Le Jeune Casanova

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Jeune Casanova
Titre original Il giovane Casanova
Genre Biographie, Aventures, Historique
Production Giacomo Battiato
Acteurs principaux Stefano Accorsi
Thierry Lhermitte
Cristiana Capotondi
Musique Paolo Buonvino
Pays d'origine Drapeau de la France France, Drapeau de l'Italie Italie, Drapeau de la Belgique Belgique
Chaîne d'origine France 2, MediaTrade
Nb. de saisons 1
Nb. d'épisodes 2
Durée 190 minutes
Diff. originale

Le Jeune Casanova (Il giovane Casanova) est un téléfilm franco-italo-belge en deux parties réalisées par Giacomo Battiato en 2002, produit par MediaTrade, France 2, Pathé Télévision, Radio-télévision belge de la Communauté française, TV5 et Tangram Film.

Synopsis[modifier | modifier le code]

1775, Venise.

Giacomo Casanova, un jeune homme téméraire et vif d'esprit, violoniste sans le sou issu d'une famille de comédiens, séduit autant qu'il agace ses contemporains. Suite à un concours de circonstances, il sauve de la noyade l'Ambassadeur de France Bernis qui le prend sous son aile.

Lentement, de femmes en femmes et d'aventures en aventures, Casanova esquisse son irrésistible ascension, celle qui va faire de lui le plus fameux séducteur de tous les temps...

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Casting[modifier | modifier le code]

L'acteur italien Stefano Accorsi campe
l'aventurier Giacomo Casanova.

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section proviennent de la base de données IMDb.

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage du téléfilm s'est déroulé à la fois en France et en Italie, notamment à Venise.

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section proviennent de la base de données IMDb. Le téléfilm a été tourné en :

Réception[modifier | modifier le code]

Le film est globalement bien accueilli par la presse, la prestation de Stefano Accorsi est largement plébiscitée.

Télé Poche affirme qu' « aventure, intrigues et romance s'agencent avec bonheur.[1] »

Télérama juge que Stefano Accorsi, dans le rôle de Giacomo Casanova, est « à croquer » et que cette « mini-série est une gourmandise comme la télé ne nous en cuisine pas si souvent.[1] »

Liliane Marcovici de Télé 7 jours donne au film trois 7 en louant sa trame de fond qui met en scène « les éternels mobiles que sont l'argent, l'ambition et surtout l'amour »  ; elle souligne par ailleurs que Stefano Accorsi et Thierry Lhermitte « sont épatants, excellents même.[2] »

Le Parisien lui attribue quatre étoiles et trouve la fougue du célèbre séducteur vénitien « magnifiquement mise en scène par Giacomo Battiato, dont la caméra se promène au plus près des personnages. » ; sont également encensés le jeu de Lhermitte, « tout en retenue », et celui d'Accorsi, décrit de la façon suivante : « [Accorsi] campe magistralement ce saltimbanque idéaliste au point d'en être presque naïf, qui subit tout à la fois l'implacable loi de la noblesse vénitienne et la trahison de son meilleur allié [3]».

Sur DVDfr, à l'occasion de la ressortie du DVD en 2015, Philippe Gautreau publie la critique suivante : le ton est «  volontairement léger, superficiel, sans autre prétention que nous inviter à feuilleter un beau livre d’images. La photographie est somptueuse, même enchanteresse, légèrement estompée, dans des tons adoucis. » S'il loue également les prestations de Lhermitte et Accorsi, il s'attarde sur les actrices : « Comment résister aux charmes de Claire Keim, aux yeux gris perle de Catherine Flemming, à la beauté fragile de Barbara Schulz, à l’élégance de Katja Flint ? [...] La jeune Cristiana Capotondi incarne avec une présence extraordinaire la comédienne qui n’avait d’yeux que pour [Casanova] alors qu’elle n’était encore qu’une enfant et qu’il appelait petite sœur. » S'il trouve la musique « trop convenue », il souligne la part belle réservée aux figurants, qui se déplacent en foule « dans les décors princiers des canaux et palais vénitiens, pour la première partie, puis l’écrin royal du château de Versailles, pour la seconde »[4].

Récompenses[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Jaquette du DVD
  2. a et b « Le jeune Casanova », sur php88.free.fr, (consulté le 9 novembre 2016)
  3. « Le Jeune Casanova » : superbe ****, sur leparisien.fr, (consulté le 9 novembre 2016)
  4. « Le Jeune Casanova : le test complet du DVD », sur http://www.dvdfr.com/, (consulté le 9 novembre 2016)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

(en) Le Jeune Casanova sur l’Internet Movie Database