Le Déjeuner des canotiers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Déjeuner des canotiers
Pierre-Auguste Renoir - Luncheon of the Boating Party - Google Art Project.jpg
Artiste
Date
Technique
Dimensions (H × L)
130 × 173 cm
Mouvement
Localisation
The Phillips Collection, Washington (États-Unis)
Numéro d’inventaire
1637Voir et modifier les données sur Wikidata

Le Déjeuner des canotiers est une huile sur toile du peintre impressionniste français Auguste Renoir réalisée en 1880. Représentant différents personnages sur la terrasse de la Maison Fournaise à Chatou, le tableau est aujourd'hui conservé dans la Philipps Collection, à Washington, aux États-Unis. Peint à la Maison Fournaise, il est reproduit sur le lieu de sa création sur le Chemin des Impressionnistes. La toile mesure 130 × 173 cm.

Histoire[modifier | modifier le code]

Il s'agit de la dernière grande œuvre de Renoir dans le style impressionniste. Renoir a travaillé au Déjeuner des Canotiers d'avril à juillet 1880. L’œuvre a été peinte sur la terrasse de la Maison Fournaise à Chatou.

Renoir dont la situation financière de l'époque n'était pas brillante, ne savait pas, lorsqu'il commença cette œuvre majeure, s'il pourrait la terminer. Le Déjeuner des Canotiers fait aujourd'hui partie de la célèbre collection Duncan Philipps conservée à Washington.

Description[modifier | modifier le code]

Il a réuni des amis et modèles pour participer à cette grande œuvre qui compte donc en tous quatorze personnes, cinq femmes et neuf hommes. La première tentative d'identification des personnages remonte à 1912, élaborée par le critique d'art Julius Meier-Graefe[1] :

Au premier plan, à gauche, Aline Charigot (future épouse du peintre) joue avec son petit chien. Derrière elle, se tient Hippolyte-Alphonse Fournaise, fils du propriétaire de l'auberge. Accoudée à la rambarde, Alphonsine Fournaise, sa sœur, écoute le baron Raoul Barbier, assis dos tourné. Ce dernier, ami proche de Renoir et ancien officier de cavalerie, avait la réputation d'être amateur de canots, de chevaux et… de jeunes femmes. Le personnage au premier plan, à droite, est souvent cité comme étant Gustave Caillebotte, représenté ici plus jeune. Ami de Renoir, peintre et mécène des impressionnistes, Gustave Caillebotte portait barbe et présentait de profil un menton prognathe. Renoir l'a représenté en 1879 dans son tableau Les Canotiers à Chatou, ce qui permet de comparer. Assis à califourchon sur une chaise, il écoute ici de façon distraite l'actrice Ellen Andrée, tandis que l'Italien Adrien Maggiolo, directeur du journal La France nouvelle se penche vers elle. Derrière eux, le petit trio est formé du journaliste Paul Lhote avec un pince-nez, d'Eugène-Pierre Lestringuez au chapeau rond noir et de l'actrice de la Comédie-Française Jeanne Samary qui semble se boucher les oreilles. Au centre, assise, le modèle Angèle Legault boit, à côté d'un homme resté non identifié, peut-être Maurice Réalier-Dumas, dont on aperçoit juste le profil. On raconte qu'il pourrait s'agir de Renoir lui-même qui se serait planté là pour éviter une composition à treize personnages qui aurait rappelé la Cène. Derrière Angèle se tient debout le financier Ephrussi, coiffé d'un chapeau haut-de-forme. Éditeur de La Gazette des beaux-arts, il converse avec le poète Jules Laforgue. En arrière-plan, au travers des saules miroite la Seine sur laquelle passent des voiliers. L'ambiance est heureuse et sereine[2].

On y retrouve les jeux d’ombres et de lumière dans les tons de bleu, les visages féminins typiques de Renoir. Cette peinture est composée avec un étonnant contraste entre le fond et les personnages dans des tons pastels mais vifs assez fondus, et les quelques objets et mets très contrastés sur la table avec des fruits aux couleurs très vives aux traits puissants et relativement purs, et des gros empâtements de blanc pur pour les reflets.

Reproduction sur un parcours du Pays des Impressionnistes[modifier | modifier le code]

Une reproduction du Déjeuner des canotiers grandeur réelle est exposée depuis les années 1990 à proximité l'endroit de sa création, la Maison Fournaise le long d'un parcours du Pays des Impressionnistes[3].

Reproduction du Déjeuner des canotiers sur un parcours du Pays des Impressionnistes devant la Maison Fournaise.

Télévision[modifier | modifier le code]

Un téléfilm français en deux parties, Le vernis craque de Daniel Janneau, diffusé pour la première fois le 19 janvier 2011 sur France 2, met « en scène » (dans sa première partie) Le Déjeuner des canotiers. Bruno Slagmulder y est Auguste Renoir.
La deuxième partie illustre Au bal du moulin de la galette de Henri de Toulouse-Lautrec (Laurent Lévy y est Toulouse-Lautrec).

Dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

Le tableau fait partie de l'intrigue du film Le Fabuleux Destin d'Amélie Poulain de Jean-Pierre Jeunet. Le personnage de Raymond Dufayel, un copiste amateur, peint inlassablement ce tableau et fait des efforts considérables pour saisir le véritable caractère des personnages dans le tableau[4]. Il fait d'Angèle, la jeune femme un peu en retrait qui boit son verre en observant les autres, une sorte de double de l'héroïne Amélie.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) The New painting, Impressionism, 1874-1886: an exhibition organized by the Fine Arts Museums of San Francisco with the National Gallery of Art, Washington (2e éd.), San Francisco, Fine Arts Museums of San Francisco, 1986, p. 412.
  2. John House (de), Renoir, catalogue RMN, 1985, (ISBN 9780810915756), p. 180-181
  3. Le circuit Renoir
  4. "Renoir Boating Party". Impressionist-art-gallery.com. Accédé le 18 octobre 2012. (anglais)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :