Le Dernier Samaritain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Dernier Samaritain
Titre québécois Le Dernier Boy-scout
Titre original The Last Boy Scout
Réalisation Tony Scott
Scénario Shane Black
Acteurs principaux
Sociétés de production Silver Pictures
Warner Bros.
Geffen Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Action, policier
Durée 106 minutes
Sortie 1991

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Dernier Samaritain (The Last Boy Scout) est un film américain réalisé par Tony Scott, sorti en 1991.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Joe Hallenbeck, ancien agent des services secrets, est devenu un détective privé alcoolique travaillant pour son meilleur ami, Mike Matthews, qui couche avec sa femme.

Mike, après avoir été surpris chez la femme de Joe par ce dernier, lui propose une mission : assurer la sécurité d'une stripteaseuse appelée Cory. Juste après lui avoir donné les détails, il meurt dans l'explosion de sa voiture, devant chez Joe.

Alors qu'il surveille Cory, Hallenbeck fait la connaissance de son copain, Jimmy Dix, ancien joueur de football cocaïnomane. À la sortie, Joe est agressé par des tueurs qui assassinent Cory sous les yeux de Dix. Joe arrive juste à temps pour sauver Jimmy, également pris pour cible par les tueurs. Ils s'associent alors pour découvrir les raisons de ce meurtre : Joe par professionnalisme, Jimmy pour venger sa copine. Ils vont mettre à jour une conspiration dans le domaine du football impliquant les deux hommes les plus puissants de Californie.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section proviennent de la base de données IMDb.

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Genèse et développement[modifier | modifier le code]

L'histoire est développée par Shane Black et Greg Hicks. Le scénario de Shane Black est ensuite vendu pour 1,75 millions de dollars à Warner Bros., ce qui est à l'époque un record. Il sera cependant « détrôné » seulement deux mois plus tard par celui de Basic Instinct écrit par Joe Eszterhas.

Le film est produit par Joel Silver, qui avait déjà produit un film écrit par Shane Black, L'Arme fatale (1987). Par ailleurs, le dialogue entre Joe et Jimmy à propos du pantalon à 650 $ provient d'une scène non utilisé de L'arme fatale. À l'origine, la fille de Roger Murtaugh porte une robe très chère pour le Réveillon de la Saint-Sylvestre et il lui demande « It doesn't have a little TV in it? » (« Il doit y avoir une télé dedans ? »), elle répond « no » et Murtaugh « I am very old »[2],[3].

Distribution des rôles[modifier | modifier le code]

Le rôle de Jimmy Dix a été proposé à Mel Gibson, alors que le premier rôle devait revenir à Jack Nicholson[2].

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage a eu lieu du à [4], en Californie, notamment à Los Angeles (Los Angeles Memorial Coliseum, Pacific Palisades), mais également à Beverly Hills, Long Beach, San Diego, West Hollywood, San Marino[5].

Musique[modifier | modifier le code]

The Last Boy Scout
Original Motion Picture Score
Bande originale de Michael Kamen
Sortie [6]
Durée 78:10
Genre musique de film
Compositeur Michael Kamen
Producteur Neil S. Bulk
Label La-La Land Records

La musique du film est composée par Michael Kamen. Le compositeur explique qu'il a détesté le film quant il l'a vu ; il a accepté de travailler dessus seulement par amitié pour Bruce Willis et Joel Silver[2].

Bill Medley (en) interprète quant à lui la chanson Friday Night's A Great Night For Football, écrite par Steve Dorff et John Bettis. Si la chanson est éditée en single par Curb Records en 1991[7], la bande originale ne sortira qu'en 2015 chez La-La Land Records[8],[6].

