Le Cow-boy capitaine du Cutty Sark

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Cow-boy capitaine du Cutty Sark
3bise épisode de la série La Jeunesse de Picsou
Auteur Keno Don Rosa

Personnages principaux Balthazar Picsou
Lieu de l’action Indes Néerlandaises
Époque de l’action 1883

Pays Drapeau du Danemark Danemark
Autres titres The Cowboy Captain of the Cutty Sark
Éditeur Egmont
Première publication 1992
Albums de la série La Jeunesse de Picsou

Le Cow-boy capitaine du Cutty Sark (The Cowboy Captain of the Cutty Sark) est une histoire en bande dessinée de Keno Don Rosa. Elle est le troisième épisode bis de la Jeunesse de Picsou et met en scène Balthazar Picsou, Riri, Fifi et Loulou et Grégoire Trouvetou, grand-père de Géo Trouvetou, inventeur résidant à Donaldville.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Riri, Fifi et Loulou regardent les articles datant du temps où Picsou gardait du bétail dans l'ouest. Ils tombent alors sur une page racontant une histoire de Picsou se passant à l'île de Java. Celui-ci s'empresse de raconter l'histoire : En 1883, sur le Cutty Sark, le jeune Picsou embarque dans l'idée de vendre deux bœufs au sultan du Djokja. Sur la route de Batavia, il remarque d'étranges secousses. Alors qu'il parlait d'une course de chars à bœufs, le Kerapan Sapi, avec l'émetteur du sultan du Djokja, arrive le sultan concurrent de Solo et son émetteur. Ceux-ci piègent Picsou et volent ses bœufs. Picsou se retrouve émergeant dans la forêt Indonésienne. Il en sort et aperçoit une silhouette familière : Grégoire Trouvetou. Celui-ci recherche du carburant pour faire fonctionner sa "sans-chevaux" au bord de ces volcans. Picsou et Grégoire prennent la voiture pour se rendre à Batavia. Ils (re)traversent la forêt et embarquent un grand nombre de bêtes sur leur chemin. Ils traversent Batavia, puis le Cutty Sark avant de finir dans l'eau. Repêchés, Picsou raconte au capitaine Moore son histoire et le convainc de poursuivre le vapeur du Sultan de Solo. Une explosion s'entend, les deux bateaux croient que c'est l'autre qui le bombarde... à tort ! En effet, Grégoire démontre que ce n'est pas un coup de canon mais une éruption volcanique. Une lumière plus brillante que le soleil détourne leur nez (ou plutôt leur bec et leur truffe) : le petit mont Danan a explosé sans qu'ils entendent quoi que ce soit. Grégoire explique que le bruit sera le plus bruyant qu'ils auront jamais entendu et qu'ils vont l'entendre d'ici 2 minutes, le temps de se mettre du coton dans les oreilles. Le bruit passé, c'est un brouillard brulant qui arrive. L'équipage sous le pont et Picsou, Grégoire et le capitaine Moore caché sous une toile mouillée font que personne n'a de mal sauf la barbe du capitaine ! Pour finir, des milliers de météorites sont tombées du ciel et flottent à la surface de l'eau. Picsou chevauche Hortense qui galope sur les météorites et arrive sur le bateau du sultan. Une fois sur le pont, une énorme météorite tombe du ciel et détruit la moitié du vapeur. Le sultan et le reste de l'équipage (à part Picsou et les bœufs) s'en vont sur des canaux de sauvetage. La météorite géante remonte à la surface et s'incruste sous le vapeur. Grégoire le rejoint et ils reviennent à Batavia où le sultan donne une grosse somme d'argent à Picsou. Loulou demande pourquoi Picsou leur a dit qu'il n'était pas devenu riche avant qu'il n'aille au Yukon. Il leur montre des contraventions et dit qu'elles sont les premières contraventions inventées pour lui. Les enfants regardent une dernière photo et voient leur oncle dans tous ses états et le reconnaissent tout de suite.

Références à Carl Barks[modifier | modifier le code]

Don Rosa a inséré un grand nombre de souris dans cette BD. Par exemple, sur la toile trempée se trouve un petit mouchoir trempé lui aussi et en dessous, l'une de ses adorables bêtes, qu'on voyait souvent dans les histoires de Barks.

Cette histoire dans l'œuvre de Don Rosa[modifier | modifier le code]

Cet épisode a été rattaché à la Jeunesse de Picsou en tant que numéro 3bis.

Références historiques et culturelles[modifier | modifier le code]

L'éruption du Krakatoa en 1883 a tué environ 36 000 personnes et déclenché des tsunamis. L'Indonésie, à l'époque sous domination hollandaise, était reliée par fil télégraphique, la catastrophe a été connue dans le monde entier et décrite dans les journaux.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]