Le Bouche à oreille

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Le Bouche à Oreille)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne doit pas être confondu avec De bouche à oreilles ou De bouches à oreilles….
Ne doit pas être confondu avec l'émission De bouche à oreille de France Culture

Le Bouche à Oreille
Forme juridique SASU[1]
Siège social La Seyne-Sur-Mer
Effectif 3 (2017)
Site web www.le-bouche-a-oreille.com

Chiffre d'affaires 187 600  (2017)

Le Bouche à Oreille est un guide de restaurant essentiellement implanté dans le Sud de la France, le Var et les Bouches-du-Rhône [2] et alentours. Sa particularité est d'évoquer depuis toujours « les bonnes tables, les mauvaises et celles à éviter ». Ses publications sont éditées par Platon Editions situé à La Seyne-Sur-Mer dans le département du Var[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

La première édition du Bouche à Oreille est publiée en 1990[4] dans le Var. Son fondateur Paul Bianco écrit alors des pièces de théâtre depuis 25 ans et collabore ponctuellement avec des journaux locaux comme République, Provençal et Nice Matin. Dès le départ, Le Bouche à Oreille base sa stratégie commerciale sur l'insertion d'encarts publicitaires dans son guide trimestriel. Rapidement le concept évolue avec l'abandon d'encarts publicitaires sur les restaurants pour la seule vente d'exemplaires du guide qui annonce un tirage de 120000 exemplaires, la publicité n'entrant qu'en part réduite dans le chiffre d'affaires. Le guide ne bénéficie pas de la diffusion traditionnelle par les revendeurs de presse. Les distributeurs régionaux sont en majorité des Offices de Tourisme, des stations-service et les restaurateurs référencés.

Afin de poursuivre son développement dans la région, Paul Bianco s'associe à Olivier Gros en 2001, collaborateur du guide depuis 1998. Le format passe de A4 en 1990 à A3 jusqu'en 1995, puis A4 à nouveau. Depuis 1998, il est édité en format guide A5 et assume sa démarche radicale de critique de restaurants.

Avec 380 tables différentes testées par an et par personne, le guide couvre alors également les Alpes-Maritimes, en plus du Var et des Bouches-du-Rhône. Tombé gravement malade, Paul Bianco cède en 2006 l'entreprise à Olivier Gros associé depuis 2001 et qui abandonne les Alpes-Maritimes pour mieux se consacrer aux autres départements.

Site, application et podcast[modifier | modifier le code]

En 1995, le Bouche à Oreille se lance sur le web. Un site est développé par Max Derouen mais l'idée n'est pas viable à cette époque. Conscient de l'intérêt de l'outil Internet, Paul Bianco et Olivier Gros recréent un site en octobre 2000 avec l'appui de Max Derouen. Le Bouche à Oreille devient ainsi le 1er guide de restaurants en ligne de France[réf. nécessaire].

En 2008, une 1re application du site est créée. Elle est repensée en 2018 par Jean-Jacques Mahé en charge intégrale du numérique depuis 2015.

Depuis septembre 2018, une sélection de critiques est disponible au format podcast sur Ausha.co, en collaboration avec le journaliste Florent Mounier et les moyens techniques de Radio Camargue et la Fabrik Audio.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « PLATON EDITIONS à LA SEYNE-SUR-MER », sur Infogreffe (consulté le 27 janvier 2020)
  2. Guillaume, « Coups de Coeur du Sud-Est », sur 716lavie.com (consulté le 27 janvier 2020)
  3. https://www.societe.com/societe/platon-editions-490295615.html
  4. Cecilia Risso, « Le Bouche à Oreille, l’impertinence a du goût », blog,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]