Lavrentia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Lavrentia
(ru) Лаврентия
Lavrentia
Administration
Pays Drapeau de la Russie Russie
Sujet fédéral Flag of Chukotka.svg Tchoukotka
Code OKATO 77 233 000 001
Indicatif (+7) 42736[1]
Démographie
Population 1 115 hab. (2021)
Géographie
Coordonnées 65° 35′ 03″ nord, 170° 59′ 20″ ouest
Divers
Fondation 1928[2]
Statut Selo[3]
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Russie
Voir sur la carte topographique de Russie
City locator 14.svg
Lavrentia
Géolocalisation sur la carte : Tchoukotka
Voir sur la carte topographique de Tchoukotka
City locator 14.svg
Lavrentia

Lavrentia (en russe : Лаврентия, en yupik : Ӄышы) est une localité rurale de type Selo (село) du district autonome de Tchoukotka, en Russie. Sa population s'élevait à 1 115 habitants en 2021. Précédemment, elle comptait 1 333 habitants en 2002 et 3 012 en 1989.

Située sur la Baie Saint Laurent, sur le Détroit de Béring, Lavrentia est le seul centre du district administratif de tout l'okroug autonome qui n'a pas de statut de ville. Elle abrite 30,2 % de la population totale du district[4]. .

Statut administratif et municipal[modifier | modifier le code]

Dans le cadre des découpages municipaux de la Russie, le village est subordonné au district municipal de Tchoukotski et intégré en tant qu'établissement rural (ou село, selo) de Lavrentia[5].

Géographie[modifier | modifier le code]

Lavrentia, vue du Détroit de Béring.

Le village est situé sur la côte sud de la baie Saint-Laurent en face du village de Pinakoul (65° 37′ 31,4″ N, 170° 50′ 54,8″ O ) construit à l'époque soviétique puis abandonné, à 600 km au nord-est d'Anadyr. À 10 km du village de Pinakoul, il y avait le village de Nounyamo, également construit à l'époque soviétique, et qui comme Pinakoul a été fermé en raison d'un manque de rentabilité. Les derniers résidents sont partis en 1978-1979. Actuellement, Pinakoul est une petite base de passage pour l'hypericum marin.

À 27 km du village, se trouve Lorinsky Klyouchs - un gisement d'eau minérale thermique, et 17 km au sud - le complexe historique et culturel Yandogai, sur le territoire duquel se trouve une ancienne colonie tchouktche datant du 1er millénaire avant JC.

Histoire[modifier | modifier le code]

La région a été cartographiée en 1746 par l'explorateur Timofei Perevalov. Le nom de la baie a été donné en 1778 par James Cook[6],[1]. Selon le calendrier chrétien, lorsque son navire est entré dans la baie, c'était la Saint-Laurent[7].

Par la suite, la baie a été visitée par le capitaine Clerke en 1779, par Sarytchev et Billings en 1791, par Kotzebue en 1817, et par Lütke en 1828[8].

Le village de Lavrentia (décliné du nom russe : Лаврентий, « Laurent ») est fondé en 1928[8], ou 1927[9],[10] selon certaines sources. Une kultbaza (base culturelle semi-permanente établie par l'Union soviétique dans les zones rurales pour assurer l'éducation idéologique des autochtones) tchoukte a été établie dans la région avec l'aide d'un bateau à vapeur chargé de bois de construction pour les maisons et d'autres bâtiments ainsi que les travailleurs pour la construction, par le golfe Saint-Laurent en [11],[12]. À l'automne 1928, la Kultbaza se compose d'une série de bâtiments : une station vétérinaire, un atelier de réparation de véhicules automobiles et d'appareils électroménagers, un hôpital, un entrepôt, des maisons, des usines, des pensionnats et trois maisons d'habitation[13],[10]. Elle fonctionnera jusqu'en 1941.

