Laurier Québec

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Laurier Québec
upright=100px
Laurier Quebec mall, Québec city.jpg
Laurier Quebec mall
Type
Emplacement
Gestionnaire
Propriétaire
Ouverture
Superficie
111 500 m²
Niveaux
3Voir et modifier les données sur Wikidata
Commerces
325
Site web
Coordonnées
Localisation sur la carte de la ville de Québec
voir sur la carte de la ville de Québec
Red pog.svg

Laurier Québec (anciennement appelé Place Laurier) est un centre commercial au Québec. Il est un des centres commerciaux les plus fréquentés dans l'est du Canada avec plus de 12 millions de visiteurs chaque année.

Il est situé dans l'arrondissement de Sainte-Foy–Sillery–Cap-Rouge, dans la ville de Québec. Voisin de Place de la Cité et de Place Sainte-Foy, l'ensemble des trois centres commerciaux est souvent considéré comme un seul immense centre commercial. À cause de leur proximité, il est possible de se rendre aux deux autres centres commerciaux à pied.

Quatre des 50 commerces de 1961 se trouvent toujours dans le centre d'achats en 2013: Reitmans, la Cordonnerie Laurier, la bijouterie Doucet et le Nettoyeur Laurier.[1],[2] Place Laurier a la particularité d'avoir eu deux magasins Zellers en même temps durant les années 1990[3],[4]

Historique[modifier | modifier le code]

Il est le premier centre d'achats couvert de la province.[5] Place Laurier a ouvert le avec 50 magasins[5], dont les grandes enseignes de l'époque : la quincaillerie Pascal, le Syndicat de Québec, Kresge's, Towers (Bonimart), l'épicerie Dominion Stores ainsi qu'une tour de bureaux à 8 étages nommée Tour Frontenac. [6],[7] Un magasin Paquet s'est joint à eux pas longtemps après.[6]

Une expansion au nord a accueilli un magasin Sears de deux étages sur 160 000 pieds carées et une nouvelle section avec 48 boutiques réparti sur trois niveaux pour un autre 100 000 pieds carées de superficie locative.[6] Sears a inauguré le 7 octobre 1971 sous son nom de d'époque de Simpsons-Sears.[8] Il s'agissait du deuxième magasin Sears à Québec (après celui de la Place Fleurs de Lys) et le troisième dans l'ensemble de la province.[8] Le reste de la section nord fut inaugurée en 1972[6].

La compagnie Paquet a acquis au milieu des années 1970 la chaine de magasins Syndicat de Québec.[9] Malgré la fusion, Paquet et Syndicat conservent leurs magasins respectifs à Place Laurier.[6]

En 1976, Place Laurier était déjà plus d'un million de pieds carées de superficie avec 300 commerces ce qui en faisait le plus grand cente d'achats au pays à l'époque.[10] En 1980, il était toujours de loin le plus grand centre d'achats à Québec étant donné que Galeries de la Capitale n'avait pas encore ouvert.[11]

Paquet et Syndicat ont tous les deux déclarés failitte et 1981.[6]

Une expansion dans le sud installa le 15 septembre 1982 un magasin La Baie de deux étages et une nouvelle section de 45 boutiques répartie sur deux niveaux[6],[12].

Un nouveau magasin Zellers de 80 920 pieds carées ouvrit le 3 novembre 1982 dans l'un des deux étages de l'ancien local de Paquet[13],[6]. L'espace vacant de Syndicat est pour sa part subdivisée par Toyville, Wise, et un concessionnaire General Motors.[6]

Provigo (l'ancienne épicierie Dominion) ferme ses portes en 1986.[14]

Les magasins principaux en 1989 étaient Bonimart, La Baie Pascal, Sears, Toyville, Wise et Zellers.[15]

Toyville ferme définitivement le 29 décembre 1990.[16]

Zellers a acquis la chaine de magasins Bonimart en 1990.[17] Le 14 avril 1991, le Bonimart est converti sous la bannière de Zellers ce qui amène le centre d'achats à se retrouver avec deux grands magasins avec la même enseigne.[17],[18]

Pascal fait failite en 1991 ce qui donne à Toys "R" Us l'opportunité d'occuper 40,000 pied carées de l'espace vacant.[5]

Sports Experts ouvre le 30 mai 1991 dans l'ancien Toyville.[19]

Durant l'été 1996, le Zellers se trouvant à l'est du centre commercial (anciennement Paquet) est fermé et remplacé par des boutiques, tandis que l'autre magasin à l'ouest (l'ex-Towers/Bonimart) s'agrandit pour atteindre 135 000 pieds carées. [3],[4]

Une autre expansion accueille un Best Buy le 14 septembre 2011[5],[20].

