Le Dramont

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le Dramont
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Géographie
Pays
Région
Arrondissement français
Département
Ancien canton français
Commune
Coordonnées
Le Dramont, plage du débarquement vue depuis le sémaphore du Cap du Dramont

Le Dramont est un hameau de Saint-Raphaël.

Le cap du Dramont porte le principal sémaphore de la région, dans un site naturel préservé, où la flore est particulièrement riche.

La plage du débarquement, juste au sud du cap est un lieu important du débarquement des Alliés en Provence (Seconde Guerre mondiale).

Face au cap du Dramont, à 200 mètres, se trouve l'île d'Or, île de 200 m de long environ, sur laquelle est construite une tour carrée de style médiéval mais moderne.

La roche rouge (rhyolite) est caractéristique de tout le massif de l'Esterel ; elle est d'origine volcanique et date du Permien (ère primaire).

D'autres roches bleues (esterellite) plus rares résultent d'un magmatisme de l'ère tertiaire et sont exploitées dans de grandes carrières du quartier du Dramont.

Lieu[modifier | modifier le code]

Flore[modifier | modifier le code]

Exemples de plantes photographiées sur le Dramont de 2005 à 2007, fin avril début mai

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Pierre Herreyres, « Le Dramont. De la cité ouvrière au centre touristique 150 ans d’histoire » (totalité du numéro par l’auteur), Société d'histoire de Fréjus et de sa région, Fréjus, Société d'histoire de Fréjus et de sa région, série Hors-série, no 19,‎ , p. 1-130 (ISSN 1773-7796).
  • Jean-Pierre Herreyres et Philippe Pons, « Sous les pavés, la plage… ou l’histoire des carrières du Dramont », sur www.capesterel3c.com Le blog du 3C - Collectif des copropriétaires de Cap Esterel, (consulté le 13 août 2018).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • Yannick Lefevre, « Cap Dramont et île d'Or », reportage photographique du lieu, sur www.yannicklefevre.com (blog), (consulté le 14 août 2018).

Notes et références[modifier | modifier le code]