Après la formation du village, en [1], elle devient le centre administratif du district national de Tchoukotka[1] (à ne pas confondre avec le district actuel de Tchoukotche), bien qu'en , il fut transféré à Anadyr[14]. En , lors d'une réunion du PCUS de district, la question est soulevée à Lavrentia concernant le transfert potentiel des institutions de district pour ce qui est maintenant le district de Tchoukotski à Lavrentia de leur position actuelle à Ouelen[14]. Le transfert a finalement lieu après un certain nombre de retards. Une décision finale ne fut prise qu'à la fin de 1940, les premières institutions ne bougèrent pas avant 1942[9],[1] et, à cause de la Seconde Guerre mondiale, ne furent achevées qu'en 1946[14]. Avec le transfert de l'administration du district à Lavrentia, un nouvel aérodrome fut construit qui fut utilisé pendant La Seconde Guerre mondiale pour les vols de prêt-bail[13],[15].

En 1955, une route aérienne régulière est établie avec et Ouelen[14], et en 1958, un certain nombre de Yupik du village de Naukan ont été réinstallés dans le "selo" de Lavrentia après l'abandon forcé par ordre administratif de Naukan[16],[17] (66° 01′ 11″ N, 169° 42′ 29″ O).

Population[modifier | modifier le code]

Recensements (*) ou estimations de la population[18]:

Évolution démographique
1959* 1970* 1979* 1989* 2002* 2010*
8091 7022 3693 0121 1331 459
2013 2020 2021 - - -
1 4151 1701 115---

Culture[modifier | modifier le code]

En juillet-août, le festival des chasseurs de la mer du Détroit de Béring, se tient chaque année dans le village, dont le principal événement est la course traditionnelle sur les canots Tchouktches-Esquimaux, la Régate annuelle de Baleines et de Bateaux à peaux[6].

Le musée du village, le musée régional de Lavrentia, consacré à l'histoire et à la culture indigènes, a obtenu le statut national en 1994 et produit des expositions d'Ouelen et d'Ekven[9], y compris un certain nombre d'« objets ailés », des instruments en forme de papillon sculptés dans des défenses de morse, ce qui a d'abord provoqué la confusion sur leur but d'origine. L'opinion initiale était divisée, certains pensant qu'ils font partie d'un particulier, d'autres qu'ils ont une signification religieuse et d'autres pensent toujours qu'ils étaient purement esthétiques. Cependant, une enquête sur l'aérodynamique des objets a révélé que leur forme avait beaucoup en commun avec les ailes d'avions modernes et il a été proposé que ces objets soient en fait pour aider au vol des harpons, une pensée confirmée par la découverte d'un harpon avec un « objet ailé » encore attaché. On ne sait pas pourquoi un outil aussi utile est tombé en désuétude parmi les peuples autochtones[9].

Historiquement, l'une des exportations culturelles les plus importantes du village a été l'ensemble indigène "Yeti" (russe : Етти) qui était dirigé en 1976 par la femme yupik M.S. Glukhikh, qui dirige maintenant l'ensemble national Voile blanche (russe : Белый парус)[1].

Dans le village se trouve également l'église orthodoxe de l'Archange Michel.

Le mode de vie est proche du mode de vie traditionnel des Tchouktches et des Esquimaux, qui constituent la majorité des habitants du village. L'économie est basée sur les entreprises agricoles - chasse marine et élevage de rennes[19].

Économie[modifier | modifier le code]

Lavrentiya 02-2005 - panoramio (2).jpg

Lavrentia, en tant que centre administratif du district, abrite la majorité des principaux services du district, y compris une branche du tribunal de district et du procureur, un hôpital, un bureau de poste, une école, des télécommunications, une pharmacie et demeure le siège régional de la compagnie aérienne Chukotavia[1].

Il existe des entreprises industrielles d'importance locale.

Communications[modifier | modifier le code]

Lavrentia est à 650 km d'Anadyr[1].

