Le Frelon vert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne la série télévisée de 1966. Pour le film de 2011, voir The Green Hornet (film, 2011).
Le Frelon vert
Description de l'image Van Williams Bruce Lee Green Hornet 1966.JPG.
Titre original The Green Hornet
Genre Série fantastique
Création William Dozier
Acteurs principaux Van Williams
Bruce Lee
Wende Wagner
Lloyd Gough
Walter Brooke
Musique Billy May
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Chaîne d'origine ABC
Nb. de saisons 1
Nb. d'épisodes 26
Durée 26 minutes
Diff. originale

Le Frelon vert (The Green Hornet) est une série télévisée américaine en 26 épisodes de 26 minutes, créée par William Dozier, d'après l'émission radiophonique éponyme de George W. Trendle, et diffusée entre le et le sur le réseau ABC.

En France, la série a été diffusée à partir du sur Canal+. Rediffusion sur M6, à partir du .

La série a été adaptée au cinéma plusieurs fois. La dernière est The Green Hornet réalisé par Michel Gondry et sortie en 2011.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Une des Belle Berthe utilisées pour la série

Cette série met en scène les aventures de Britt Reid, rédacteur en chef du Daily Sentinel, qui, sous l'identité du Frelon vert, combat le crime. Il est aidé dans sa tâche par Kato, son valet, également expert en arts martiaux et chauffeur de la Belle Berthe (Black Beauty), une voiture truffée de gadgets, aux phares verts. Chaque épisode s’ouvre par l’«accroche» suivante : « Voici encore un nouveau défi pour le Frelon vert, il est assisté par Kato et sa voiture-gadget : La Belle Berthe. Dans les archives de la police, on trouve le nom d'un criminel, le Frelon vert, qui n'est autre que Britt Reid, il est éditeur et propriétaire du Daily Sentinel. Sa double personnalité n'est connue que par sa secrétaire et le procureur Scanlan. Et maintenant, pour protéger les droits et les vies des honnêtes citoyens, le Frelon vert va agir »[1].

Distribution[modifier | modifier le code]

Épisodes[modifier | modifier le code]

# Titre Réalisation Scénario Première diffusion Code de
production
01 01 La Mort en silence
The Silent Gun
Leslie H. Martinson Ken Pettus Drapeau des États-Unis États-Unis : 9804
02 02 Laissez-leur assez de corde
Give 'Em Enough Rope
Seymour Robbie Gwen Bagni
Paul Dubov
Drapeau des États-Unis États-Unis : 9806
03 03 Programmé pour tuer
Programmed for Death
Larry Peerce Lewis Reed Drapeau des États-Unis États-Unis : 9802
04 04 Le diable se démasque
Crime Wave
Larry Peerce Sheldon Stark Drapeau des États-Unis États-Unis : 9803
05 05 Double Meurtre
The Frog is a Deadly Weapon
Leslie H. Martinson William L. Stuart Drapeau des États-Unis États-Unis : 9805
06 06 Une honorable société
Eat, Drink and Be Dead
Murray Golden Richard Landau Drapeau des États-Unis États-Unis : 9807
07 07 La Machine à rêves : Partie 1
Beautiful Dreamer: Part 1
Allen Reisner Lorenzo Semple, Jr.
Ken Pettus
Drapeau des États-Unis États-Unis : 9808
08 08 La Machine à rêves : Partie 2
Beautiful Dreamer: Part 2
Allen Reisner Lorenzo Semple, Jr.
Ken Pettus
Drapeau des États-Unis États-Unis : 9809
09 09 Le Rayon de la mort
The Ray is for Killing
William Beaudine Lee Loeb Drapeau des États-Unis États-Unis : 9801
10 10 La Mante religieuse
The Preying Mantis
Norman Foster Charles Hoffman Drapeau des États-Unis États-Unis : 9810
11 11 Les Chasseurs et les chassés
The Hunters and the Hunted
William Beaudine Jerry Thomas Drapeau des États-Unis États-Unis : 9811
12 12 Échéance : mort
Deadline for Death
Seymour Robbie Ken Pettus Drapeau des États-Unis États-Unis : 9812
13 13 Le Secret de Sally Bell
The Secret of Sally Bell
Robert L. Friend William L. Stuart Drapeau des États-Unis États-Unis : 9813
14 14 Autoroute mortelle
Freeway to Death
Allen Reisner Ken Pettus Drapeau des États-Unis États-Unis : 9815
15 15 Que le meilleur perde
May the Best Man Lose
Allen Reisner Judith Barrows
Robert Guy Barrows
Drapeau des États-Unis États-Unis : 9814
16 16 Le Frelon et le pyromane
The Hornet and the Firefly
Allen Reisner William L. Stuart Drapeau des États-Unis États-Unis : 9817
17 17 Trois Hommes et un tank
Seek, Stalk and Destroy
George Waggner Jerry Thomas Drapeau des États-Unis États-Unis : 9816
18 18 Les Cadavres de l'année : Partie 1
Corpse of the Year: Part 1
James Komack Ken Pettus Drapeau des États-Unis États-Unis : 9818
19 19 Les Cadavres de l'année : Partie 2
Corpse of the Year: Part 2
James Komack Ken Pettus Drapeau des États-Unis États-Unis : 9819
20 20 Un as qui tombe à pic
Ace in the Hole
William Beaudine Stan Silverman
Robert Lees
Drapeau des États-Unis États-Unis : 9820
21 21 Deux Flics pourris
Bad Bet on a 459 Silent
Seymour Robbie Judith Barrows
Robert Guy Barrows
Drapeau des États-Unis États-Unis : 9821
22 22 Des ennuis pour le prince charmant
Trouble for Prince Charming
William Beaudine Ken Pettus Drapeau des États-Unis États-Unis : 9822
23 23 L'Écharpe
Alias, The Scarf
Allen Reisner William L. Stuart Drapeau des États-Unis États-Unis : 9823
24 24 Meurtre à distance
Hornet, Save Thyself
Seymour Robbie John Tait Drapeau des États-Unis États-Unis : 9824
25 25 L'Abominable Dr Maboul : Partie 1
Invasion from Outer Space: Part 1
Darrell Hallenbeck Arthur Weingarten Drapeau des États-Unis États-Unis : 9825
26 26 L'Abominable Dr Maboul : Partie 2
Invasion from Outer Space: Part 2
Darrell Hallenbeck Arthur Weingarten Drapeau des États-Unis États-Unis : 9826

