Le Flic de Beverly Hills 2

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Flic de Beverly Hills 2
Titre québécois Le Flic de Beverly Hills II
Titre original Beverly Hills Cop II
Réalisation Tony Scott
Scénario Larry Ferguson
Warren Skaaren
David Giler [n 1]
Dennis Klein[n 1]
Acteurs principaux
Sociétés de production Paramount Pictures
Eddie Murphy Productions
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Comédie policière
Durée 100 minutes
Sortie 1987

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Flic de Beverly Hills 2 (Beverly Hills Cop II) est un film américain réalisé par Tony Scott, sorti en 1987.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le policier Axel Foley retourne à Beverly Hills pour aider ses amis et collègues Rosewood et Taggart afin de mettre en échec une bande de criminels qui commettent des hold-up sanglants et qui ont tiré sur l'inspecteur Bogomil.

Résumé[modifier | modifier le code]

Tout commence à Beverly Hills sur Rodeo Drive, l'avenue des boutiques de luxe de Los Angeles en Californie, où une limousine s'arrête devant la boutique Adreano et une grande femme blonde androgyne virago entre dans la boutique, obligeant le portier de ne pas déclencher l'alarme. Elle et ses coéquipiers menacent vendeurs et clients. La blonde laisse deux minutes à ses coéquipiers pour tout dévaliser. Le braquage s'avère être très méthodique : rien n'est laissé au hasard. La blonde avertit le temps qu'il reste toutes les trente secondes, et les cambrioleurs volent les bijoux les plus chers. Au bout de deux minutes, la grande blonde tire sur un grand lustre et dépose sur le corps du patron une enveloppe où il est inscrit la lettre A en rose. Néanmoins, il n'y a aucun mort mais les dégâts ont été considérables. Le commissariat de Beverly Hills détecte alors le gang de l'alphabet.

Le commissaire Bogomil est en train de courir quand il remarque quelque chose dans les industries Dent et repart mais un des pilleurs l'a vu et avertit son chef. Mais Harold Luntz, le grand chef, convoque Bogomil et ses deux agents principaux : Taggart et Rosewood. Luntz met Taggart et Rosewood à la circulation car Rosewood aurait fait une erreur en demandant de l'aide au FBI. Bogomil, lui, l'avait laissé faire car lui faisait confiance. Pour cela, il est renvoyé. Bogomil sort du commissariat et monte dans sa voiture. Il part vers chez lui quand il s'arrête pour dépanner une femme, cette dernière n'arrivant pas à démarrer le moteur de sa voiture. L'aidant, la femme lui tend une enveloppe où il est inscrit la lettre B. Une voiture passe alors, et Bogomil reçoit deux balles dans le ventre. Il arrache alors la fausse coiffure de la femme. Il la reconnait grâce aux descriptions des témoins. La grande blonde lui tire dessus une fois. Bogomil tombe à terre.

À Détroit au Michigan, c'est le bonheur pour le détective Axel Foley qui est sur une affaire d'infiltration de gangs en étant un faux homme d'affaires. Pour cette couverture, il a demandé à son patron Todd une ferrari, un costume et d'autres accessoires de luxe. Mais Todd ne fait que payer, il voudrait signer des mandats d'arrestation. Il donne alors à Foley trois jours pour arrêter ce gang. Axel essaie alors d'arrêter ce gang qui vend de fausses cartes de crédit. Mais quand il apprend l'attaque sur Bogomil, il se doit de partir à Beverly Hills. Il demande alors à son ami flic de conduire la ferrari pour que Todd pense que Foley travaille. Il appelle ensuite la fille de Bogomil, Jan, qui lui apprend que son père a survécu mais qu'il est très mal en point. Axel part alors pour la Californie.

À Beverly Hills, il arrive à l'hôpital où on soigne Bogomil. Il rencontre alors ses amis Taggart et Rosewood et apprend que le coupable de tout cela est le gang de l'alphabet. Il apprend aussi que les lettres déposées par ce gang sont conservés au commissariat. Puis, il part à la recherche d'un hôtel mais s'arrête devant une villa en construction. Il se présente devant les ouvriers leur disant qu'il est le patron de la société de construction et que les ouvriers se sont trompés construisant l'ancien plan. Il leur dit alors qu'il va s'arranger pendant que les propriétaires sont à Hawaï et envoie les ouvriers en congé pour une semaine. Il « vole » alors la villa. Malgré l'avertissement de ses amis, Foley, lui, insiste pour qu'ils se rendent au commissariat. Là-bas, Rosewood donne à Axel une douille de 45, que la police a pris à la boutique Adreano après le cambriolage. Foley explique alors que ces douilles-ci sont très rares et qu'il faut être un professionnel pour les confectionner. Luntz arrive et demande à Foley son identité. Ce dernier lui ment qu'il a été appelé par la police de Beverly Hills ayant du mal à progresser sur une affaire, lui étant un voyant venant des Caraïbes se nommant Johnny Porte-Bonheur. Une fois mis dehors, Axel suggère à ses amis de prendre l'affaire, même s'ils sont à la circulation. Après quelques hésitations, ils acceptent et pensent que cette douille doit provenir que d'un seul endroit : le shooting club de Beverly Hills.

