient professeur en Histoire du droit, se marie et se sépare, et envoie à Hanna en prison des cassettes sur lesquelles il lui fait la lecture. Ainsi, au moment où Michael vient chercher Hanna à la prison, celle-ci se pend, laissant pour héritage plus de 7 000 marks à la personne ayant survécu au camp où elle travaillait. Cette somme sera versée par la suite à une association juive dévouée à l'alphabétisme, car elle sera refusée par la famille.

Succès mondial[modifier | modifier le code]

Le roman est bien reçu non seulement en Allemagne, où l’auteur, qui n’avait écrit jusque-là que des romans policiers, crée la surprise, mais aussi aux États-Unis, où il devient le premier roman allemand à atteindre la première place de la New York Times Best Seller list. Il est en outre sélectionné dans le Oprah's Book Club. Traduit en 39 langues, il est également inclus aux programmes scolaires de littérature de la Shoah.

Devenu rapidement un best-seller mondial, Le Liseur (Der Vorleser) fait entendre la voix des Allemands nés immédiatement après la guerre. Le livre est à la fois un roman d’amour et un roman qui pose des problèmes d’éthique, ceux de la culpabilité et du rapport entre comprendre et juger. Il évite l'écueil de la banalisation des crimes de guerre nazis qui aurait pu lui être reproché.

Éditions[modifier | modifier le code]

Édition originale allemande[modifier | modifier le code]

Éditions françaises[modifier | modifier le code]

Éditions imprimées
Livre audio

Adaptation cinématographique[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]