Le Fel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le Fel
Le Fel
Ancien moulin du Fel.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Aveyron
Arrondissement Rodez
Canton Lot et Truyère
Intercommunalité Communauté de communes Comtal Lot et Truyère
Maire
Mandat
Jean-François Albespy
2014-2020
Code postal 12140
Code commune 12093
Démographie
Population
municipale
176 hab. (2016 en augmentation de 11,39 % par rapport à 2011)
Densité 7,1 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 39′ 15″ nord, 2° 30′ 22″ est
Altitude Min. 220 m
Max. 781 m
Superficie 24,89 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Aveyron

Voir sur la carte administrative de l'Aveyron
City locator 14.svg
Le Fel

Géolocalisation sur la carte : Aveyron

Voir sur la carte topographique de l'Aveyron
City locator 14.svg
Le Fel

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Le Fel

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Le Fel
Liens
Site web www.lefel.fr

Le Fel est une commune française, située dans le département de l'Aveyron en région Occitanie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Généralités[modifier | modifier le code]

Dans la moitié nord du département de l'Aveyron, la commune du Fel s'étend sur 24,89 km2. Elle est bordée au sud par le Lot sur plus de six kilomètres.

Sur les hauteurs dominant la vallée du Lot, le bourg du Fel est desservi par la route départementale (RD) 573E.

Le territoire communal est desservi par les RD 107, 573 et 920.

Le sentier de grande randonnée GR 465A, variante du GR 465, traverse le territoire communal sur environ quatorze kilomètres.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Carte du Fel et des communes avoisinantes.

Le Fel est limitrophe de six autres communes, dont deux dans le département du Cantal. Au sud-ouest, son territoire est distant d'environ 150 mètres de celui de Junhac, également dans le Cantal. Au nord-est, la commune de Campouriez n'est distante que de 600 mètres.

Communes limitrophes du Fel
Saint-Hippolyte
Montsalvy
(Cantal)
du Fel Entraygues-sur-Truyère
Vieillevie
(Cantal),
Sénergues
Espeyrac

Climat[modifier | modifier le code]

Relevé des températures (Météo France)
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc.
Température moyenne (°C) 3 4 6,4 8,5 12,6 16,2 18,8 18,9 15,4 11,9 7,6 4
Température maximale moyenne (°C) 6 7 11 13 17 22 26 26 20 15 9 7
Source : « Météo France », sur france.meteofrance.com (consulté le 7 octobre 2015)


Histoire[modifier | modifier le code]

À l'origine la commune se nommait Enguialès. En 1833, la commune fusionne temporairement avec Entraygues puis reprend son autonomie en 1851[1].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 En cours Jean-François Albespy DVD Fonctionnaire, ancien conseiller général
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[3].

En 2016, la commune comptait 176 habitants[Note 1], en augmentation de 11,39 % par rapport à 2011 (Aveyron : +1,05 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1851 1856 1861 1866 1872 1876 1881
1 4001 0141 2551 2501 2771 1551 1941 3041 350
1886 1891 1896 1901 1906 1911 1921 1926 1931
1 1921 1451 0371 0541 053959820830807
1936 1946 1954 1962 1968 1975 1982 1990 1999
738400371337315295219186146
2006 2011 2016 - - - - - -
171158176------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Sur le territoire de la commune, au nord du hameau d'Enguialès, se trouve une ancienne mine de tungstène qui fut exploitée entre 1969 et 1979[5].

Il s’y trouve aussi, au Don du Fel, le Pôle européen pour la céramique contemporaine, fondé en 1977 par Suzy et Nigel Atkins au Don (Cantal) puis déplacé au Fel en 2007[6].

Articles détaillés : Cabécou du Fel et Entraygues-et-du-fel.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Artignan D., Cottard F. (2003) – Éléments à prendre en compte pour l’évaluation des impacts environnementaux dans l’élaboration d’un Plan de Prévention des Risques Miniers (PPRM). Rapport BRGM/RP-52049-FR, 46 p., 5 fig., 2 tabl., 10 phot..
  • Zefir Bòsc, La vigne et le vin du Fel et d'Entraygues : historique, tènements viticoles, travail, production, commerce, désastres, renouveau et métrologie ancienne, Espeyrac, Z. Bosc, , 415 p., ill., couv. ill. en coul. ; 24 cm (ISBN 2-9509157-01, notice BnF no FRBNF37018999)
  • Patrice Thébault (photogr. Patrice Thébault), Potier, Souyri, Éd. Au fil du temps, , 1 vol. (non paginé 48 p.) : nombreuses ill., couv. ill. ; 15 cm (ISBN 978-2-918298-10-6, notice BnF no FRBNF42758349)
  • (oc + fr) Christian-Pierre Bedel (préf. Jacques Blanc), Entraigas : Enguialés-Lo Fèl, Espeirac, Golinhac, Sent-Ipòli / Christian-Pierre Bedel e los estatjants del canton d'Entraigas, Rodez, Mission départementale de la culture, coll. « Al canton », , 240 p., ill., couv. ill. ; 28 cm (ISBN 2-907279-22-X, ISSN 1151-8375, notice BnF no FRBNF36688566)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]