Laurier Lacroix

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lacroix.
Laurier Lacroix
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (70 ans)
Nationalité
Activité

Laurier Lacroix (, Sainte-Justine[1]) est un historien de l'art et un professeur québécois.

Spécialiste de l'art canadien-français d'avant 1930, ses recherches historiques sur l'œuvre d'Ozias Leduc et de Marc-Aurèle de Foy Suzor-Coté font actuellement autorité[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Laurier Lacroix a fait son doctorat sur la Collection Desjardins : les tableaux européens recueillis au début du XIXe siècle par Louis-Joseph Desjardins et son frère Philippe Desjardins.

De 1976 à 1986, il enseigne à l'Université Concordia.

Il a mené plusieurs expositions avec le musée des beaux-arts de Montréal et le musée du Québec.

Lacroix s'était opposé à l'acquisition de la collection Lavalin par le musée d'art contemporain de Montréal, en faisant valoir le bas rapport qualité/quantité.

Membre de la société des Dix (2005), élu au fauteuil n° 5[2], il enseigne à l'UQAM de 1988 jusqu'à sa retraite en 2009[1], tout en menant des projets de recherche sur l'art pendant le régime français. Il a d'ailleurs publié plusieurs articles dans The Journal of Canadian Art History - Annales d'histoire de l'art canadien (Université Concordia).

Ouvrages publiés[modifier | modifier le code]

  • La place de Gérard Morisset dans l’historiographie de l'art au Canada
  • Lacroix, Laurier (éd.), Jean-Pierre Duchesne, Gilbert L. Gignac, Monique Nadeau Saumier, Virginia Nixon et Anne Page,François Baillairgé (1759-1831) : un portefeuille de dessins académiques (catalogue d'exposition), Montréal : Galerie d'art Concordia, , 1985, 57 p.
  • Marc-Aurèle de Foy Suzor-Coté : retour à Arthabaska (catalogue d'exposition), Arthabaska : Musée Laurier, 1987. 55 p.
  • Irene F. Whittome : parcours dessiné, hommage à Jack Shadbolt, 1989, 112 p. (ISBN 2-9202-8407-X)
  • Mario Béland (dir.), Paul Bourassa, Laurier Lacroix, John R. Porter, Didier Prioul, Mary Allodi, Victoria Baker, Denis Castonguay, Joanne Chagnon, Lydia Foy, Gilbert Gignac, Yves Lacasse, Eva Major-Marothy, Denis Martin, Stanley G. Triggs, La peinture au Québec 1820-1850 : nouveaux regards, nouvelles perspectives, Québec : Musée du Québec, 1991, 605 p.
  • Mécénat et réification : le discours sur les tableaux Desjardins, 1992
  • Peindre à Montréal 1915-1930 : Les Peintres de la Montée Saint-Michel et leurs contemporains, 1996
  • Ozias Leduc : une œuvre d’amour et de rêve, 1996
  • Embarquement pour Katsura, 1998
  • Pierre Dorion, Galerie d'art du Centre culturel de l'Université de Sherbrooke, 2002, 94 p. (ISBN 2-7622-0128-4 et 978-2-7622-0128-4)
  • Suzor-Coté : lumière et matière, Québec : Musée du Québec ; [Montréal] : Les Éditions de l'Homme ; Ottawa : Musée des beaux-arts du Canada, impression 2002, 383 p. : ill. (certaines en coul.), cartes, portr. (certains en coul.) ; 29 cm (ISBN 2-7619-1739-1 et 978-2-7619-1739-1)
  • Ulysse Comtois : entre l'exploration et l'enracinement, 2003
  • Guy Pellerin. La couleur d’Ozias Leduc, 2004

Honneurs[modifier | modifier le code]

  • 1990 : Prix France-Québec, pour l'ouvrage collectif Image de la Révolution française au Québec, 1789-1989 (Montréal, HMH Hurtubise, 1989)[2]
  • 1992 : Prix de mérite de l'American Association for State and Local History, pour le catalogue La peinture au Québec 1820-1850 : nouveaux regards, nouvelles perspectives[2], op. cit.
  • 1993 : Prix de l'Association des musées canadiens, pour le catalogue La peinture au Québec 1820-1850…, op. cit.[2]
  • 1997 : Prix de Carrière, décerné par la Société des Musées québécois[2]
  • 2005 : Membre de la Société des Dix, élu au fauteuil n° 5[2]
  • 2008 : Prix Gérard-Morisset[1]
  • 2008 : Médaille d'honneur de la Faculté des arts et des sciences de l'Université de Montréal[3]
  • 2009 : Membre du Cercle d'excellence de l'Université du Québec (UQ)[2]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Prix Gérard-Morisset 2008.
  2. a, b, c, d, e, f et g Laurier Lacroix (dossier de recherche), Centre de recherche interuniversitaire sur la littérature et la culture québécoises (CRILCQ), 2011.
  3. « Hommage à Monsieur Laurier Lacroix », Faculté des arts et des sciences de l'Université de Montréal, 17 juin 2008.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]