Le Bocasse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Bocasse
Le parc.
Le parc.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Seine-Maritime
Arrondissement Rouen
Canton Bois-Guillaume
Intercommunalité Communauté de communes Inter-Caux-Vexin
Maire
Mandat
Michèle Lecointe
2014-2020
Code postal 76690
Code commune 76105
Démographie
Population
municipale
686 hab. (2014)
Densité 80 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 36′ 23″ nord, 1° 04′ 59″ est
Altitude Min. 112 m – Max. 186 m
Superficie 8,62 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Seine-Maritime

Voir sur la carte administrative de Seine-Maritime
City locator 14.svg
Le Bocasse

Géolocalisation sur la carte : Seine-Maritime

Voir sur la carte topographique de Seine-Maritime
City locator 14.svg
Le Bocasse

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Le Bocasse

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Le Bocasse

Le Bocasse est une commune française située dans le département de la Seine-Maritime, en Normandie (anc. Haute-Normandie).

La commune est surtout connue pour son parc d'attractions, ayant accueilli plus de 230 000 visiteurs en 2015.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Le Bocasse est situé à une altitude comprise entre 112 m et 186 m.

Carte de la commune.

Hameaux[modifier | modifier le code]

La commune comprend quatre hameaux : Bosc-Nouvel, Banneville, Bosc-la-mer et Valmartin. Le Bocasse et Valmartin formaient deux communes indépendantes jusqu'à leur fusion en 1825.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

La commune s’appela Le Bocasse-Valmartin de la fusion des deux communes en 1825 jusqu’en 1962[1].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires depuis la Libération
Période Identité Étiquette Qualité
         
1947 1965 Jane Champallou    
1965 1977 Blanquet    
1977 1989 Adrien Ducastel    
1989 1995 Simone Depestèle    
juin 1995 2000 Ghislaine Bertram   démissionnaire
2000 en cours
(au avril 2014)
Michèle Lecointe   Vice-présidente de la CCPNOR (2008 → )
Réélue pour le mandat 2014-2020

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[4],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 686 habitants, en diminution de -7,92 % par rapport à 2009 (Seine-Maritime : 0,48 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
500 213 486 473 658 670 620 550 529
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
486 497 480 437 468 497 436 404 385
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
367 370 408 410 396 356 302 346 357
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2007 2011 2014
348 378 446 572 660 725 742 720 686
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église Notre-Dame. Une inscription constate qu'elle fut bâtie de 1521 à 1528. Deux bas-reliefs en bois sculpté, contemporains de l'église[7]. Sans doute provenant d'un retable détruit, l'un évoque la naissance du Christ, les Rois mages, l'Annonciation et la Présentation au Temple ; l'autre, la Cène, la Crucifixion, et la Résurrection. L'église abrite également deux tableaux représentant le Mauvais riche et la Mort du Juste[8].
  • L'église Saint-Georges. Située au hameau de Valmartin, elle est élevée au XIIe siècle, elle dépend alors du doyenné de Pavilly. Le tabernacle d'époque Louis XV, fait figurer le Bon Pasteur et l'apôtre Jean. Le nef s'orne de deux autels dont les retables sont en boiseries à coquilles du XVIe siècle. L'église s'enrichit également d'un vitrail Renaissance, où se dresse le Christ en croix avec Marie et Jean[8].

Loisirs[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Ehess, notice communale du Bocasse sur la base de données Cassini, consultée le 25 août 2010
  2. Sophie Tabesse-Mallèvre, Liste des maires, consultée le 24 août 2010
  3. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  7. Joseph Bunel et Albert Tougard, Géographie du département de la Seine-Inférieure. Arrondissement de Rouen, E. Cagniard, (ISBN 286-743-057-7)
  8. a et b « Le Bocasse », dans Le Patrimoine des communes de la Seine-Maritime, Charenton-le-Pont, Éditions Flohic, coll. « Le Patrimoine des communes de France », , 1389 p. (ISBN 2-84234-017-5)