Le Cinquième Cavalier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Le Cinquième Cavalier (homonymie).

Le Cinquième Cavalier[1] est un roman-fiction à suspense paru en 1980, coécrit par Larry Collins et Dominique Lapierre. Il imagine le premier chantage nucléaire de l'histoire.

Mouammar Kadhafi aurait caché une bombe nucléaire dans New York pour libérer des colonies et faire retirer des troupes américaines. Le roman se déroule à l'époque contemporaine. Et principalement à New York, mais aussi à Paris, Marseille, en Israël et dans divers lieux de Libye.

Résumé[modifier | modifier le code]

La Maison-Blanche reçoit un message : le colonel Kadhafi y explique que si dans 36 heures les Israéliens ne rendent pas leur terres aux Palestiniens, une bombe atomique détruira New York. Mais pas un mot aux médias ni à la population ; tout doit se faire dans le plus grand secret, sinon la bombe explosera.

Un Conseil de Sécurité est réuni dans le Pentagone. Que faire ? Négocier ? Accepter le marché ? Prévenir la population ? Les experts sont formels : il n'est pas possible d'évacuer la ville ni d'accepter le marché ; il faut trouver la bombe et négocier avec Kadhafi pour augmenter le temps disponible. Des milliers de policiers sont réquisitionnés pour chercher la bombe.

Dénouement[modifier | modifier le code]

Attention, ce paragraphe raconte la fin du livre

Elle est finalement découverte et la population sauvée.

Thèmes abordés[modifier | modifier le code]

Le livre permet de se poser des questions par rapport au terrorisme, aux guerres de religions et aux moyens mis en œuvres pour s'en protéger et pour les comprendre. La recherche pour le réalisme des discussions et des mécanismes diplomatiques aura nécessité plus de 4 ans de recherche de la part des auteurs.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Ce titre fait référence aux Cavaliers de l'Apocalypse bibliques.