Lavogne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lavagne.

Une lavogne ou lavagne désigne une petite dépression aménagée par l'Homme sur les causses (« plateaux calcaires ») pour collecter l'eau de pluie et abreuver le bétail voire lui-même, à une époque plus ancienne. Appelées sotchs ou dolines, ces excavations naturelles ont été étanchées par un tapis argileux destiné à capter et à retenir les eaux de ruissellement, puis pavées de pierres calcaires afin que les onglons des brebis ne percent pas la couche d'argile.

Le terme résulte d'une francisation du terme occitan [laβaɲo] (lavanha en graphie normalisée occitane, lobógno en graphie moderne occitane), qui est encore absente de la plupart des dictionnaires français.

Au Ier siècle av. J.-C., Marcus Terentius Varro préconisait déjà ce mode de construction dans les régions dépourvues d'eau[1].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]