Le Bagarreur du Kentucky

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le Bagarreur du Kentucky
Description de l'image The Fighting Kentuckian Title.jpg.

Titre original The Fighting Kentuckian
Réalisation George Waggner
Scénario Borden Chase
Acteurs principaux
Sociétés de production Republic Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Western
Durée 100 minutes
Sortie 1949

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Bagarreur du Kentucky (The Fighting Kentuckian) est un western américain réalisé par George Waggner, sorti en 1949.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Vera Ralston et Hugo Haas, dans Le Bagarreur du Kentucky (1949, photo promotionnelle)

En 1818, quelques émigrants français issus des rangs de l'armée de Napoléon défaite à Waterloo, arrivent en Alabama et fondent la ville de Demopolis.

Combattant franc-tireur de la jeune Amérique, John Breen regagne son Kentucky natal pour y être démobilisé en compagnie de son jovial acolyte Willie Paine. Il tombe amoureux de Fleurette, la fille d'un général français, Paul De Marchand. Malheureusement son soupirant légitime est Blake Randolph, un homme riche et puissant qui a la mainmise sur toute la région et est désireux de dépouiller les Français de leur terre. Découvert à la suite d’un subterfuge où Breen et Willie se font passer pour des géomètres, Randolph tente en vain d’acheter Breen.

À la veille du mariage, Breen envisage l’enlèvement de Fleurette, mais il en est dissuadé par le général qui invoque le risque de rupture des bonnes relations avec la colonie française. C’est au contraire Breen qui par ses révélations sur Blake Randolph, persuadera le futur beau-père de renoncer à cette union de raison.

Avec l’aide du deuxième régiment du Kentucky, Breen met fin aux agissements du gredin et de sa bande, avec ruse et combativité. Tout se terminera pour le mieux, le mariage d’amour entre John et Fleurette arrivant pour conclure ces péripéties[1].

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Le scénario est proposé à John Wayne en 1948 par son ami George Waggner sous le titre « Eagles in exile ».
  • Après sa mauvaise chute de cheval dans le final de La Charge héroïque, John Wayne, alors âgé de 42 ans, doit faire appel sans succès à deux cascadeurs pour la scène où il doit bondir sur son cheval pour quitter la maison des De Marchand. C'est finalement un jeune cow-boy nommé Chuck Roberson qui réalisera la scène et deviendra la doublure de The Duke pour le reste de sa carrière[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Fascicule DVD Atlas, John Wayne N°5

Liens externes[modifier | modifier le code]