Le Choc des mondes (film, 1951)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Choc des mondes
Description de l'image When Worlds Collide (1951) trailer 1.jpg.
Titre original When Worlds Collide
Réalisation Rudolph Maté
Scénario Sydney Boehm
Acteurs principaux
Sociétés de production Paramount Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre science-fiction
Durée 83 minutes
Sortie 1951

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Choc des mondes (When Worlds Collide) est un film américain réalisé par Rudolph Maté, sorti en 1951.

Synopsis[modifier | modifier le code]

D'après les calculs du professeur Bronson du Cap, la planète Bellus fonce vers la Terre. Alerté par le savant, le professeur Hendron de l'observatoire de New York confirme ses prévisions : il reste moins de 8 mois avant l'inévitable collision avec Bellus, 12 fois plus grosse que la Terre, et la fin du monde est proche. Pourtant les Nations unies, incrédules, refusent d'engager la moindre action. Grâce aux capitaux du banquier Sydney Stanton, un petit groupe dirigé par Hendron décide alors de construire un vaisseau spatial afin de coloniser le satellite de Bellus, Zyra, dont l'atmosphère est similaire à celle de la Terre et qui devrait réchapper du choc entre la Terre et Bellus. Si cette « Arche de Noé spatiale» interplanétaire est achevée à temps, 40 hommes et femmes, tirés au sort parmi des profils sélectionnés (ingénieurs, techniciens, agriculteurs, etc.), pourront échapper à la catastrophe et perpétuer l'espèce sur Zyra.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Et, parmi les acteurs non crédités

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Pour leurs romans, Philip Gordon Wylie et Edwin Balmer s'inspirèrent des chapitres bibliques de l'Apocalypse et de l'Arche de Noé. De la même façon, le film s'ouvre sur un plan de la Bible.
  • Compte tenu du succès du film, George Pal envisagea un temps de tourner la suite, Après le choc des mondes (After Worlds Collide), et demanda à Paramount d'en acquérir les droits.
  • Dans le plan final, la vue de Zyra est clairement une peinture. Celle-ci était à l'origine utilisée pour la promotion du film, et le producteur George Pal comptait ensuite utiliser une maquette pour représenter la surface de Zyra mais la Paramount sortit le film avant que la maquette ne soit terminée.
  • Sur cette vue de la planète Zyra, on aperçoit clairement, à l'horizon, la silhouette de deux pyramides. Sur la gauche, on voit aussi une construction rectangulaire, visiblement artificielle. Zyra est donc habitée ?
  • Tous les passagers du vaisseau de sauvetage sont... blancs. On n'y voit aucun afro-américain, aucun asiatique. L'humanité qui survivra sur Zyra sera donc uniquement composée de descendants d'Européens.
  • Ce film fait partie des nombreuses références de la chanson d'introduction du Rocky Horror Picture Show : "Double feature".
  • On retrouve le même type de scénario apocalyptique de la sélection des êtres humains (ceux qui vont survivre et ceux qui vont mourir), dans le film Deep impact de Mimi Leder (1998), quand la comète Biderman entrera en collision avec la Terre.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]