Lauretta Bender

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bender (homonymie).
Lauretta Bender
Portrait de Lauretta Bender

Lauretta Bender

Biographie
Naissance Voir et modifier les données sur Wikidata
à ButteVoir et modifier les données sur Wikidata
Décès Voir et modifier les données sur Wikidata
à AnnapolisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité(s) États-UnisVoir et modifier les données sur Wikidata
Thématique
Formation université de ChicagoVoir et modifier les données sur Wikidata
Profession(s) médecin et psychiatreVoir et modifier les données sur Wikidata
Lauretta Bender
Description de l'image Laureta.jpg.
Naissance
Butte (Montana), États-Unis
Décès (à 89 ans)
Annapolis, États-Unis
Pays de résidence États-Unis
Profession

Lauretta Bender, née le à Butte dans le Montana et décédée le à Annapolis, est une neuropsychiatre pour enfant. Elle est connue comme créatrice du test Bender-Gestalt[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

On attribue à Lauretta Bender des difficultés lors de l'apprentissage de la lecture et d'écriture, corrélés à une dyslexie[2].

D'abord diplômée de l'université de Chicago, elle étudie à l'université d'État de l'Iowa, notamment la psychiatrie au côté de David Wechsler, et y obtient un doctorat en 1926.

En 1928 elle est psychiatre au Boston Psychopathic Hospital, en 1929 chercheur associé à la Phipps clinic de l'hôpital Johns-Hopkins, et intègre en 1930 le Bellevue Hospital jusqu'en 1956.

Lauretta Bender est membre de multiples organisations : l'American Psychiatric Association, l'American Neurological Association, l'Association américaine pour l'avancement de la science et l'American Academy of Child Psychiatry.

Lauretta Bender est mariée à Paul Schilder, un psychiatre connu pour ses recherches sur l'image du corps et qui décède en 1940 ; elle se remarie en 1968 avec Henry B. Parks, un historien, qui décède en 1976.

Travaux[modifier | modifier le code]

Pendants plusieurs années Lauretta Bender se penche sur les causes de la schizophrénie infantile, et reçoit en 1955 pour ces travaux le prix "Adolf Meyer Memorial." [1]

Elle postule un lien entre les défauts d'apprentissage du langage et une origine neuro-biologique, liée au délai de maturation des fonctions cérébrales[3], et pour évaluer les performances associées elle met en place un test qu'elle décrit dans : “A Visual Motor Gestalt Test and its Clinical Use”.

Le test dit Bender-Gestalt[modifier | modifier le code]

Ce test créé en 1923 concerne la « maturité visuo-motrice » et vise à dépister les troubles du développement, à évaluer la fonction neurologique ou encore à détecter des lésions cérébrales.

Publications[modifier | modifier le code]

  • (en) 1935, Gestalt Function In Visual Motor Patterns In Organic Disease Of The Brain, Archives of Neurology and Psychiatry, 33, p. 328.)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Rétrospective posthume par le New York Times a son décès.
  2. http://www.freudarchives.org/benderintro.htm
  3. (en) Silver, Archie A. "Lauretta Bender's Contribution to Understanding Language Disorders". Annals of Dyslexia 39 (1989).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]