Liaison aérienne[modifier | modifier le code]

Un aéroport relie le village à Anadyr. Le temps de vol est d'environ 2 heures[20]. L'Aéroport Lavrentiya (UHLM) s'étend au milieu de la localité.

Réseau routier[modifier | modifier le code]

Le village de Lorino est relié à Lavrentia par une piste non-bitumée de 40 kilomètres. Malgré son statut de centre administratif, Lavrentia n'est reliée au reste du pays par aucune autre route. Il y a toutefois quelques routes locales sur le territoire de la commune[21].

Il y a une liaison régulière vers Lorino. Le transport est assuré les lundis, mercredis et vendredis par un bus monté sur le châssis d'un camion militaire, l'Ural-4320.

Liaison maritime[modifier | modifier le code]

Le bateau à moteur « Captain Sotnikov » relie Lavrentia à Anadyr. (départ d'Anadyr les , 8, , 1er et  ; de Lavrentiya le , 10, , 3 et ).

Climat[modifier | modifier le code]

Lavrentiya a un climat de toundra arctique (classification de Köppen : ET) car le mois le plus chaud a une température moyenne comprise entre 0 et 10 °C.

Données climatiques de Lavrentia
Mois Jan Fév Mar Avr Mai Juin Juil Août Sept Oct Nov Déc Année
Moyenne haute −13,2 −15,6 −14,2 −7,9 −0,1 5,5 9,4 9,0 5,7 0,5 −4,7 −12,1 −3,1
Moyenne journalière −16,9 −19,2 −18,1 −11,7 −2,8 2,7 6,6 6,5 3,6 −1,6 −7,6 −15,4 −6,2
Moyenne basse −20,5 −22,8 −21,9 −15,5 −5,5 −0,1 3,9 4,1 1,5 −3,7 −10,4 −18,7 −9,1
Précipitation moyenne en mm 23 17 17 17 16 21 38 57 47 35 29 24 341
Source:

Références et notes[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g et h (en) « Chukotsky District », sur Official website of Chukotka Autonomous Okrug
  2. Strogoff, p. 113f
  3. Law #33, p. Loi 33, article 16.2
  4. (ru) « Численность населения Чукотского автономного округа по муниципальным образованиям на 1 января 2018 года » [« Population d'Okrug autonome de Tchoukotka par municipalités au 1er janvier 2018 »](Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur Office of the Russian Federal State Statistics Service for Khabarovsk Krai, Magadan Oblast, Jewish Autonomous Oblast and Chukotka Autonomous Okrug
  5. Law #33, p. Loi 47
  6. a et b (en) « Red Cross Chukotka - Providensky District (Archived) » (version du 7 octobre 2007 sur l'Internet Archive)
  7. à ne pas confondre avec l'Île Saint-Laurent appartenant aux États-Unis, découverte et nommée par Vitus Béring 50 ans auparavant ans dans le détroit.
  8. a et b (ru) « Муниципальное образование сельское поселение Лаврентия » [« Municipal formation rural settlement of Lavrentiya - Official website of Chukotsky District »] [archive], sur OWCD,‎
  9. a b c et d Strogoff
  10. a et b (ru) « Село Лаврентия » [« le village de Lavrentia (lieu inaccessible) »](Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur Избирательная комиссия Чукотского АО
  11. (ru) « Лаврентия (Lavretiya) » [archive du ], sur Избирательная комиссия Чукотского автономного округа (Election Commission of Chukotka Autonomous Okrug) (consulté le )
  12. (ru) « Историческая справка (Historical Background » [archive du ], sur МОУ "Центр образования с. Лаврентия" (Village of Lavrentiya Education Centre) (consulté le )
  13. a et b (ru) V. Pisigin, Посолонь (письма с Чукотки): Часть III. Лаврентия. Письмо двадцать четвертое. 21 декабря. Лаврентия [« Posolon (Letters from Chukotka): Part 3: Lavrentiya, Letter number 24 »], Epicentre Publishing,‎
  14. a b c et d (ru) V. Nikiforov, « Уездная история » [« County History (2011) »] [archive], Krayny Sever (2011),‎
  15. « Лаврентия » [« Lavrentiya »], sur Institute of Geography
  16. « Naukan, le village oublié », sur Horizons partagés (consulté le )
  17. « Советская Чукотка » [« Soviet Chukotka - Chukotka Autonomous Okrug Portal of State Bodies »], sur Unknown
  18. (ru) « Демоскоп Weekly - Приложение. Справочник статистических показателей. », sur www.demoscope.ru (consulté le )(ru) « Демоскоп Weekly - Приложение. Справочник статистических показателей. », sur www.demoscope.ru (consulté le )(ru) « Демоскоп Weekly - Приложение. Справочник статистических показателей. », sur www.demoscope.ru (consulté le )« Демоскоп Weekly - Приложение. Справочник статистических показателей. », sur www.demoscope.ru (consulté le )(ru) « Office fédéral de statistiques, Recensement de la population russe de 2010 », sur www.ru(ru) « Population résidente par municipalité de la Fédération de Russie au 1er janvier 2013 » [rar], sur gks.ru(ru) Population résidente par municipalité de la Fédération de Russie au 1er janvier 2020 (lire en ligne [rar])(ru) Population résidente par municipalité de la Fédération de Russie au 1er janvier 2021 (lire en ligne [xlsx])
  19. (ru) « Губернатор Роман Копин поздравил Чукотский муниципальный район со столетним юбилеем » [« Le gouverneur Roman Kopin a félicité le district municipal de Tchoukotka pour son centenaire (lien inaccessible - histoire) »] [archive], sur rkopin-chukotka.ru,‎ (consulté le )
  20. Село Лаврентия. Избирательная комиссия Чукотского АО. Дата обращения 19 июня 2011. Архивировано 19 июня 2011 года.
  21. (en) « Lavrentiya - Chukotsky District », sur Pochtovik Mail Delivery Service

