Laurent de Graeve

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir De Graeve.
Laurent de Graeve
Description de cette image, également commentée ci-après
Laurent de Graeve
Nom de naissance Laurent Chapeau
Naissance
Rabat, Maroc
Décès
Bruxelles, Belgique
Nationalité Belge
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture français

Œuvres principales

Laurent Chapeau, dit Laurent de Graeve, est un écrivain belge de langue française né à Rabat en 1969 et mort à Bruxelles le [1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Laurent de Graeve a grandi à Liège où il étudie la philosophie à l'université (il consacre son mémoire de fin d'études à L'éducation philosophique de Marcel Proust) avant de s'installer à Bruxelles en 1992. Écrivain raffiné et prometteur, il décède des suites du SIDA après avoir publié plusieurs ouvrages remarqués, succès publics sanctionnés de plusieurs prix littéraires dont le Prix Victor-Rossel, en 2000, pour son roman Le Mauvais Genre.

« Le simple fait d'être une femme ou d'être gay est un acte politique: il ne tient qu'à nous de choisir entre la résignation, la révolte ou la révolution. »

— Laure de Graeve[2]

Œuvre[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le jeune auteur mort avance « Je suis un assassin », son quatrième roman, posthume
  2. Magazine Tels Quels, septembre 2001
  3. Voir Catriona Seth, « Genre et ‘gender’ : des Liaisons dangereuses (1782) au Mauvais genre (2000) », D’un genre à l’autre, p. p. M. Guéret-Laferté et D. Mortier, Rouen, PURH, 2008, p. 163-177.

Liens externes[modifier | modifier le code]