Laurent Vissière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Laurent Vissière
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Maître de conférences
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
École normale supérieure (jusqu'en )
École des chartes (jusqu'en )
Université Paris-Sorbonne (jusqu'en )Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Autres informations
Directeur de thèse
Distinction
Prix Gobert ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Laurent Vissière (né en 1971) est un historien français.

Il est spécialiste du Moyen Âge tardif.

Biographie[modifier | modifier le code]

Origines et formation[modifier | modifier le code]

Né le à Marseille, dans les Bouches-du-Rhône[1], Laurent Vissière est le fils de Jean-Louis Vissière.

Ancien élève de l'École normale supérieure (promotion L1993)[2], il est agrégé d'histoire (1997)[3], archiviste paléographe (promotion 2000)[4] et docteur en histoire (2001)[5].

Carrière[modifier | modifier le code]

Depuis 2002, il est maître de conférences en histoire médiévale à l'université Paris-IV.

Il a été membre junior de l'Institut universitaire de France (2011-2015).

Il est secrétaire adjoint de la Société de l'histoire de France (chargé de l'Annuaire-bulletin de la Société de l'histoire de France), membre du conseil d'administration de la Société française d'archéologie, vice-président du conseil d'administration de la Société de l'histoire et du patrimoine de l'ordre de Malte et membre du comité éditorial d'Historia.

Travaux[modifier | modifier le code]

Ses premières recherches ont porté sur la période des guerres d'Italie et sur le faisceau de liens et d'influences, tant politiques, militaires que culturels unissant le royaume de France et la péninsule italienne.

Il s'intéresse à plusieurs domaines historiques distincts, notamment les relations épistolaires (depuis 2010, il a ainsi co-dirigé avec Bruno Dumézil un cycle de colloques internationaux consacré à l'épistolaire politique), et les questions touchant le paysage sonore médiéval. Dans ce registre, il a consacré toute une recherche aux cris de Paris au Moyen Âge et travaille actuellement sur les chansons d'actualité et les chansons militaires.

Dans le cadre d'une thèse de HdR, il étudie la vie des populations assiégées à la fin du Moyen Âge. Il a déjà consacré à l'histoire obsdionale plusieurs livres (1513. L’année terrible. Le siège de Dijon ; « Tous les deables d’Enfer », Relations du siège de Rhodes par les Ottomans en 1480) et de nombreux articles.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Sans poinct sortir hors de l’orniere’ : Louis II de La Trémoille (1460-1525), Paris, Honoré Champion, coll. « Études d’histoire médiévale » (no 11), , 613 p. (présentation en ligne), [présentation en ligne], [présentation en ligne], [présentation en ligne].
  • Les Louenges du roy Louys XIIe de ce nom de Claude de Seyssel, édition scientifique avec Patricia Eichel-Lojkine, Genève, Droz, 2009.
  • Défendre ses droits, construire sa mémoire. Les chartriers seigneuriaux (XIIIe-XXIe siècles), Actes du colloque de Thouars (8-), dir. avec Philippe Contamine, Paris, 2010.
  • Laurent Vissière (dir.), Alain Marchandisse (dir.) et Jonathan Dumont (dir.), 1513, l'année terrible : le siège de Dijon, Dijon, Éditions Faton, , 250 p. (ISBN 978-2-87844-175-8, présentation en ligne).
  • « Tous les deables d’Enfer », Relations du siège de Rhodes par les Ottomans en 1480, avec Jean-Bernard de Vaivre, Genève, Droz, 2014.
  • Les paysages sonores du Moyen Âge à la Renaissance, avec Laurent Hablot, Rennes, PUR, 2015.
  • Le feu et la folie. L’irrationnel et la guerre (fin du Moyen Âge-1920), avec Marion Trévisi, Rennes, PUR, 2016.
  • Gouverner par les lettres (Épistolaire politique I), avec Bruno Dumézil, Paris, PUPS, 2014.
  • Authentiques et autographes (Épistolaire politique II), avec Bruno Dumézil, Paris, PUPS, 2016.
  • Art de la lettre et lettre d’art (Épistolaire politique III), avec Paolo Cammarosano, Bruno Dumézil et Stéphane Gioanni, Udine, CERM-EFR, 2016.

Prix[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Vissière (Laurent-Philippe-Alexandre) [2000] », dans Bernard Barbiche (dir.), Livret de l'École des chartes (1967-2007), Paris, École des chartes, (ISBN 978-2-35723-009-5, présentation en ligne), p. 477.
  2. Recherche sur archicubes.ens.fr.
  3. « Agrégations », sur lemonde.fr, .
  4. [1].
  5. Sous la direction de Philippe Contamine ; http://www.sudoc.fr/061534382.

Liens externes[modifier | modifier le code]