Après une astuce qui se trouve être efficace, Foley arrive à joindre le club, pendant que ses deux amis patientent dans la voiture dehors. Il rencontre alors la grande blonde virago qui se présente. Elle s'appelle Karla Fry. Foley rencontre aussi le patron du club : Cain. Il lui demande si la douille de 45 qu'il montre provient de ce club. Cain ignore cela. Karla Fry rend visite à son supérieur et « amant ». Elle lui dit qu'un flic est ici se présentant avec une douille de 45 que Cain a conçue pour le braquage d'Adreano. Fry sort ensuite du bureau pour revoir Foley et lui demander de partir. Celui-ci s'exécute, quand Karla envoie Cain chez son supérieur, Maxwell Dent. Ce dernier lui ordonne de tuer le flic noir. Axel Foley se rend ensuite chez Bogomil pour avoir des indices. À part le nom d'un bar-discothèque, il repère seulement que les chaussures du policier sont remplis de terre et de sable. Le soir, ils se rendent au bar-discothèque 385 north où Axel rencontre le patron des lieux qui gère un trafic d'armes : Thomopoulos. Quelques minutes plus tard, n'ayant rien appris, ils sortent et sont fusillés par les hommes de Cain. Ayant survécu, Axel poursuit la voiture des agresseurs mais ces derniers sont trop rapides. Luntz arrive alors sur le lieu disant à Foley qu'il n'existe pas de Johnny Porte-Bonheur. Ce dernier lui dit qu'il vient de Détroit et que ceci est une simple couverture de mission. Il lui suggère d'appeler son patron Todd.

Foley et Taggart se rendent alors chez Rosewood en compagnie de ce dernier. Là, Axel contacte son ami à Détroit lui ordonnant qu'il doit décrocher le téléphone de Todd demain matin, confirmant ce que Luntz lui dira au sujet d'Axel. Puis, Axel propose à ses amis de se rendre au shooting club pour avoir des indices. Là-bas, Axel arrive à contourner le service d'alarme et ouvre la porte. Après quelques secondes de fouille, Axel détecte ce qu'il voulait : le prochain attentat sous forme de code. Il suffit alors seulement de résoudre ce code.

Le lendemain matin à Détroit, l'ami d'Axel contacte Todd de bon matin lui disant qu'il a remporté un tirage au sort ayant le but d'interroger le meilleur flic de l'année dès ce matin. Il lui propose alors un rendez-vous pour qu'il arrive en retard au commissariat. À huit heures, il se rend dans le bureau de Todd et attend l'appel de Luntz. Mais Todd arrive, quand le téléphone sonne. L'ami décroche l'appareil et confirme qu'Axel travaille pour lui mais a carte blanche.

À Beverly Hills, Foley, Rosewood et Taggart identifient la prochaine cible de Dent et Fry : un dépôt d'argent sur Olympic Boulevard. Rosewood conduit alors sans respecter le code de la route, se voyant d'arriver le plus vite possible. Pendant ce temps, Fry et ses coéquipiers dévalisent le dépôt. Bloqués dans la circulation et le moteur en panne à cause de la conduite agressive de Rosewood, ce dernier et Axel se rendent à pied jusqu'au dépôt et font sonner l'alarme. Fry et ses coéquipiers arrêtent alors le braquage et prennent la fuite. Rosewood arrive à voler un camion-citerne transportant du gaz, Axel y monte mais n'est pas convaincu de la vitesse du véhicule. Ils s'arrêtent après une folle poursuite devant le van de Fry vide. Taggart arrive avec une voiture et les rejoint. Tous trois suivent les traces que le gang a laissées. Ils arrivent alors à une garden party. Pour entrer, Axel ment en disant qu'il est monsieur nettoyeur et doit nettoyer la piscine car quelqu'un y aurait fait ses besoins, étant saoul. Ils entrent alors dans la propriété privée et observent plusieurs femmes au corps sexy s'amuser. Axel se rend alors chez le couple sui generis composé donc de Dent et Fry. Il les humilie devant tout le monde en disant que Dent est un tueur de flic et Thomopoulos un trafiquant de drogue. Axel est encore une fois mis à la porte. Il se rend alors avec ses amis chez un contact de Dent, Sidney Bernstein, un homme d'affaires. Encore une fois, grâce à ses mensonges, Axel parvient à récolter deux-cent dollars et consulter l'ordinateur de Bernstein où il apprend toutes les propriétés de Dent. Il remercie Sidney et part.

