Le Lion et le Rat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le Lion et le Rat
Image illustrative de l’article Le Lion et le Rat
Gravure de Louis Legrand d'après Jean-Baptiste Oudry édition Desaint & Saillant 1755-1759.

Auteur Jean de La Fontaine
Pays Drapeau de la France France
Genre Fable
Éditeur Claude Barbin
Lieu de parution Paris
Date de parution 1668

Le Lion et le Rat est la onzième fable du livre II de Jean de La Fontaine situé dans le premier recueil des Fables de La Fontaine, édité pour la première fois en 1668. Les conclusions morales de cette fable sont que On a souvent besoin d'un plus petit que soi et Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage.

La signification de la fable est: malgré sa royauté, le lion ne peut pas tout faire et le rat peut faire beaucoup plus de choses. Ainsi faut-il se méfier du plus faible ou du plus fort? Et bien il faut mieux douter du plus faible que du plus fort car le plus faible, comme le rat dans cette fable, peut se montrer plus fort. Donc le plus fort, comme le lion dans cette fable, peut cacher son jeu, donc être le plus faible.

Illustration de Grandville (1838-1840)


Texte[modifier | modifier le code]

LE LION ET LE RAT

[Ésope[1] + Marot]

Illustration de Benjamin Rabier (1906)
Dessin en silhouettes de Henri Avelot (1932)

Il faut, autant qu'on peut, obliger tout le monde :
On a souvent besoin d'un plus petit que soi.
De cette vérité deux fables feront foi,
Tant la chose en preuves abonde.

Entre les pattes d'un Lion
Un Rat sortit de terre assez à l'étourdie.
Le Roi des animaux, en cette occasion,
Montra ce qu'il était, et lui donna la vie.
Ce bienfait ne fut pas perdu.
Quelqu'un aurait-il jamais cru
Qu'un Lion d'un Rat eût affaire ?
Cependant il advint qu'au sortir des forêts
Ce Lion fut pris dans des rets,
Dont ses rugissements ne le purent défaire.
Sire Rat accourut, et fit tant par ses dents
Qu'une maille rongée emporta tout l'ouvrage.

Patience et longueur de temps
Font plus que force ni que rage.

Jean de la Fontaine

Peinture murale du groupe scolaire Jules Ferry à Conflans-Sainte-Honorine réalisée en 1936 par un peintre inconnu

Vocabulaire

Obliger : rendre service

Donna : accorda

Affaire : besoin

Rets : filet à grosses mailles

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

La fable Le Lion et le Rat est liée avec la fable La Colombe et la Fourmi. C'est une fable double comme La Mort et le Malheureux / La Mort et le Bûcheron, Le Loup, la Chèvre et le Chevreau / Le Loup, la Mère et l'Enfant, Le Pâtre et le Lion / Le Lion et le Chasseur et Le Héron / La Fille.

De cette vérité deux fables feront foi, tant la chose en preuves abonde, foi que il faut, autant qu'on peut, obliger tout le monde : on a souvent besoin d'un plus petit que soi : ces deux fables sont Le Lion et le Rat et La Colombe et la Fourmi.


  1. (fr + el) « Le Lion et le Rat reconnaissant », sur archive.org

Lien externe[modifier | modifier le code]