Laurent Spanghero

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Laurent Spanghero
Description de cette image, également commentée ci-après
Laurent Spanghero en 1971,
alors sous le damier du SC Pamiers.
Pays de résidence Drapeau de la France France
Famille
Famille Spanghero
(Claude, Gilbert, Guy,
Jean-Marie, Nicolas, Walter)

Laurent Spanghero, né à Bram le [1], est un joueur de rugby à XV et un homme d'affaires français.

Biographie[modifier | modifier le code]

C'est un joueur emblématique de l'AS Bram, du RC Narbonne, du SCA Pamiers et du RO Castelnaudary.

Ayant ouvert une conserverie en 1978 à Saint-Denis avec 8 employés à la fabrication, il transfère celle-ci, pour l'agrandir, à Castelnaudary en 1991. Il est le cofondateur avec son frère Claude de l'entreprise agroalimentaire À la table de Spanghero spécialisée dans les produits à base de viande, notamment pour la préparation du cassoulet, et basée à Castelnaudary, dans l'Aude, en France[2].

Après avoir été cédée, l'entreprise a été au cœur d'un important scandale alimentaire, consistant à vendre de la viande de cheval étiquetée comme du bœuf. Le , Laurent Spanghero reprend l'entreprise, rebaptisée La Lauragaise, et tente de sauver les emplois[3],[4],[5],[6].

Il est membre du conseil des sages de la grande confrérie du cassoulet de Castelnaudary[7],[8],[9].

Décoration[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. https://www.nouvelobs.com/rue89/rue89-nos-vies-connectees/20130215.RUE3299/les-vrais-spanghero-n-ont-rien-a-voir-avec-l-ennemi-des-lasagnes.html
  2. Justine Bonnery, « Les Spanghero, dans l'œil de l'aîné », sur ladepeche.fr, (consulté le )
  3. La dépêche du Midi , 31 août 2013, Laurent Spanghero : «L'omerta, ça suffit !»
  4. Gilbert Laval, « Laurent Spanghero. Fort comme un bœuf », sur liberation.fr, (consulté le )
  5. Clémentine Maligorne, « Qu'est devenue l'usine Spanghero, au cœur du scandale de la viande de cheval ? », sur lefigaro.fr, (consulté le )
  6. « Laurent Spanghero, ex-rugbyman, ex-roi de l'entrecôte, se met aux lentilles », sur www.20minutes.fr, (consulté le )
  7. « Le bureau de la confréfie », Grande confrérie du cassoulet de Castelnaudary (consulté le )
  8. Pierre Adroit, « Carcassonne. Laurent Spanghero, une vie bien remplie qui continue de s’écrire », sur ladepeche.fr, (consulté le )
  9. François Guinle, « Laurent Spanghero, pilier du cassoulet », sur ladepeche.fr, (consulté le )
  10. « Décret du 31 décembre 2003 portant promotion et nomination », sur https://www.legifrance.gouv.fr, (consulté le )

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]