Autour de la série[modifier | modifier le code]

  • Diffusée la même année que Batman, à laquelle elle ressemble beaucoup et dans laquelle le Frelon vert et Kato firent une apparition, la série n'a pas convaincu et s'est arrêtée après une saison seulement. Cependant, en raison de la présence de Bruce Lee, elle est devenue culte.
  • Kato fut le premier rôle de Bruce Lee aux États-Unis. Après la mort de ce dernier en 1973, plusieurs épisodes de la série furent rassemblés pour former deux long métrages :

- Le Frelon Vert : Les chasseurs et les chassés - L'abominable Dr Maboul (1re et 2e parties) - La mante religieuse - La revanche du Frelon Vert : Des ennuis pour le prince charmant - Deux flics pourris - Le rayon de la mort - Le secret de Sally Bell

  • Dans l'épisode "Les chasseurs et les chassés", Kato se sert d'un nunchaku, c'est la première fois que Bruce Lee utilise cette arme devant une caméra, c'est aussi l'unique fois au cours de la série.
  • La série est considérée comme un spin-off du feuilleton radiophonique The Lone Ranger diffusé à partir de 1933. Brett Reid est en effet le petit-neveu de John Reid, un ancien Texas ranger se battant contre l'injustice sous le masque du Lone Ranger avec l'aide de Tonto, un Amérindien intelligent et laconique, et de son célèbre cheval blanc Silver. La propriété des droits ayant passé de mains en mains, le lien familial entre les deux personnages a toutefois été perdu. Le lien « Lone Ranger-Green Hornet » a été inclus dans le concept de la famille Wold Newton, qui regroupe des personnages fictifs de diverses origines.
  • Il existe un autre Kato célèbre, assistant asiatique de justicier. Il est incarné par Burt Kwouk dans les films du cycle La Panthère rose, à partir du film Quand l'inspecteur s'emmêle (1964, soit avant la série The Green Hornet). Domestique chinois de l'Inspecteur Jacques Clouseau, il lui est fidèle et admiratif. Pour s'entraîner aux arts martiaux, Clouseau lui a ordonné de l'attaquer toujours par surprise chez lui pour tester ses techniques de combat et ses réflexes. Cela résulte en des affrontements délirants entre les personnages qui mettent l'appartement sens dessus dessous. La Malédiction de la panthère rose est le seul épisode où il suit son patron durant tout le film, car avant il n'apparaissait que dans l'appartement de Clouseau.
  • La voiture du super héros est en réalité une Chrysler Imperial, customisée par Dean Jeffries, déjà à l’origine de la batmobile de la série Batman. Elle est truffée de gadgets et d’armes. Lorsqu’ils prennent la route, les deux personnages empruntent toujours le même chemin de sortie, dissimulé derrière des affiches publicitaires[2].

Adaptations[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

  • The Green Hornet (1990) de Ford Beebe: Goodtimes Home Video a sorti une vidéo compilant les 6 derniers épisodes du serial de 1940 - inédit en France.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Didier Liardet, Le Frelon Vert, le sceptre de la justice, Éditions Yris, 2006 (ISBN 291221520X).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. En anglais : « Another challenge for the Green Hornet, his aid Kato, and their rolling arsenal the Black Beauty. On Police records a wanted criminal, Green Hornet is really Britt Reid, owner- publisher of the Daily Sentinel, his duel identity known only to his secretary and the district attorney. And now, to protect the rights and lives of decent citizens, rides THE GREEN HORNET’’ ; Écouter l'accroche
  2. « Le Frelon vert - L'Encyclopédie des Séries TV », sur Toutelatele.com (consulté le 18 février 2014)
  3. Court-métrage accessible sur le site de Reservoir films.