Liste des titres
  1. Titles - 0:47
  2. Death on the Gridiron - 4:57
  3. Meeting Joe the Dick - 3:07
  4. Closet Reveal - 3:36
  5. Who Did This?/After the Explosion - 1:19
  6. Flashback No. 1 - 1:26
  7. Lerve - 1:14
  8. Cory Dies/Gun Battle - 2:53
  9. Police Station/Flashback Again - 2:10
  10. Jimmy and Joe in Garage - 2:25
  11. Jimmy’s Flashback/Bathroom - 1:55
  12. Jimmy’s Narrow Escape - 3:43
  13. Shake Your Hand/This Ain’t No Game - 1:10
  14. Life Sucks - 2:06
  15. Jimmy Does Cocaine/Jimmy Off Bridge - 4:31
  16. Joe Gets Zapped - 2:30
  17. Jimmy on the Phone - 1:16
  18. Joe in the Woods - 3:49
  19. Darian to the Rescue/Car Chase - 4:16
  20. BMW Chase - 4:15
  21. Eye for an Eye - 1:29
  22. Shelly’s Office - 4:41
  23. Joe to the Rescue/Escape/Stadium/Irish Washerwoman (Jig) - 6:42
  24. Fuck You, Sarah 3:13
  25. Friday Night’s a Great Night for Football - 3:30 (interprété par Bill Medley)
    Titres bonus
  26. Titles (alternate) - 0:52
  27. Bathroom (extended) - 2:13
  28. End Credits (unused) - 2:02

Accueil critique et commercial[modifier | modifier le code]

Le Dernier Samaritain a rencontré un accueil critique mitigé dès sa sortie en salles : 44% des 32 commentaires collectés par le site Rotten Tomatoes sont positifs, pour une moyenne de 5,3/10[9] et une moyenne de 2,2/5 sur le site AlloCiné, qui a recensé 4 commentaires[10].

Il a obtenu un succès commercial modeste au box-office américain avec 59 509 925 $ de recettes[11]. En France, il a totalisé 835 408 entrées[12]. Les critiques ont cité la sortie en salles d'un film violent à la période des fêtes de Noël comme une raison au résultat décevant au box-office[13],[14],[15],[16]. Toutefois, si Le Dernier Samaritain n'est pas un blockbuster, il a aidé Bruce Willis à récupérer ses galons de star après l'échec commercial et critique d'Hudson Hawk, gentleman et cambrioleur, grâce aux profits engrangés au box-office et à sa popularité dans le marché de la location de vidéo[17],[18].

Le réalisateur Tony Scott a avoué que la production du film avait été très désagréable pour lui, notamment à cause de l'attitude de Joel Silver et Bruce Willis qui le forçaient à tourner des scènes d'une certaine façon sous peine d'être renvoyé. Joel décricra quant à lui ce tournage comme l'une des pires expériences de sa vie[2].

Clin d’œil[modifier | modifier le code]

Lors de la scène où Joe Hallenbeck rentre chez lui en compagnie de Jimmy Dix, sa fille regarde le film L'Arme fatale. Ce n'est pas un hasard étant donné que ce film, tout comme Le Dernier Samaritain, est produit par Joel Silver et écrit par Shane Black[2].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Release info sur l’Internet Movie Database
  2. a, b, c, d et e (en) trivia sur l’Internet Movie Database
  3. Secrets de tournage - Allociné.fr
  4. (en) Business sur l’Internet Movie Database
  5. (en) Filming locations sur l’Internet Movie Database
  6. a et b (en) « THE LAST BOY SCOUT: LIMITED EDITION — LLLCD 1331 », sur La-La Land Records (consulté le 22 novembre 2015)
  7. (en) "Bill Medley – Friday Night's A Great Time For Football" sur Discogs
  8. (en) Michael Kamen – The Last Boy Scout (Original Motion Picture Score) sur Discogs
  9. (en) « The Last Boy Scout », sur Rotten Tomatoes (consulté le 18 mai 2014).
  10. « Critiques presse du Dernier samaritain », sur AlloCiné (consulté le 19 mai 2014)
  11. (en) « The Last Boy Scout » (consulté le 18 mai 2014)
  12. « Le Dernier Samaritain » (consulté le 18 mai 2014).
  13. (en) « The Last Boy Scout », Entertainment Weekly,‎ (consulté le 12 décembre 2010)
  14. (en) « The Last Boy Scout », sur Washington Post,‎ (consulté le 12 décembre 2010)
  15. (en) « The Last Boy Scout », sur The Los Angeles Times (consulté le 12 décembre 2010)
  16. (en) « The Last Boy Scout », sur Variety (consulté le 12 décembre 2010)
  17. (en) Dennis Hunt, « Video Rental Chart : 'Last Boy Scout' Eyes First Place », sur The Los Angeles Times,‎ (consulté le 3 février 2012)
  18. (en) Steve Hochman, « Video Rental Chart : A 'Boy Scout' Unseats a 'King' », sur The Los Angeles Times,‎ (consulté le 3 février 2012)