Le Café du Cadran

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Café du Cadran.
Le Café du Cadran
Réalisation Jean Gehret
Scénario Pierre Bénard
Henri Decoin
Acteurs principaux
Sociétés de production Safia
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Drame
Durée 80 minutes
Sortie 1947

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Café du Cadran est un film français réalisé par Jean Gehret, sorti en .

Synopsis[modifier | modifier le code]

Un jeune couple auvergnat, Julien et Louise Couturier, vient d'acheter le café du Cadran au cœur de Paris. Dans un premier temps, Louise regrette sa province. Mais son mari l'encourage à adopter la vie «parisienne», en étant plus coquette. Elle finit par y prendre goût et s'habitue à son nouveau style de vie. Elle se laisse séduire par un violoniste de renom, Monsieur Luigi, qui joue en face, au café de Paris, et qui fait tout pour la charmer. Louise ignore les avertissements de Grégorio, un riche tailleur de diamants qui se soule tous les jours au Cadran, mais qui sait en même temps observer les manœuvres du «râcleux», terme méprisant avec lequel il qualifie l'artiste du violon. Louise s'achète des toilettes coûteuses, que son mari ne peut lui offrir qu'en fricotant avec Bianchi, un bookmaker et escroc notoire. Louise accepte les avances de Luigi et ment à son mari en prétextant un dîner avec une vieille tante de banlieue. Quand elle rentre, Julien, qui a fini par apprendre le manège, la tue d'un coup de revolver. Le film se termine avec un autre jeune ménage qui prend la suite du café, exactement comme dans la scène initiale du film.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]


Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]