Le Démocrate de l'Aisne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Le Démocrate.

Le Démocrate de l’Aisne
Pays Drapeau de la France France
Langue Français
Périodicité hebdomadaire
Genre généraliste
Prix au numéro 0,60 
Diffusion 1 100 ex. (2015)
Date de fondation sous le titre Le Démocrate vervinois par Pascal Ceccaldi
Ville d’édition Vervins (Aisne)

Propriétaire « Les Amis du Démocrate » (association Loi 1901)
Directeur de publication Jacques Piraux

Le Démocrate de l'Aisne est un hebdomadaire français, réalisé à Vervins, en Thiérache (Aisne). Il existe depuis le [1], d'abord sous la forme d'un quotidien. Il est le dernier journal hebdomadaire français composé avec des caractères en plomb.

Histoire[modifier | modifier le code]

Fondation[modifier | modifier le code]

Pascal Ceccaldi, fondateur du Démocrate de l’Aisne.

Le journal est créé en 1906 sous le titre Le Démocrate vervinois par Pascal Ceccaldi, homme politique issu du corps préfectoral, qui s’était implanté dans la circonscription de Vervins au début du XXe siècle. Il avait fondé ce journal pour faire face à son adversaire, le Dr Destin Dupuy, soutenu par le journal local Le Libéral de l'Aisne[1]. Elu député, Ceccaldi devint également président du Conseil général de l'Aisne.

Des difficultés surmontées[modifier | modifier le code]

La publication fut interrompue par deux fois : pendant la Grande Guerre, d'août 1914 à septembre 1919, et pendant la Seconde Guerre mondiale, de mai 1940 au 24 septembre 1944. Après la mort de son fondateur, le 6 novembre 1918, la publication du journal reprit sous la direction d'Antoine Ceccaldi, frère du défunt et lui-même homme politique local. La famille Ceccaldi se retira de la direction du Démocrate en 1987. Le journal fut par deux fois au bord du dépôt de bilan, en 1988 et en 1999. Depuis, une association loi de 1901, « Les Amis du Démocrate », a racheté l’imprimerie et assure désormais la publication du Démocrate de l'Aisne.

Technique d’impression[modifier | modifier le code]

En 2016, le Démocrate de l’Aisne est le dernier journal hebdomadaire composé avec des caractères de plomb sur une Linotype et imprimé sur un papier d’une laize de 88 cm à l’aide d’une rotative Duplex Buhler Frères datant de 1924[2]. Il est « le dernier journal d'Europe occidentale encore fabriqué et imprimé à l’ancienne »[1].

Le Démocrate de l’Aisne est composé de quatre pages. Il est vendu au prix de 0,60  le numéro ou 26  l’abonnement annuel.

En 2015, le tirage du journal est de 1 200 exemplaires et compte 950 abonnés[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Geoffroy Deffrennes, Jacques Piraux. Le dernier soldat de plomb, portrait paru dans Le Monde daté 30-31 juillet 2006.

Liens externes[modifier | modifier le code]