Jan le contacte, lui disant que Dent possède plusieurs propriétés mais qu'une seule l'intéresse : son champ de course Royal car Dent n'a jamais mis les gains de l'hippodrome, qui sont immenses, à la banque depuis des mois. Axel conclut que le champ de course de Dent est « D ». Jan contacte Axel lui confiant que Dent possède des propriétés privés dans le désert. Il explique à Taggart qu'il veut cambrioler les gains de l'hippodrome, pour que son assurance lui rembourse ses « fausses » pertes. Dent gagnera donc le double de la somme. En effet, Karla Fry et ses coéquipiers sont à l'hippodrome prêts à voler l'argent. Au signal de Karla, ils commencent le cambriolage, quand Foley, Rosewood et Taggart s'y rendent d'urgence. Mais c'est bien trop tard car le cambriolage prend fin et Karla élimine Cain. Elle se rend ensuite dans les tribunes pour rejoindre Dent et l'embrasser. Ils partent.

Luntz est sur les lieux et explique au journaliste ses déductions qui sont en fait celles d'Axel Foley. Axel comprend que l'argent gagné par Dent (le cambriolage d'Adreano, du dépôt d'argent et de son hippodrome) lui permet de financer un très grand trafic d'armes avec Thomopoulos. Sur place, Axel conclut que Bogomil est venu ici, la terre étant de même qualité et de même couleur que celle retrouvée sur ses chaussures. C'est donc pour cela que Dent l'a éliminé. Rosewood ouvre son coffre de voiture qui est un vrai arsenal. Il prend deux fusils quant à Taggart un seul. Axel garde son pistolet puis ils descendent et entrent dans la propriété. Axel neutralise avec l'aide de Rosewood un garde. Rosewood essaie d'éliminer le système d'alarme comme l'avait fait Axel. Ce dernier est arrêté, mais l'alarme sonne. Il profite alors pour neutraliser le garde et rejoint rapidement ses amis qui sont derrière des caisses loin de la propriété. Ils tirent et les hommes de Dent ripostent. Un camion-citerne part, Rosewood saisit un lance-roquette dans les caisses d'armes et tire sur le véhicule qui explose. Foley arrive à entrer dans un local et affronte alors Karla qui lui tire dans le bras. Une voiture essaie ensuite de l'écraser, mais Axel l'esquive, tombant à terre et Dent meurt quand la voiture explose. Fry arrive et pointe son arme vers Foley lui disant au revoir mais est éliminé sur le champ par Taggart. Après la fusillade et l'arrestation de nombreux terroristes, Luntz arrive avec le mayor Ted Egan. Cette fois-ci, Luntz renvoie Taggart et Rosewood en leur insultant dessus et ne veut plus revoir Axel Foley. Surpris par son attitude impoli et injuste, Egan le renvoie le remplaçant par Bogomil.

Bogomil va mieux et occupe un nouveau poste. À la villa d'Axel, ce dernier dit au revoir à ses amis quand il croise les propriétaires rentrés d'Hawaï qui demandent une explication à Taggart et Rosewood. Foley se retourne du volant, et sourit !

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section proviennent de la base de données IMDb.

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Genèse et développement[modifier | modifier le code]

Après le succès du premier film, Paramount Pictures souhaite développer une série télévisée dérivée. Cependant, Eddie Murphy refuse et insiste pour faire un second film[3]. Les producteurs Don Simpson et Jerry Bruckheimer engagent Tony Scott pour réalisateur après leur immense succès commun, Top Gun (1986)[4].

Distribution des rôles[modifier | modifier le code]

Chris Rock fait ses débuts dans un petit rôle.

Hugh Hefner, créateur du magazine Playboy fait une apparition, dans son propre rôle, lorsque les inspecteurs poursuivent des malfrats qui se réfugient à une journée de charité organisée par Playboy.

Il était un temps question que Bronson Pinchot reprenne son rôle de Serge, mais il est trop occupé par la série Larry et Balki[4].

