Le Grand-Abergement

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir L'Abergement (homonymie).

Le Grand-Abergement
Le Grand-Abergement
Église Saint-Armand.
Blason de Le Grand-Abergement
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Ain
Arrondissement Nantua
Canton Brénod
Intercommunalité Valromey
Commune Haut-Valromey
Code postal 01260
Code commune 01176
Démographie
Gentilé Pofs
Population 134 hab. (2015)
Densité 4,2 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 02′ 05″ nord, 5° 40′ 32″ est
Altitude Min. 696 m
Max. 1 293 m
Superficie 31,92 km2
Historique
Commune(s) d’intégration Haut-Valromey
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Ain

Voir sur la carte administrative de l'Ain
City locator 15.svg
Le Grand-Abergement

Géolocalisation sur la carte : Ain

Voir sur la carte topographique de l'Ain
City locator 15.svg
Le Grand-Abergement

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Le Grand-Abergement

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Le Grand-Abergement

Le Grand-Abergement est une commune déléguée de la commune française de Haut Valromey, située dans le département de l'Ain en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Les habitants du Grand-Abergement s'appellent les Pofs[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Les Neyrolles Le Poizat, Lalleyriat
(Le Poizat-Lalleyriat)
Châtillon-en-Michaille Rose des vents
Le Petit-Abergement (Haut-Valromey) N Villes
Billiat
O    Le Grand-Abergement    E
S
Ruffieu Hotonnes (Haut-Valromey)

Toponymie[modifier | modifier le code]

En ancien francoprovençal, un abergement était un territoire donné par son suzerain à son vassal, paysan ou non, et moyennant une redevance annuelle. Ce mode de location à très long terme avait pour but de favoriser le défrichement des terres et le développement agricole.

On trouve également trois autres communes dans l'Ain portant ce nom typique du Jura débordant également en Saône-et-Loire, dans la Côte-d'Or et le Doubs : L'Abergement-Clémenciat, Le Petit-Abergement, L'Abergement-de-Varey. Il semble désigner des concessions agricoles à des colons du XIe au XVe siècle.

Il existe dans le Jura une commune au nom quasi-homonyme, Abergement-le-Grand.

Histoire[modifier | modifier le code]

Commune dès 1790, Le Grand-Abergement est fusionné le avec Hotonnes, Le Petit-Abergement et Songieu au sein de la commune nouvelle de Haut Valromey.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Mairie.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1995 2008 Laurence Reydelet   Réélue en 2001
2008 2014 Denise Jouvray    
2014 2016 Jean Roche    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[3],[Note 1].

En 2015, la commune comptait 134 habitants, en augmentation de 22,94 % par rapport à 2010 (Ain : 5,95 %, France hors Mayotte : 2,49 %).

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
693692761729791834767800769
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
758735655618630631630652605
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
558512466410345325316271204
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2013
148116878096108106106127
2015 - - - - - - - -
134--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

La fromagerie du village.
  • Belles fermes bugistes imposantes, ayant un dreffia sur une façade (balcon de bois sur lequel était mis à sécher le bois de chauffage), abritant les hommes et les bêtes ainsi que les réserves pour passer les mois d'hiver.
  • Maisons gardant des traces de l'Histoire : frises Renaissance, croix templières, changement des pentes des toits avec l'évolution des matériaux de couverture (chaume, tavaillon, ardoises, tuiles, bac en acier.
  • Ancienne fruitière à comté (fromagerie).

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :