Le Carré

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le Carré
Le Carré
Sur cette carte du XVIIIe siècle, on peut déjà distinguer les rues du futur Carré au cœur du méandre de la Sauvenière
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
Communauté Drapeau de la Communauté française de Belgique Communauté française
Province Drapeau de la province de Liège Province de Liège
Commune Blason de Liège Liège
Section Liège
Quartier administratif Centre
Étapes d’urbanisation Début urbanisation : XIe siècle.
Apparence actuelle :
fin du XVIe siècle
Géographie
Coordonnées 50° 38′ 29″ nord, 5° 34′ 08″ est
Superficie 5,15 ha = 0,051 5 km2
Transport
Gare Gare de Liège-Carré
Bus TEC Liège-Verviers
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Liège
Voir sur la carte administrative de Liège
City locator 14.svg
Le Carré

Le Carré est un lieu-dit situé dans le centre de la ville de Liège en Belgique. Le quartier, entièrement piétonnisé, est connu pour compter de très nombreux bars fréquentés essentiellement par les étudiants liégeois.

Situation[modifier | modifier le code]

Le Carré est limité par le boulevard de la Sauvenière à l'ouest, la rue de la Casquette au nord devenue piétonne le , la rue du Mouton Blanc à l'est et la rue Pont d'Avroy au sud. Il fait partie du quartier administratif du centre. Dans l'ancienne principauté de Liège, il faisait partie du quartier de l'Isle (un des trois anciens vinåves (« quartiers ») de la Cité de Liège).

La rue du Pot d'Or est une médiane du Carré. Elle est coupée à angles droits par les rues des Célestines, Tête de-Bœuf, d'Amay et Saint-Jean-en-Isle, ces ruelles totalement piétonnières qui font du carré un quartier à part.

Devant son nom à son agencement classique, le quartier est cependant l'un des plus anciens de Liège. L'ancienne poste (ancien établissement « Au Seigneur d'Amay ») rue d'Amay, fut l'un des premiers construits après le sac de Charles le Téméraire en 1468.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'historien Gaston Marinx écrit : « L'expression « faire le carré » ou « aller dans le Carré » est typiquement liégeoise ». Elle signifie : « se promener dans quatre rues qui forment le carré ». Mais en réalité, de 1840 à 1905, le Carré ne représentait pas les mêmes rues que celles connues aujourd'hui. Le Carré avait alors comme médianes le Passage Lemonnier construit en 1838 et la rue Lulay-des-Fèbvres et comme côtés les rues Vinâve d'Île, Pont d'Île, de l'Université et de la Cathédrale[1].

Description[modifier | modifier le code]

Le Carré est connu pour son animation s'étalant pratiquement 365 jours par an et 24 heures par jour. Les dizaines de cafés, restaurants, cinémas et salles de spectacle (telle que le Forum), alliés avec l'aspect estudiantin de la ville, assurent au quartier une présence quasi permanente de visiteurs.

Actuellement, le Carré est théâtre de nombreux événements tels que la Saint-Torê, les 100 jours des rhétos, les baptêmes estudiantins, le 15 août, la Saint-Nicolas des étudiants et les grands rassemblements de la jeunesse liégeoise le vendredi et samedi soir.

Rues du Carré[modifier | modifier le code]


Croisement de la rue du Pot d'Or et des rues d'Amay et Saint-Jean-en Isle

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Luc Gochel, « Liège: Olivier Hamal voudrait recréer le «Carré historique», comme à la Belle époque », La Meuse,‎ (lire en ligne, consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]