Le Jeu de la guerre (livre)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le Jeu de la guerre
image illustrative de l’article Le Jeu de la guerre (livre)

Auteur Guy Debord
Alice Becker-Ho
Pays Drapeau de la France France
Genre Essai stratégique
Éditeur Éditions Gérard Lebovici
Éditions Gallimard
Date de parution février 1987
Nombre de pages 168
Chronologie

Le Jeu de la guerre est un essai de Guy Debord et Alice Becker-Ho paru en 1987 aux Éditions Gérard Lebovici. Cet essai est réédité à partir de 2006 par les éditions Gallimard.

Règles[modifier | modifier le code]

Le jeu se joue sur un plateau de 25 × 20, divisé par la longueur. Les joueurs placent librement leurs bâtiments (arsenals et forteresses) et leurs unités (infanterie, cavalerie, artillerie et deux unités de transmissions). Le but est de vaincre l'adversaire soit en détruisant ses arsenals, soit en tuant toutes les unités. À chaque tour, un joueur peut déplacer cinq unités. Une pièce ne peut se déplacer ou attaquer que si elle est en communication avec un arsenal, le signal pouvant être prolongé avec le contact d'unités adjacentes ou des unités de transmissions. Le signal de transmission peut être interrompu par les montagnes ou une unité ennemi se plaçant entre la ligne. Le rapport de force du choc tactique se mesure selon les coefficients des pièces. Chaque unité a son propre coefficient offensif (augmenté pour la cavalerie si elle est en charge) et défensif (augmenté si l'unité est dans un col ou une forteresse) avec sa propre portée de tir. La somme de toutes les unités proche de l'affrontement (connectés par la liaison) permet d'indiquer le résultat (statu quo, déplacement forcé de l'unité attaqué ou destruction). Debord estime qu'une partie se joue approximativement en 110 coups, en comparant aux 60 coups moyens des échecs.

Éditions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]