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage a eu lieu du à [5]. Il se déroule en Californie, principalement à Los Angeles (Sunset Boulevard, Sylmar, California Institute of Technology, Downtown Los Angeles, Beverly Hills, Hollywood Boulevard, Holmby Hills, La Cienega Boulevard, Rodeo Drive)[6].

Bande originale[modifier | modifier le code]

Beverly Hills Cop II
The Motion Picture Soundtrack Album
Bande originale de divers artistes
Sortie 1987
Durée 44:47
Genre musique de film
Format LP, CD
Producteur Don Simpson (exécutif)
Jerry Bruckheimer (exécutif)
Label MCA
Critique

Bandes originales de Le Flic de Beverly Hills

Tony Scott voulait que Hans Zimmer compose la musique du film. La Paramount a cependant insisté pour que Harold Faltermeyer revienne pour cette suite[4]. La bande originale commercialisée par MCA Records ne contient cependant aucune composition originale de Harold Faltermeyer. Le morceau Bad Guys, présent dans le film, sera inclus sur son album de 1988 album, Harold F. La chanson Hold On est chantée par Corey Hart sur l'album alors que la version entendue dans le film (durant la fête Playboy) est interprétée par Keta Bill.

Liste des titres
No Titre Auteur(s) Interprètes Durée
1. Shakedown Bob Seger, Harold Faltermeyer, Keith Forsey[8] Bob Seger 4:01
2. Be There Allee Willis, Franne Golde The Pointer Sisters 4:14
3. In Deep Charlie Sexton, Scott Wilk Charlie Sexton 3:32
4. Hold On James Wirrick, Giorgio Moroder Corey Hart 3:43
5. I Want Your Sex George Michael George Michael 4:44
6. Better Way André Cymone James Ingram 4:09
7. Love/Hate André Cymone, Julian Jackson Pebbles 3:59
8. Cross My Broken Heart Stephen Bray, Tony Pierce The Jets 4:05
9. 36 Lovers Gary Spaniola, John Eaton, Melvin Riley Jr. Ready For The World 4:16
10. I Can't Stand It David Allen Jones, Harold Payne Sue Ann 4:04
11. All Revved Up Giorgio Moroder, Tom Whitlock Jermaine Jackson 4:00

Sortie[modifier | modifier le code]

Critique[modifier | modifier le code]

Box-office[modifier | modifier le code]

Pays ou région Box-office Box-office arrêté le… Nombre de semaines
Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau du Canada Canada
153 665 036 $[9] [10] 12[10]
Drapeau de la France France 2 409 922 entrées[1]
Alt=Image de la Terre Mondial 299 965 036 $[9] - -

Distinctions[modifier | modifier le code]

Source : Internet Movie Database[11]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Ce deuxième opus est considéré comme l'épisode le plus violent. Pourtant, le nombre de morts y est beaucoup moins élevé que dans le troisième.
  • Dans une scène, on remarque que le personnage de Billy Rosewood est fan du film Cobra. Il a d'ailleurs l'affiche dans sa chambre. Brigitte Nielsen, qui joue ici l'une des antagonistes, y tenait le principal rôle féminin. Ironiquement, Sylvester Stallone devait interpréter le personnage principal du premier Le Flic de Beverly Hills et avait fortement voulu remanié le script. Il gardera ses éléments pour celui de Cobra[4].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Non crédité au générique.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Le Flic de Beverly Hills 2 », sur JP box-office.com (consulté le 19 novembre 2015)
  2. (fr) « Le Flic de Beverly Hills 2 », sur RS Doublage.com (consulté le 22 juillet 2011).
  3. (en) Almar Haflidason, « Beverly Hills Cop II DVD (1987) », BBC (consulté le 23 janvier 2014)
  4. a, b, c et d (en) Trivia sur l’Internet Movie Database
  5. (en) Box-office/business du « Flic de Beverly Hills 2 » sur l’Internet Movie Database
  6. (en) Filming locations sur l’Internet Movie Database
  7. (en) « Original Soundtrack - Beverly Hills Cop II », sur AllMusic (consulté le 19 novembre 2015)
  8. (en) Beverly Hills Cop II (The Motion Picture Soundtrack Album) sur Discogs
  9. a et b (en) « Beverly Hills Cop II », sur Box Office Mojo (consulté le 19 novembre 2015)
  10. a et b (en) « Beverly Hills Cop II - weekly », sur Box Office Mojo (consulté le 19 novembre 2015)
  11. (en) Awards sur l’Internet Movie Database

Liens externes[modifier | modifier le code]