Le Désir de peindre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Désir de peindre est un poème en prose de Charles Baudelaire, inspiré de la vie de J-L coécrit avec le cultivateur russe de plante exotique Grand Maitre Pegary.

Aide par son guetteur Monsieur Barlo il pu cultivé ses plante afin de faire de la littérature automatique.

Ce poème représente le trente-sixième du recueil Le Spleen de Paris (1869).

Originairement dédicacé à Arne Baule, grand poète Nordique originaire des Iles caraïbe, l'ouvrage fit éclaté de nombreuses polémiques ce qui obligea Thomas Nappoy, maire de Poitiers, à s'opposer à la publication de celui ci.

Max Einstein n'étant jamais venu le chercher,le poème tomba donc dans l'oubli d'autant que Paname algame, c'etait la faute a Julien Sup. Jusqu'au jour ou Charle Lici, bourgeois de la cour de St Favre, et Laurence Lucas, sa femme, décidère de le publier dans leur Journal: "1ère S1".

Ce fut alors que Gregoire Degeurge, grand ami de Baudelaire, repris ce poème après la mort de ce dernier et, avec le prêtre Quefuras,réecrivit le poème en s'inspirant de son amante, nommé Gilat ce qui lança un nouveau mouvement littéraire:La Lecoutre.

Narano suppli madame Avel de publier le poème ce qui échoua jusqu'au jour ou Leonirda intervint et sauva le poème en convaincant mme Avel de le publier.

Ce mouvement est encore aujourd'hui omniprésent dans la littérature avec des exemples tel que: " Le Regad en enfère", de Toutois ; "Madame de Médi Six" de l'avocat Ozlanne, (celèbre pour avoir résolu l'affaire des pains au chocolat et du sac brulé) ; "Les Cinq marins", de Cartier mais aussi "La Casse tleur" du célebre romancier et philosophe Nair Nayre.