Lazhar Hakkar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Lazhar Hakkar
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Décès
Nationalité
Activité

Lazhar Hakkar est né le à Khenchela et décédé le à Alger[1]. Il est artiste peintre et reconnu comme le peintre de la mémoire en Algérie[1].

Parcours[modifier | modifier le code]

Lazhhar Hakkar a étudié à l'École supérieure des beaux-arts d'Alger de 1963 à 1966[2] , [3]. Il a obtenu le troisième prix de peinture organisé par l'École des beaux-arts en 1967, le deuxième prix de la ville d'Alger en 1972 , en 1976, le grand prix de la ville d'Alger. Lazhar Hakkar a sa propre touche par rapport à M'hamed Issiakhem, Il traite de plusieurs thèmes dans ses peintures, comme la richesse de la culture algérienne, et pose plusieurs questions sur le social, l'humain par rapport à l'ontologie [4]. Le peintre a vécu 10 ans à Sidi Bou Saïd[4]. Il a fait un peu de tout, de la miniature, de la sculpture, de la photographie et de la calligraphie[1].

Exposition[modifier | modifier le code]

Lazhar expose à Alger d'abord ainsi que dans plusieurs villes en Algérie. Pendant l’année 1986, il expose au Musée des arts orientaux Moscou. Il a exposé dans plusieurs pays comme la France, la Tunisie, l'Italie, la Chine, la Bulgarie, la Pologne, l'Allemagne, le Japon et l’Indonésie[2].

Sa dernière exposition, intitulée « Traversée de la mémoire », s'est tenue en 2013 au Musée public national d’Art moderne et contemporain d’Alger[4].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Plusieurs de ses œuvres se trouvent au Musée national des beaux-arts d'Alger et au Musée public national d’Art moderne et contemporain d’Alger, ainsi que dans plusieurs pays comme la Tunisie, la France, l'Allemagne, les États-Unis, l'Italie et la Chine [5].

Parmi ses chefs-d’œuvre: Reggane, La Traversée de la mémoire, Hizia[1], Chaouia[6], etc.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d « Hommage à Lazhar Hakkar, "le peintre de la mémoire" », Le Temps d'Algérie,‎ (lire en ligne)
  2. a et b Amnay Idir, « Plongée chromatique de Lazhar Hakkar », El Watan,‎ (lire en ligne)
  3. L'encyclopédie maghrébine, Achour Cheurfi, Casbah éditions, 2007, Alger, p. 493 livre en ligne
  4. a b et c Ali El Hadj Tahar, « Exposition Traversée de la Mémoire de Lazhar Hakkar au MAMA », Liberté,‎ (lire en ligne)
  5. Le Musée National d'Art Moderne et Contemporain d'Alger
  6. Biographie par Le Musée national d’art moderne et contemporain d’Alger, document en pdf

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Mohammed Djehiche, Rachida Triki, Afifa Brerhi, Amar Ghdamsi, Lazhar Hakkar Traversée de la mémoire, Musée national d’art moderne et contemporain d’Alger (MAMA), (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]