Le Fauga

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Fauga
La mairie.
La mairie.
Blason de Le Fauga
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Haute-Garonne
Arrondissement Muret
Canton Muret
Intercommunalité Le Muretain Agglo
Maire
Mandat
Mario Isaïa
2014-2020
Code postal 31410
Code commune 31181
Démographie
Gentilé Faugatiens, Faugatiennes
Population
municipale
2 000 hab. (2015 en augmentation de 12,61 % par rapport à 2010)
Densité 224 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 23′ 51″ nord, 1° 17′ 41″ est
Altitude Min. 165 m
Max. 282 m
Superficie 8,92 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haute-Garonne

Voir sur la carte administrative de la Haute-Garonne
City locator 14.svg
Le Fauga

Géolocalisation sur la carte : Haute-Garonne

Voir sur la carte topographique de la Haute-Garonne
City locator 14.svg
Le Fauga

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Le Fauga

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Le Fauga
Liens
Site web http://www.lefauga.fr/

Le Fauga est une commune française située dans le département de la Haute-Garonne, en région Occitanie.

Ses habitants sont appelés les Faugatiens.

Géographie[modifier | modifier le code]

Commune de l'aire urbaine de Toulouse située à 26 km au sud de Toulouse, sur la Garonne.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Le Fauga est limitrophe de six autres communes.

Carte de la commune du Fauga et de ses proches communes.
Communes limitrophes du Fauga[1]
Saint-Hilaire Muret
Lavernose-Lacasse du Fauga[1] Beaumont-sur-Lèze
Noé Mauzac

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La commune est arrosée par la Garonne et le Ruisseau du Rabé affluents de la Louge.

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

La commune est établie sur la première terrasse de la Garonne dans sa partie rive gauche et sa rive droite est surplombée par un talus abrupt qui entaille profondément la molasse de l’ère tertiaire.

La superficie de la commune de est de 892 hectares et son altitude varie de 165 à 282 mètres[2].

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

  • Par la route : A64, accès par la sortie : Sortie 32.
Article détaillé : routes de la Haute-Garonne.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Pendant la Seconde Guerre mondiale, un camp de concentration (camp de Noé) a été créé à cheval sur le territoire des communes de Noé, Le Fauga et de Mauzac.

Voir aussi :

Article détaillé : Maquis de Rieumes.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Fauga (Le) Blason Écartelé: au 1er d’azur à la colline de sinople posée sur une rivière d’azur, à la barque d’or chargée d’un batelier debout de carnation, vêtu d’azur et de sable et tenant une gaffe du même, brochant sur le tout, au 2e d’or à trois sapins arrachés de sinople, au 3e d’or à la branche de hêtre de sinople posée en pal, au 4e d’azur à la colline de sinople,à l’église d’or brochante, essorée de gueules, au clocher mur croiseté et ouvert de trois pièces du champ, chacune chargée d’une cloche de sable.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Le nombre d'habitants au recensement de 2011 étant compris entre 1 500 habitants et 2 499 habitants, le nombre de membres du conseil municipal pour l'élection de 2014 est de dix neuf[3],[4].

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

Commune faisant partie de la sixième circonscription de la Haute-Garonne de la communauté d'agglomération du Muretain (la commune de Le Fauga a rejoint la communauté d'agglomération du Muretain le 1er janvier 2014) et du canton de Muret.

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1989 2014 Jean-Claude Cambus PS  
2014 en cours Mario Isaïa PS retraité fonction publique (sauf enseignement)

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population

effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[6].

En 2015, la commune comptait 2 000 habitants[Note 1], en augmentation de 12,61 % par rapport à 2010 (Haute-Garonne : +7,35 %, France hors Mayotte : +2,44 %).
Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
473 487 485 487 567 604 622 620 584
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
589 588 568 510 516 478 504 502 478
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
505 481 444 430 401 374 384 382 425
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
424 489 546 708 889 1 099 1 402 1 750 1 960
2015 - - - - - - - -
2 000 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique
Évolution du rang de la commune
selon la population municipale des années : 1968[9] 1975[9] 1982[9] 1990[9] 1999[9] 2006[10] 2009[11] 2013[12]
Rang de la commune dans le département 166 142 136 139 124 115 112 107
Nombre de communes du département 592 582 586 588 588 588 589 589

Économie[modifier | modifier le code]

Service public[modifier | modifier le code]

Enseignement[modifier | modifier le code]

Le Fauga fait partie de l'académie de Toulouse.

La commune dispose d'une École maternelle et une école élémentaire.

Culture[modifier | modifier le code]

Bibliothèque,

Activités sportives[modifier | modifier le code]

Écologie et recyclage[modifier | modifier le code]

La collecte et le traitement des déchets des ménages et des déchets assimilés ainsi que la protection et la mise en valeur de l'environnement se font dans le cadre de la communauté d'agglomération du Muretain[14]. Sur la commune, il existe une Déchetterie[15].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église Saint-Julien
Ancien lavoir.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Étude des processus physico-chimiques dans les écoulements détendus à haute enthalpie: application à la soufflerie à arc F4 par Johann William[16]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Carte IGN sous Géoportail
  2. Répertoire géographique des communes, publié par l'Institut national de l'information géographique et forestière, [lire en ligne].
  3. art L. 2121-2 du code général des collectivités territoriales.
  4. http://www.interieur.gouv.fr/Elections/Les-resultats/Municipales/elecresult__MN2014/(path)/MN2014/031/031181.html.
  5. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  9. a, b, c, d et e INSEE, « Population selon le sexe et l'âge quinquennal de 1968 à 2012 (1990 à 2012 pour les DOM) », sur insee.fr, (consulté le 10 janvier 2016)
  10. INSEE, « Populations légales 2006 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016)
  11. INSEE, « Populations légales 2009 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016)
  12. INSEE, « Populations légales 2013 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016)
  13. http://patrimoine-memoire.aviation-civile.gouv.fr/flb/07-10_Gustave-Eiffel-pionnier-de-l-aerodynamique/files/assets/basic-html/page41.html
  14. http://www.agglo-muretain.fr/fr/habiter-vivre/environnement-dechets/l-actualite-dechetteries.html
  15. Déchetterie
  16. https://books.google.fr/books/about/Etude_des_processus_physico_chimiques_da.html?id=H0EkGwAACAAJ&redir_esc=y