Le Baiser dans un tunnel (film, 1899, Smith)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Le Baiser dans un tunnel.
Le Baiser dans un tunnel
Titre original The Kiss in the Tunnel
Réalisation George Albert Smith
Sociétés de production G.A.S. Films
Pays d’origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre Comédie érotique
Durée 1 min 02 s
Sortie 1899

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Baiser dans le tunnel (The Kiss in the Tunnel). Plan 1.jpg
Il bacio nel tunnel.jpg

Le Baiser dans un tunnel (The Kiss in the Tunnel) est un film anglais réalisé par George Albert Smith, de l'École de Brighton, sorti en 1899.

Synopsis[modifier | modifier le code]

La caméra filme l'entrée d'un tunnel, d'où jaillit un train à vapeur. La caméra se met à avancer elle-même sur la seconde voie, entrant dans le tunnel et dans le noir. Dans un compartiment de 1re classe, un homme lit son journal et fume le cigare. Devant lui, une voyageuse lit une revue. Elle lève le regard vers son voisin qui se penche et la chatouille sous le menton. Charmée, elle rit et il redouble de séduction. Il se débarrasse du journal, se lève et enlève son encombrant chapeau haut de forme. Il dépose un rapide baiser sur la bouche de la jeune dame qui pouffe de rire tandis qu'il se rassied et recoiffe son chapeau. Les rires de sa voisine l'encouragent. Il se lève de nouveau, pose sa coiffe sur la banquette et va embrasser une nouvelle fois la dame, puis se rassied, aplatissant son chapeau qu'il remet aussitôt en forme. Les deux voyageurs se replongent alors dans leur lecture. La caméra sort du tunnel.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

  • Titre original : The Kiss in the Tunnel
  • Titre français : Le Baiser dans le tunnel
  • Réalisation : George Albert Smith
  • Production : G.A.S. Films
  • Format : 35 mm à 2 rangées de 4 perforations rectangulaires Edison par photogramme, noir et blanc, muet
  • Date de sortie : novembre 1899 Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni

Interprétation[modifier | modifier le code]

  • Le voyageur : George Albert Smith
  • La voyageuse : Laura Bayley

Importance[modifier | modifier le code]

Ce film comporte pour la première fois dans l'histoire du cinéma une sorte de plan subjectif à propos duquel le spectateur de l'époque ignorait la technique utilisée pour sa prise de vues. « Comme il n’y a aucune référence matérielle au train qui porte la caméra, le regard du spectateur semble flotter au-dessus des rails et devient le regard d’un train invisible. Ce plan est d’ailleurs appelé en anglais un phantom shot, la vue subjective d’un fantôme[1]. »

À noter que la publicité autour de ce film soulignait les liens matrimoniaux des deux comédiens (le réalisateur lui-même et son actrice préférée, nommée Mrs George Albert Smith) afin d'atténuer le côté scandaleux de ce baiser volé et néanmoins accepté entre deux inconnus dans un train.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Marie-France Briselance et Jean-Claude Morin, Grammaire du cinéma, Paris, Nouveau Monde, , 588 p. (ISBN 978-2-84736-458-3), p. 75

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]