Le Grand Dieu Pan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le Grand Dieu Pan
Image illustrative de l’article Le Grand Dieu Pan
Couverture illustrée par Aubrey Beardsley, édition de 1894.

Auteur Arthur Machen
Pays Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre Roman court
Fantastique
Version originale
Langue Anglais
Titre The Great God Pan
Date de parution 1894
Version française
Traducteur Paul-Jean Toulet
Éditeur Éditions de la Plume
Lieu de parution France
Date de parution 1901
Nombre de pages 143

Le Grand Dieu Pan (titre anglais : The Great God Pan) est un roman court de l'écrivain britannique Arthur Machen.

Naissance de l'œuvre[modifier | modifier le code]

Une première version paraît en 1890 dans la revue The Whirlwind. Arthur Machen la corrige et la complète en vue d'une parution avec une autre[pas clair] de ses nouvelles The Inmost Light, qui est éditée en 1894 chez « John Lane at The Bodley Head » dans la collection « Keynotes Series ».

Résumé[modifier | modifier le code]

La scène se situe au pays de Galles. Le docteur Raymond modifie par la chirurgie l'esprit d'une jeune femme, Mary, pour lui permettre de voir le monde tel qu'il est réellement. À la suite de l'opération, Mary perd la raison après avoir vu le dieu Pan. Des années plus tard, une jeune femme fait son entrée dans la société londonienne et ruine la vie de plusieurs hommes fortunés.

Chapitres[modifier | modifier le code]

  1. Une Expérience (The Experiment)
  2. Mémoires de M. Clarke (Mr Clarke's Memoirs)
  3. La Cité des résurrections (The City Of Resurrections)
  4. Découvertes dans Paul Street (The Discovery In Paul Street)
  5. La Lettre d'avis (The Letter Of Advice)
  6. Les Suicides (The Suicides)
  7. Le Rendez-vous dans Soho (The Encounter In Soho)
  8. Fragments (The Fragments)

Réception de l'œuvre[modifier | modifier le code]

Bien que ce récit d'Arthur Machen soit considéré comme un classique des récits d'horreur, l'ouvrage est à sa parution en 1894 l'objet de critiques qui le qualifient de « dégénéré » et « écœurant », et jugent l'intrigue de la terreur sans nom « inefficace »[1].

À l'inverse, Howard Phillips Lovecraft souligne les qualités de l'ouvrage : « Personne ne pourrait décrire la montée du suspense et l'horreur finale qui foisonne dans chaque paragraphe »[2].

Éditions en langue française[modifier | modifier le code]

Le faune de Carlos Schwabe, Musée d'art et d'histoire de Genève, 1923.

La première traduction en français est de Paul-Jean Toulet, et est publiée en 1901 aux éditions de la revue La Plume.

  • Le Grand Dieu Pan, traduit par Paul-Jean Toulet, Librio (ISBN 2-277-30064-0), 94 pages, 1995 - rééd.
  • « Le Grand Dieu Pan » in La Lumière intérieure, traduit par Anne-Sylvie Homasselet et Jacques Parsons, éd. Terre de Brume, coll. Terres Fantastiques n°17 (ISBN 2-84362-205-0), 144 pages, 2003.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [PDF]Chance Encounters: The Detective as ‘Expert’ in Arthur Machen’s The Great God Pan par Sage Leslie-McCarthy, National Library of Australia, www.nla.gov.au. p.35 : (en)« The Great God Pan met with mixed success when it was published. Contemporary reviews tended to converge around two primary criticisms: firstly, that the texts were “unwholesome” and “disgusting”, and secondly, that the element of “nameless terror” was ineffectual. The first of these is evident in a review from The Lady’s Pictorial, which characterises the story as “gruesome, ghastly, and dull...” »
  2. Mythos: The Myths and Tales of H.P. Lovecraft & Robert E. Howard books.google.fr : (en)« No one could begin to describe the cumulative suspense and ultimate horror with which every paragraph abounds »