Sources[modifier | modifier le code]

  • (ru) « Дума Чукотского автономного округа. Закон №33-ОЗ от 30 июня 1998 г. «Об административно-территориальном устройстве Чукотского автономного округа», в ред. Закона №55-ОЗ от 9 июня 2012 г. «О внесении изменений в Закон Чукотского автономного округа "Об административно-территориальном устройстве Чукотского автономного округа"». Вступил в силу по истечении десяти дней со дня его официального опубликования » [« Douma du district (okroug) autonome de Tchoukotka. Loi N°33-OZ du 30 juin 1998 sur la structure administrative et territoriale de l'okrug de Tchoukotcha, amendée par la loi n°55-OZ du 9 juin 2012 »], Ведомости, no 7 (28),‎
  • (ru) « Дума Чукотского автономного округа. Закон №47-ОЗ от 29 ноября 2004 г. «О статусе, границах и административных центрах муниципальных образований на территории Чукотского района Чукотского автономного округа». Вступил в силу через десять дней со дня официального опубликования » [« Douma du district (okrug) autonome de Tchoukotka. Loi N°47-OZ de 29 novembre 2004 Sur les statuts, limites et centres administratifs des entités municipales sur le territoire du district de l'okroug autonome de Tchoukotka. Effectif 10 jours la date officielle de publication »], Ведомости, nos 31/1 (178/1),‎
  • M Strogoff, P-C Brochet et D. Auzias, Petit Futé : Chukotka, "Avant-Garde" Publishing House, .

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • (ru) Igor Krupnik et Mikhail Chlenov, « The end of "Eskimo land": Yupik relocation in Chukotka, 1958-1959 », Études/Inuit/Studies, no 31,‎ , p. 59–81 (lire en ligne [archive], consulté le )
    Contient des données sur l'évacuation de Naukan ; certains Yupik de Naukan se sont installés à Lavrentiya
  • Galerie de photos sur Lavrentiya
  • Panorama de Lavrentiya