Le Zellers qui était anciennement un Bonimart finit par lui-même fermer ses portes le 17 décembre 2012.[21] Target Canada le remplace le 18 octobre 2013.[22] Suite au retrait de Target du marché canadien en avril 2015, Walmart Canada acquiert le bail pour ouvrir un Walmart Supercentre le 20 octobre 2016[23].

Marshall's a inauguré le 25 août 2016 dans l'espace laissé vacant par Future Shop[24].

Sears a fermé avec l'ensemble de la chaine le 14 janvier 2018.[25] Le Sports Experts existant a déménagé en 2020 dans la moitié de l'ancien Sears pour ouvrir son plus grand magasin de la province[26].

Aujourd'hui, après neuf expansions, Laurier Québec compte plus de 325 magasins et se présente comme étant le plus grand centre commercial de la Capitale Nationale. Notons que le nom de « Laurier Québec » n'a toutefois pas réussi à s'imposer dans l'usage courant et que la forte majorité des habitants de la région utilisent toujours le nom de « Place Laurier ».

Grandes et moyennes surfaces[modifier | modifier le code]

Façade sud

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Laurier Québec: «un grand village» », sur Le Soleil,
  2. « Laurier Québec boutiques | Centre commercial Laurier Québec », sur www.laurierquebec.com
  3. a et b « LAURIER 300 000$ à Ste-Foy », Le Soleil, Montreal,‎ , A2 (lire en ligne)
  4. a et b « Deux Zellers ferment », Le Soleil, Montreal,‎ , D1 (lire en ligne)
  5. a b c et d Le Soleil : Laurier célèbre ses 50 ans
  6. a b c d e f g h et i « PLACE LAURIER la première ville sous un même toit », Le Soleil,‎ , p. L-19 (lire en ligne)
  7. « Place Laurier » [archive du ],
  8. a et b « Simpsons-Sears inauguera demain son magasin de Place Laurier », Le Soleil du Saguenay Lac-Saint-Jean,‎ , p. 21 (lire en ligne)
  9. « Civilisations.ca - Avant le cybercommerce - Profil historique - La Compagnie Paquet », sur www.museedelhistoire.ca
  10. « Marathon acquiert Place Laurier au coût de $40 millions », Le Soleil,‎ , C-6 (lire en ligne)
  11. « Place Fleur de Lys agrandie », Le Soleil,‎ , A-13 (lire en ligne)
  12. « Pas de bousculade chez La Baie », Le Soleil,‎ , A-2 (lire en ligne)
  13. « Cent boutiques et un magasin LaBaie s’ajoutent aux commerces de la région », Le Soleil,‎ , B6 (lire en ligne)
  14. « Provigo met fin à l’aventure Dominion », Le Soleil,‎ , A10 (lire en ligne)
  15. « Place Laurier », Le Soleil,‎ , Z-13 (lire en ligne)
  16. « Préparez-vous dès maintenant au possible échange de cadeau », Le Soleil,‎ , C-3 (lire en ligne)
  17. a et b « Les deux Bonimart de la région deviendront des Zellers », Le Soleil, Quebec City,‎ , B3 (lire en ligne)
  18. « Publicité Zellers », La Presse, Montreal,‎ , A10 (lire en ligne)
  19. « Publicité Sports Experts », Le Soleil,‎ , B-11 (lire en ligne)
  20. « Best Buy célèbre son arrivée à Québec avec Marie Mai, Simple Plan, Guy Lafleur et Alain Côté », sur www.lelezard.com
  21. « Magasins Zellers de Laurier Québec et des Galeries Chagnon: locaux vidés fin décembre », sur Le Soleil,
  22. Zone Économie- ICI.Radio-Canada.ca, « De premiers Target au Québec », sur Radio-Canada.ca
  23. « Walmart ouvre son Supercentre à Laurier Québec », sur Le Soleil,
  24. Jean-Michel Genois Gagnon, « La bannière Marshalls prend de l’expansion dans la capitale », sur Le Journal de Québec
  25. « Final Sears stores close Sunday, marking the end of an era | The Star », sur thestar.com
  26. « Le plus grand Sports Experts de la province à Laurier Québec », sur TVA Nouvelles

¹Laurier célèbre ses 50 ans; Yves Therrien, Le Soleil, 30 mars 2011

Lien externe[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]