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Emily Alder, Weird Fiction and Science at the Fin de Siècle, Palgrave Macmillan, coll. « Palgrave Studies in Literature, Science and Medicine », , X-250 p. (ISBN 978-3-030-32651-7).
  • (en) Kostas Boyiopoulos, « « Esoteric Elements » : The Judeo-Christian Scheme in Arthur Machen’s The Great God Pan », Neophilologus, vol. 94, no 2,‎ , p. 363–374 (DOI 10.1007/s11061-009-9186-4).
  • Évelyne Caron, « Structure et organisation de quelques thèmes dans les œuvres d’Arthur Machen », Littérature, no 8,‎ , p. 36-40 (DOI 10.3406/litt.1972.1055).
  • (en) Mark De Cicco, « « More Than Human » : The Queer Occult Explorer of the Fin-de-Siècle », Journal of the Fantastic in the Arts, International Association for the Fantastic in the Arts, vol. 23, no 1 (84),‎ , p. 4-24 (JSTOR 24353146).
  • (en) Alesha Claveria, « The Great God Pan / Brown : Shared Origins and Theme of a Victorian Horror Classic and Eugene O'Neill's Masked Play », The Eugene O'Neill Review, Penn State University Press, vol. 36, no 2,‎ , p. 212-225 (DOI 10.5325/eugeoneirevi.36.2.0212).
  • (en) Adrian Eckersley, « A Theme in the Early Work of Arthur Machen : « Degeneration » », English Literature in Transition, 1880-1920, vol. 35, no 3,‎ , p. 277-287
  • (en) Victor Imko, « Pan and « Homosexual Panic » in Turn of the Century Gothic Literature », Chrestomathy : Annual Review of Undergraduate Research, vol. 12,‎ (lire en ligne).
  • (en) Kimberly Jackson, « Non-Evolutionary Degeneration in Arthur Machen's Supernatural Tales », Victorian Literature and Culture, vol. 41, no 1,‎ , p. 125-135 (DOI 10.1017/S1060150312000253).
  • (en) Sarah Iles Johnston, « The Great God Pan », Gnosis : Journal of Gnostic Studies, Brill, vol. 1, nos 1-2,‎ , p. 218–233 (ISSN 2451-8581, DOI 10.1163/2451859X-12340012).
  • (en) Sondeep Kandola, « Celtic Occultism and the Symbolist Mode in the Fin-de-Siècle Writings of Arthur Machen and W. B. Yeats », English Literature in Transition, 1880-1920, vol. 56, no 4,‎ , p. 497-518
  • (en) Stephan Karschay, Degeneration, Normativity and the Gothic at the Fin de Siècle, Palgrave Macmillan, coll. « Palgrave Studies in Nineteenth-Century Writing and Culture », , IX-304 p. (ISBN 978-1-137-45032-6 et 978-1-349-49699-0).
  • Anne-Sophie Leluan-Pinker, « « A unique aura of ancient, elemental evil » : les migrations du feu dans The Great God Pan (1894) d'Arthur Machen », Cahiers victoriens et édouardiens, Montpellier, Université Paul Valéry, Centre d'études et de recherches victoriennes et édouardiennes, no 71,‎ , p. 127-137
  • (en) Sage Leslie-McCarthy, « Chance Encounters : The Detective as « Expert » in Arthur Machen’s The Great God Pan », Australian Journal of Victorian Studies, vol. 13, no 1,‎ , p. 63-83 (lire en ligne).
  • Sophie Mantrant, « À mourir de peur/rire : The Great God Pan d'Arthur Machen (1894) », Cahiers victoriens et édouardiens, Montpellier, Université Paul Valéry, Centre d'études et de recherches victoriennes et édouardiennes, no 67,‎ , p. 291-304.
  • Sophie Mantrant, « La Dissolution du corps dans The Great God Pan d'Arthur Machen », dans Jérôme Goffette et Lauric Guillaud (dir.), Colloque de Cerli : L'Imaginaire médical dans le fantastique et la science-fiction, Bragelonne, coll. « Essais » n° 11, 2011, 384 p., (ISBN 978-2-35294-442-3), p. 77-89.
  • Sophie Mantrant, « « All London was one grey temple of an awful rite » : Londres dans The Hill of Dreams d’Arthur Machen (1907) », Cahiers victoriens et édouardiens, Montpellier, Université Paul Valéry, Centre d'études et de recherches victoriennes et édouardiennes, no 77 « La transparence — Miscellanées »,‎ (lire en ligne).
  • (en) Sophie Mantrant, « Pagan Revenants in Arthur Machen’s Supernatural Tales of the Nineties » [« Le retour du païen dans les récits fantastiques fin-de-siècle d’Arthur Machen »], Cahiers victoriens et édouardiens, Montpellier, Université Paul Valéry, Centre d'études et de recherches victoriennes et édouardiennes, no 80 « Paganism and Christianity : Differences and Affinities »,‎ (lire en ligne).
  • Michel Meurger, Lovecraft et la S.-F., vol. 1, Amiens, Encrage, coll. « Travaux » (no 11), , 190 p. (ISBN 2-906389-31-5), « Le Thème du Petit Peuple chez Arthur Machen et John Buchan », p. 111-150.
  • (en) Marco Pasi, « Arthur Machen’s Panic Fears : Western Esotericism and the Irruption of Negative Epistemology », Aries, vol. 7, no 1,‎ , p. 63-83 (ISSN 1567-9896, DOI 10.1163/157005906X154719).
  • (en) Daniel Renshaw, « Monsters in the Capital : Helen Vaughan, Count Dracula and Demographic Fears in fin-de-siècle London », Gothic Studies, Manchester, Manchester University Press, vol. 22, no 2,‎ , p. 148–164 (ISSN 1362-7937, DOI 10.3366/gothic.2020.0046).
  • (en) Katy Soar, « The Cult of Pan in Nineteenth-Century Literature », dans Clive Bloom (dir.), The Palgrave Handbook of Steam Age Gothic, Basingstoke, Palgrave Macmillan, , XIV-867 p. (ISBN 978-3-030-40865-7 et 978-3-030-40868-8, DOI 10.1007/978-3-030-40866-4_31), p. 573-594.
  • (en) Wesley D. Sweetser, « Arthur Machen : Surface Realities or Essence of Spirit », English Literature in Transition, 1880-1920, vol. 7, no 1,‎ , p. 38-41
  • (en) Aaron Worth, « Arthur Machen and the Horrors of Deep History », Victorian Literature and Culture, vol. 40, no 1,‎ , p. 215-227 (DOI 10.1017/S1060150311000325).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Le Grand Dieu Pan (Wikisource)