Lauri Viita

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lauri Viita
Description de cette image, également commentée ci-après

Lauri Viita

Naissance
Pirkkala
Décès (à 49 ans)
Helsinki
Activité principale

Lauri Arvi Viita (né le 17 décembre 1916 à Pirkkala, près de Tampere et décédé le 22 décembre 1965 à Helsinki) est un poète, écrivain et charpentier finlandais. Malgré sa production très limitée qui se compose de quatre recueils de poèmes et deux romans, Lauri Viita est l'un des grands noms de la littérature finlandaise de l'après-Seconde Guerre mondiale.

Biographie[modifier | modifier le code]

Viita est un autodidacte ; il a travaillé dans le bâtiment jusqu'en 1943. À partir de 1952, souffrant de schizophrénie, il doit faire plusieurs séjours en hôpital psychiatrique[1].

Il meurt en 1965 d'un accident de voiture.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Ses œuvres les plus célèbres sont le recueil de poésie Betonimylläri (« Bétonneur ») de 1947 et le roman Moreeni de 1950.

Œuvres en finnois[modifier | modifier le code]

Traduction en français[modifier | modifier le code]

  • Lauri Viita, Poèmes, traduit du finnois par Jean-Luc Moreau, in Arpa, n° 89, juin 2006, p. 20-26.

Prix et récompenses[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Luc Moreau, Arpa, n° 89, juin 2006, p. 20.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Marjukka Kaasalainen, Lauri Viita runoilijana (1964).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens internes[modifier | modifier le code]