Le Dimanche de la vie (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Le Dimanche de la vie
Réalisation Jean Herman
Scénario Olivier Hussenot
Georges Richard
d'après le roman de
Raymond Queneau
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Comédie
Durée 100 minutes
Sortie 1967


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Dimanche de la vie est un film français de Jean Herman (connu en littérature sous le nom de Jean Vautrin) sorti en 1967. Il est inspiré du roman éponyme de Raymond Queneau, paru en 1952.

Synopsis[modifier | modifier le code]

1936. Julia, une mercière du Bouscat, se marie avec Valentin Bru, soldat de deuxième classe. Tous deux montent à Paris. Alors qu'il exploite le petit commerce d'encadrement que lui a légué sa belle-mère, Julia, elle, devient secrètement Madame Saphir, voyante. Alors qu'elle tombe malade, Valentin remplace sa femme. Mais la guerre éclate et vient bousculer la vie du couple.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

Le titre du roman, puis du film, est explicité par Raymond Queneau dans son exergue, empruntée au philosophe Georg Hegel, qui « à propos de la peinture hollandaise et de ses scènes de "naïve gaieté et de joie spontanée" [...] parle de "dimanche de la vie", et [...] ajoute : "Des hommes doués d’une aussi bonne humeur ne peuvent être foncièrement mauvais ou vils." »[1]

La gare de la Bastille sert de point d’arrivée à Valentin.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Le dimanche de la vie - Blanche - GALLIMARD - Site Gallimard », sur www.gallimard.fr (consulté le 11 février 2021)