Le Bosc (Ariège)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Le Bosc.

Le Bosc
Le Bosc (Ariège)
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Ariège
Arrondissement Foix
Canton Val d'Ariège
Intercommunalité Pays de Foix - Varilhes
Maire
Mandat
Sylvie Dars
2014-2020
Code postal 09000
Code commune 09063
Démographie
Gentilé Boscéens
Population
municipale
101 hab. (2015 en diminution de 9,82 % par rapport à 2010)
Densité 3,9 hab./km2
Géographie
Coordonnées 42° 56′ 52″ nord, 1° 27′ 36″ est
Altitude Min. 634 m
Max. 1 668 m
Superficie 25,57 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Ariège

Voir sur la carte administrative de l'Ariège
City locator 14.svg
Le Bosc

Géolocalisation sur la carte : Ariège

Voir sur la carte topographique de l'Ariège
City locator 14.svg
Le Bosc

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Le Bosc

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Le Bosc

Bosc est une commune française, située dans le département de l'Ariège en région Occitanie.

Ses habitants sont appelés les Boscéens.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le Bosc est une commune située dans les Pyrénées, sur le ruisseau de l'Arget qui coule au fond de la vallée encaissée du Bosc pour rejoindre l'Ariège à Foix, la préfecture du département.

Le Bosc est habitée sur le versant sud de ce secteur montagnard escarpé, car l'hiver y est rude et le soleil est rare sur le versant nord. Le village de la Cabirole, construit sur la falaise, mène à Monner, la plus belle vue de la vallée habitée.

La commune fait partie du parc naturel régional des Pyrénées ariégeoises.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes du Bosc[1]
Montagagne Alzen Burret
Sentenac-de-Sérou du Bosc Brassac
Boussenac Saurat

Histoire[modifier | modifier le code]

Il se dit que les habitants de Foix du Moyen Âge repoussaient les brigands dans la vallée de la Barguillère et qu'un échafaud était installé à la sortie de la ville de Foix pour ceux-ci. Les indésirables s'implantaient alors dans la montagne où ils vivaient en exil sur les terres les plus difficiles.

Au XIXe siècle, la vie était rude, les routes n'étaient pas goudronnées, et les agriculteurs du Bosc poussaient leur charrette par tous chemins pour aller vendre leurs pommes de terre à Foix, à pied, à vingt kilomètres. Les habitants les plus aisés travaillaient comme saisonnier à la ville.

Désormais, il s'agit d'un site apprécié pour le bien être dans la nature et une altitude de 900 mètres propice aux personnes souffrant de problèmes respiratoires.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1989 Antoine Dujardin    
mars 1989 2001 Roland Mandrou    
mars 2001 2008 Marcel Campora SE Retraité
mars 2008 en cours Sylvie Dars DVG Employée
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population

effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[3].

En 2015, la commune comptait 101 habitants[Note 1], en diminution de 9,82 % par rapport à 2010 (Ariège : +0,3 %, France hors Mayotte : +2,44 %).
Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 5301 4761 7541 7831 8901 3681 3811 4431 354
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 0491 1361 2081 1061 1441 0971 0921 0391 041
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
977979914607505419347254234
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
11310412294115136106112101
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Col des Marrous
  • Cirque de la pénitence, site particulièrement riche pour les gemmologues. Des spécimens remarquables de chrysobéryl y ont été trouvés.
  • Église du Bosc
  • Mairie du Bosc
  • Hameau de Monner

Montagne[modifier | modifier le code]

Sommets[modifier | modifier le code]

  • Cap du Carmil (1 617 m)
  • Pic de Fontfrède (1 595 m) : Montagne où prend sa source la rivière « Arget ».
  • Sommet de Cap Long (1 479 m)
  • Pic de Jouels (1 421 m)
  • Cap des Trois Termes (1 278 m)
  • Cap du Sarrou de la Font Clare (1 173 m)
  • Le Planel (1 067 m)
  • Pic de Razels (1 600 m)
  • Sarrat des Sémalous (1 517 m)
  • Roc Blanc (1 542 m)
  • Pech de Therme (1 673 m)
  • Roc de Campussol (1 511 m)
  • Biert (1 228 m)

Cols[modifier | modifier le code]

  • Col des Marrous (889 m)
  • Col d'Uscla
  • Col de la Crouzette
  • Col de Blazy (1 000 m)
  • Col de la Serre (1 146 m)

Estives[modifier | modifier le code]

  • La Trincade (1 565 m)
  • la Pélade (1 543 m)

Refuges[modifier | modifier le code]

  • Cabane de Razels (1 485 m)
  • Cabane de la Trincade (1 565 m)
  • Cabane du Pont de Freychenet (1 055 m)

Sources[modifier | modifier le code]

  • Fontaine de Minaut
  • Fontaine d'Andronne
  • Fontaine de la Pélade
  • Fontaine de l'Auriol
  • Fontaine de Malherbe
  • Fontaine de Mounau
  • Fontaine Clare

Moulins[modifier | modifier le code]

  • Moulin du Four (en ruine)
  • Moulin de Monner (en ruine)
  • Moulin de Brègne (rénové)

Hameaux[modifier | modifier le code]

  • Falquet
  • La Cabirole (où se trouvent la mairie et l'église)
  • Caffelle
  • Le Four
  • Broussounès (en ruine)
  • Monner
  • Le Planel du Four
  • Pélat
  • Sarrat du Pélat
  • La Coste
  • Broucaillou
  • Coutoulieu
  • Sarrat d'Uscla
  • Planel du Bis
  • Breigne ou Brègne
  • Sarrat de las Parets ou Les Granges de Breigne
  • Maurat
  • Bourrel
  • Fierrioulet
  • Madranque
  • Le Col des Marrous

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Rivières & Ruisseaux[modifier | modifier le code]

  • Le Castillou
  • Le Fournez
  • L'Arget
  • Goute de Malpas
  • Le Ressec
  • Ruisseau de Freychinet
  • Goute Sèche
  • Ruisseau de la Crouzette
  • Ruisseau de la Grave
  • Goute de l'Orri
  • Goute de Peyrisse
  • Ruisseau d'Arbre Court
  • Ruisseau de Boulprese
  • Goute du Four
  • Goute de Picarret
  • Ruisseau de l'Espoulat
  • Ruisseau de Pélat

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Marcel Campora, maire de la commune de 2001 à 2008
  • Sylvie Dars, maire de la commune depuis 2008

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :