Le Joujou du pauvre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Joujou du pauvre est l'une des pièces du recueil de poèmes en prose intitulé Le Spleen de Paris, écrit par Charles Baudelaire entre 1855 et 1864 et publié deux ans après la mort du poète. Il met en scène deux enfants que tout oppose mais qui se rapprochent par le jeu. En effet l'enfant pauvre possède un rat qui attise la curiosité de l'enfant riche. Cette opposition est renforcée par le fait que l'enfant riche se situe dans le jardin d'un manoir alors que le pauvre se trouve sur la route. La limite physique entre les deux univers se trouve être la grille du manoir. La morale implicite fait de ce poème un véritable apologue.

Histoire[modifier | modifier le code]

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :