Le Grau-d'Agde

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le Grau-d'Agde
Le Grau-d'Agde
Le quartier du Grau d'Agde
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Hérault
Commune Agde
Géographie
Coordonnées 43° 17′ 07″ nord, 3° 26′ 54″ est
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Hérault
Voir sur la carte administrative de l'Hérault
City locator 14.svg
Le Grau-d'Agde
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Le Grau-d'Agde

Le Grau d'Agde est un quartier de la commune française d'Agde situé en bordure de mer sur la rive gauche de l'Hérault. C'est l'un des trois lieux-dits de la commune d'Agde (Hérault) avec la Tamarissière, sur la rive droite, et le Cap d'Agde.

Présentation[modifier | modifier le code]

Situé à l'embouchure de l'Hérault, le delta a été, dès l'Antiquité, un mouillage sûr pour les navires de commerce, dont ceux des Phocéens qui s'y établirent et fondèrent plus en amont la prospère cité d'Agde aux alentours de 600 av. J.C.

Devenu un pittoresque port de pêche, ce n'est que vers la fin du XIXe siècle que le Grau d'Agde se transforma en une station balnéaire. Le Grau d'Agde est connu de la Chrétienté depuis l'époque médiévale pour sa chapelle Notre-Dame de l'Agenouillade, ainsi nommée à cause du miracle qui s'y serait produit. Au cours d'une terrible tempête, la mer ayant pénétré de près d'un kilomètre dans les terres, alors que tout semblait perdu, la vierge Marie serait apparue en prière sur un rocher et y aurait laissé l'empreinte de son genou dans la roche, la montée des eaux se serait alors arrêtée à ses pieds ; peu après, la tempête se calma et les eaux se retirèrent.

Notre-Dame du Grau d'Agde est également connue pour ses « mares temporaires méditerranéennes », situées dans d'anciennes carrières de basalte et riches d'une flore d'intérêt patrimonial (espèces protégées, espèces rares).

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le lieu a été connu sous les variantes : ad Grado monasterium S. Marie (990), ecclesiam S. Mariae de Grau (1116), terminio S. Mariae de Gradu (1230), N.D. du Grau (1708).

Le nom Grau vient de l'occitan grau < latin gradum - brèche dans le cordon littoral[1].


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Frank R. Hamlin et abbé André Cabrol, Les noms de lieux du département de l'Hérault : Dictionnaire Topographique et Étymologique, , 415 p. (ISBN 2-904624-00-7, lire en ligne), p. 1835

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]